Accueil Management Outils & techniques du professionnel du droit

Quand une startup élargit son offre aux professions du droit.

De plus en plus de startup formalisent une offre pour les métiers du droit. Nous avons interviewé à ce sujet Virgile Delporte, cofondateur de Testamento, pour faire le point sur cette "startup du droit" parmi les plus anciennes et en savoir plus sur ses projets...

Où en est votre startup ?

Testamento a été créée il y a 3 ans et accompagne le client dans la rédaction de son testament, avec la pédagogie "Testamento" en soutien des explications. Cela permet de faire gagner beaucoup de temps, ce qui est utile à la fois pour le professionnel du droit et le client.
Ce service a progressé chaque mois pour élargir le public, des couples pacsés ou mariés surtout au départ. Nous offrons désormais la possibilité de faire des legs, désigner des mineurs dans un testament etc.

Nous avons aussi lancé un service "inventaire", pour combattre la déshérence (contrats d’assurance-vie et comptes bancaires par exemple, non réclamés dans les successions, évalués à plusieurs milliards d’euros) et allons vers l’aide à la gestion du patrimoine numérique.

Enfin un de nos services est venu compléter le testament autour des préférences obsèques par exemple, ou encore le don d’organes ou l’acharnement thérapeuthique.

NDLR : Nous n’avons pas obtenu de chiffres, donc difficile d’évaluer la place de Testamento sur son marché.

Aujourd’hui vous ajoutez un outil pour les métiers du droit. Est-ce une diversification ou un complément ?

JPEG - 7.7 ko
Virgile Delporte, cofondateur et dirigeant de Testamento.

C’est un complément, une continuité : nous allons aussi vers le BtoB [1] car nous nous sommes aperçus que la méthode Testamento était un bon outil pour les professionnels (par exemple le problème du trop peu d’interactions des clients avec leur avocat ou notaire).
Nous pouvons aussi aider les professionnels à adresser de nouveaux clients, puisque nous avons une visibilité grand public.
Nous sommes passés des early adopters au grand public et professionnels.

Quel est le contenu de cette offre ?

Ce sont des logiciels simples à appréhender par les notaires et avocats, notamment ceux qui n’utilisaient pas vraiment d’outil à part un traitement de textes et un tableur, et qui étaient dans l’incapacité de proposer en fin de rendez-vous un document finalisé au client, ni de proposer un soutien visuel (des schémas et explications disponibles à l’écran pour le professionnel du droit, qu’il peut montrer à son client à tout moment en appui de son discours). Nous proposons cela.

Vous dites aussi aux professionnels du droit que vous allez les aider à "accompagner leurs clients tout au long de leur vie"... Vaste ambition ! Mais en pratique ?

L’idée est de proposer un outil de connaissance du client (CRM), par exemple autour du patrimoine de chacun, qui permette ensuite de faire des simulations et calculs, pour pouvoir sensibiliser le client à certains problèmes ou possibilités, et faire ensemble des choix. Par exemple quelles sont les incidences d’un don de 20.000 € à un neveu, quel fonctionnement et incidences personnalisées pour chacun ?

L’idée est aussi de réduire les temps sans rencontre pour avoir une meilleure stratégie patrimoniale par exemple (il est dans l’intérêt du client et du notaire de se voir plus souvent que tous les 7 ans, la moyenne habituelle).

La constitution d’un patrimoine de données sur les clients est un atout pour ces professions, non encore couvert par les logiciels.
Dans ces deux professions d’avocat et de notaire, beaucoup prennent conscience des enjeux actuels, mais comment faire pour mettre en place une stratégie digitale de qualité ? Voila notre rôle à leurs côtés.

Propos recueillis par C.Albert
Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

25 votes

Notes :

[1NDLR : les professionnels

Articles liés :


Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 21 décembre 2016 à 21:04 , par Kristina GRIMAL
    Quand une start-up élargit son offre au professions du droit...

    Très belle initiative, indeed !