Accueil Carrières en droit Les professions du droit et leur personnel, formations initiales et (...)

[Publications] "Chronique d’un étudiant en Droit".

Il n’est pas toujours aisé pour un étudiant de construire son parcours universitaire tout en étudiant. Souvent les mêmes questions reviennent : comment réussir son apprentissage ? Comment choisir son master ? Comment trouver un stage ? ...
Rémi Raher, qui lui aussi est passé par là, apporte un grand nombre de conseils et de témoignages utiles dans sa série d’ouvrages "Chronique d’un étudiant en Droit".
Le Village de la Justice s’est entretenu avec l’auteur afin de vous présenter les tomes 1 et 2 de "Chronique d’un étudiant en Droit" chez Enrick .B. Editions.

Le premier tome de "Chronique d’un étudiant en droit" est consacré à la première année de Licence. Il donne des astuces pour réussir cette année d’étude, année décisive entre le monde lycée et celui de l’université, tout en y prenant plaisir.
Le second tome propose des conseils pour réussir son cursus universitaire de la deuxième année de Licence à l’obtention d’un premier emploi.

Les deux ouvrages répondent de façon précise et claire aux nombreuses questions que se pose tout étudiant en Droit. Ces conseils sont complétés par de nombreux témoignages, anecdotes, riches d’enseignement.

Ces chroniques juridiques sont à lire par tous les étudiants qu’ils soient "perdus" dans la jungle des matières et des Masters en Droit ou qu’ils soient tout simplement curieux de l’expérience de leurs prédécesseurs.

Pour quelles raisons avez-vous écrit ces livres ?

Rémi Raher : "Chronique d’un étudiant en droit s’inscrit dans la continuité d’un projet débuté il y a quelques années, lorsque j’ai commencé à enseigner à l’université : juriswin.com. Ce site, qui propose des conseils et des fiches de révisions aux étudiants en droit, a attiré l’attention de mon éditeur, Enrick Barbillon. Il m’a alors proposé de concevoir un livre visant à expliquer aux étudiants de premier cycle tout ce qu’ils ont besoin de savoir, aussi bien du point de vue de l’organisation que de l’orientation, en passant par la méthodologie juridique et quelques trucs et astuces pour se faciliter la vie lors des révisions et des examens.

Séduit par ce projet éditorial, j’ai préparé le manuscrit avec un objectif en tête : créer le livre que j’aurais voulu avoir entre les mains lorsque je suis arrivé à la fac. Pour l’enrichir, j’ai sollicité une quarantaine de « témoins » croisés pendant mon cursus ou mon activité professionnelle, ce qui a permis d’enrichir aussi bien le sommaire en général que certains chapitres en particuliers. Et comme il y avait finalement beaucoup de choses à dire, nous avons découpé l’ouvrage en deux tomes : le premier s’adresse en particulier aux étudiants en L1 qui découvrent l’université et l’univers particulier des facs de droit, le second est plus orienté vers la construction du parcours académique (options, stages, masters…) et l’insertion professionnelle."

S’il ne fallait en retenir qu’un, quel point fort souhaitez-vous mettre en avant dans ces livres ?

PNG - 231 ko
Rémi Raher

"Le point fort des livres est probablement leur construction, qui propose deux choses : le regard d’un étudiant devenu enseignant et les témoignages/conseils d’une quarantaine d’autres personnes à des étapes différentes de leur parcours (jeunes diplômés, professionnels aguerris, universitaires, recruteurs…). Le regard de l’auteur permet alors de voir les deux côtés du rideau : d’une part les attentes et les inquiétudes des étudiants qui trouvent les réponses d’un « alumni » passé par le même chemin qu’eux, d’autre part les conseils et les remarques bienveillantes d’un enseignant chargé de les évaluer et de les accompagner pendant leur cursus.

Les « témoins » du livre offrent également un avantage double : ils complètent le propos général de l’ouvrage en distillant des conseils et des anecdotes voire en suggérant des avis contradictoires (ce qui permet de compléter le regard de l’auteur, puisque personne ne détient la vérité), et ils démontrent par la variété de leurs profils que l’adage qui veut que « le droit mène à tout » se vérifie concrètement… pour peu qu’on se donne les moyens de réussir !"

Pourriez-vous vous présenter brièvement ainsi que votre parcours ?

"Difficile d’être à la fois clair et bref quand on défend l’idée d’un parcours en zigzag (ce que j’explique notamment dans Chronique d’un étudiant en droit), mais essayons de faire simple... Concernant mon cursus proprement dit, je suis diplômé en droit, en science politique et en management. J’ai également été membre du conseil scientifique de l’université de Nantes, administrateur du Cnous et vice-doyen de ma faculté de droit. Après avoir quitté la fac, j’ai d’abord travaillé en Asie puis j’ai créé plusieurs entreprises et j’ai été la plume et le collaborateur de plusieurs personnalités politiques et dirigeants de société.

Aujourd’hui, j’ai 32 ans et je travaille essentiellement dans les domaines de l’édition, de l’enseignement et du coaching. Auteur d’une trentaine de livres, je publie régulièrement des articles sur mon blog [1] et sur Juriswin. Et je ne désespère pas de finir un jour ma thèse de droit… mais c’est une autre histoire !"

Chronique d’un étudiant en Droit chez Enrick .B. Editions (14,95 euros).

Marie,
Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

8 votes

Notes :