Sujet : Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

Vos expériences, le marché de l'emploi, les évolutions de carrière et des métiers...

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de Purdey le Dim 08 Jan 2017 3:39

Bonsoir,
Merci infiniment nouch2B pour ta réponse. Je rereviendrais également vers vous dès que j'aurais des informations de premier plan à ce sujet.
Meilleurs voeux à tous pour 2017 :ange:
Purdey
"Membre"
 
2 messages
Localisation: 94
Profession: Juriste

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de zaba le Mar 10 Jan 2017 11:07

Bonjour à tous,

J'ai été recrutée en tant que juriste assistant et pars pour la Réunion en fin de semaine.

Je suis assez inquiète car je viens de tomber sur une discussion au Sénat du 21 septembre 2016 qui mentionne la suppression de l'article 13 ter qui mettait justement en place ce nouveau corps.

En voici un extrait:

"Article 13 ter (supprimé) (art. L. 123-5 [nouveau] du code de l'organisation judiciaire) - Création d'un corps de juristes assistants auprès des juridictions judiciaires

Introduit à l'Assemblée nationale en première lecture, en commission, sur proposition du Gouvernement, le présent article crée un corps de « juristes assistants » placés auprès des juridictions judiciaires.

En nouvelle lecture, lors de l'examen du texte en commission, à l'initiative des deux rapporteurs, cet article a été complété pour préciser les conditions de nomination et d'exercice de ces juristes. Placés auprès des magistrats, ils devraient être titulaires d'un diplôme de doctorat en droit ou sanctionnant une formation juridique au moins égale à cinq années d'études supérieures avec deux années d'expérience professionnelle dans le domaine juridique. Ils seraient nommés à temps partiel ou complet, pour une durée maximale de trois années, renouvelable une fois. Ils seraient tenus au secret professionnel et pourraient accéder aux dossiers de procédure.

Si votre rapporteur est favorable, dans leur principe, aux mesures visant à alléger la charge de travail des magistrats pour leur permettre de se recentrer sur les missions qui constituent leur coeur de métier, il s'interroge néanmoins sur le rôle exact de ces juristes.

En effet, l'article 20 de la loi n° 95-125 du 8 février 1995 relative à l'organisation des juridictions et à la procédure civile, pénale et administrative a d'ores et déjà institué des « assistants de justice », placés auprès des magistrats des juridictions judiciaires et de l'École nationale de la magistrature. Le décret n° 96-513 du 7 juin 1996 relatif aux assistants de justice précise leurs fonctions. L'article 1er de ce décret dispose que « les assistants de justice [...] apportent leur concours aux travaux préparatoires réalisés pour l'exercice de leurs attributions par les magistrats ».

À côté des assistants de justice existent également les « assistants spécialisés » en matière pénale. Leurs fonctions sont prévues à l'article 706 du code de procédure pénale. En application de cet article, ils accomplissent « toutes les tâches qui leur sont confiées par les magistrats » et peuvent notamment assister les juges d'instruction dans tous les actes d'information, le ministère public dans l'exercice de l'action publique ou les officiers de police judiciaire.

Votre rapporteur ne voit pas très bien quelle serait la plus-value de ce corps de « juristes assistants », dont les missions ne sont pas définies au présent article.

Votre commission, à l'initiative de son rapporteur, a adopté un amendement COM-123 supprimant cette disposition.

Votre commission a supprimé l'article 13 ter."

Qu'en pensez-vous?
Pourquoi avoir lancé des recrutements massifs, qui parfois continuent encore pour au final supprimer ce dispositif?

Merci pour vos réponses
zaba
"Membre"
 
1 messages
Localisation: 42
Profession: Juriste

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de a13 le Sam 28 Jan 2017 0:11

Bonjour,

J'avais également fait une candidature sur ce type de poste et j'ai reçu une réponse négative à cause de la condition des deux années d'expérience professionnelle sachant qu'on m'a dit que : le temps passé comme assistant de justice compte pour moitié et les stages ne sont pas comptabilisés.

Avez -vous eu une expérience similaire ?

Malgré ce refus, j'ai quand même candidaté à un autre poste et je suis reçue pour un entretien début février ainsi qu'un examen écrit... J'avoue que la sélection pour ces nouveaux postes est assez.... incompréhensible, comme le statut qui est toujours flou à ce jour.

Merci de vos retours.
a13
"Membre"
 
2 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de Clov le Mar 07 Fév 2017 23:11

Bonjour à tous!

Avez vous eu finalement une réponse concernant la rémunération ?

De mon côté je vous écris pour savoir plutôt comment se déroule l'entretien ("cas pratique" en particulier).
Qqn pour m'en dire plus?

J'ai été contactée alors que cela fait 2 ans que je suis jusriste d'entreprise donc beaucoup de notions théoriques ont été oubliées XD
Clov
"Membre"
 
1 messages
Localisation: 78
Profession: Juriste

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de MikroMachin le Mar 28 Fév 2017 10:48

Bonjour,

J'ai été embauchée début février en tant que juriste assistante au parquet général.
Pour ma part j'ai été assistante de justice durant deux ans puis avocate.
Pour ce qui est du recrutement, il n'y a pas d'harmonisation entre les juridictions. Chaque président de Cours ou de Tribunal est libre de choisir les modalités de recrutement. Pour ma part j'ai uniquement été reçue en entretient (j'en ai passé 3).
Je vous confirme que la rémunération peux varier entre 25000 € et 30 000 € brut par an, mais ce sujet n'est pas vraiment abordé lors des entretiens.
D'après les informations qui m'ont été données par le PG, les décrets d'applications régissant cette nouvelle profession sont prévus pour le mois de mars.
Pour ce qui est de la fonction en elle-même, c'est un poste nouveau, à construire avec les magistrats auprès desquels nous sommes affectées. De plus, les besoins vont nécessairement variés d'une juridiction à l'autre, ce qui impactera forcément les missions confiés ou non au juriste assistant.
Pour ce qui est de la possibilité d'intégrer la magistrature à l'issue du contrat, vous pourrez constater que cette possibilité est désormais affichée sur le site de l'ENM pour le recrutement sur titre.
J'espère que ces informations pourront aider certains d'entre vous.

Bon courage dans vos recherches de poste, et n'hésitez pas à multipliez les candidatures.

Bonne journée à tous.
MikroMachin
"Membre"
 
1 messages
Localisation: 20
Profession: Juriste

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de petitemain le Ven 21 Avr 2017 18:48

Bonjour,

Je souhaitais vous faire part de mon expérience en tant que juriste assistant. Cela fait quelques mois que je suis en poste et le bilan est plutôt négatif. Du point de vue du travail demandé et contrairement à ce que prévoit la fiche de poste, le travail consiste à rédiger des jugements à la chaine. Il n’y a pas de réelle collaboration avec les magistrats. Ils nous indiquent le délibéré lorsqu’on fait le débrief de l’audience avec le magistrat. A partir de là on rédige et on envoie au magistrat. Je pense que mes jugements sont plutôt corrects car je n’ai pour ainsi dire pas de corrections. En fait le boulot consiste à être « nègre » de magistrat. Un des juges pour qui je travaille m’a dit que l’objectif avec la création de ce nouveau statut est à terme que les magistrats ne rédigent plus mais supervisent les juristes assistants car ils coûtent beaucoup moins cher qu’un magistrat. En conséquence, l’intégration sur titre à l’ENM qu’on vous fait miroiter est plus que douteuse car ils n’ont aucun intérêt à faire devenir ces petites mains qui coutent peu au statut de magistrats qui ont une rémunération plus élevée et surtout des primes. En plus la cour d’appel vient de nous informer des objectifs de rendement à atteindre à savoir 15 jugements par mois et par juriste et nous met la pression en nous disant que les postes seront supprimés si nous n’atteignons pas les objectifs fixés. D’un point de vu matériel je n’ai pas de bureau, je suis dans la bibliothèque. On m’a quand même donné un portable et un stylo. Je quémande auprès des greffiers pour avoir un trombone ou des élastiques pour entourer les dossiers de plaidoiries…Les greffiers nous ont très mal accueillis car ils pensent qu’on est très bien payés (la rémunération va de 25000 à 29000 euros mais en général c’est plutôt 25000 euros) et qu’on a une passerelle royale vers la magistrature que eux n’ont pas, ce qui est faux. Bref, si vous aimez être payé au lance pierre et être exploité ce poste est fait pour vous. Personnellement je cherche un autre travail.
petitemain
"Membre"
 
1 messages
Localisation: 94
Profession: Juriste

Re: Création du nouveau corps des "JURISTES ASSISTANTS"

> de ccourtau le Sam 22 Avr 2017 12:52

cher (e) petite main.....

le budget de la justice est exsangue et selon JJ Urvoas "en voie de clochardisation"; Recours à des précaires dont les assistants de justice, les délégués du proc et les conciliateurs bénévoles se substituant aux juridictions de proximité supprimées au 1er juillet prochain;

le rapport de la mission du sénat sur le redressement de la justice va même au delà en proposant que les CJ rédigent des projets de règlement amiable soumis au TI et de recruter des délégués des juges d'instance pour les conciliations déléguées et rédiger des projets de jugement !!! http://www.village-justice.com/articles/Conciliateur-conciliation-Mission-Senat-sur-redressement-justice-evolution-vers,24740.html
ccourtau
"Vétéran"
 
548 messages
Localisation: 78
Profession: Juriste

Précédente

Retourner vers Emploi et carrière

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités