Accueil Management Technologies et innovations pour les métiers du droit

Tout ce qu’il ne fallait pas rater en direct des stands de la Convention Nationale des Avocats de Montpellier.

Présent à la Convention de Montpellier du 28 au 31 octobre, le Village de la justice vous parle en exclusivité de ce qu’il ne fallait pas manquer... Un tour des technologies et nouveautés à connaître absolument par l’ensemble de la profession d’avocats... avec une vraie dynamique cette année ; les prestataires se sont vraiment démenés pour aider les avocats à faire face aux défis qui les attendent.

Commençons par nous-mêmes, même si c’est le moins technologique et le moins sérieux de ce que nous présenterons ensuite, voici le Tee-Shirt qui a fait un carton sur la Convention :

Retrouvez toute notre collection sur la boutique des tshirts du Village.

Jarvis Avocats (logiciel de gestion de cabinet en ligne) proposait la première application pour montre connectée pour avocats, et oui, vous lisez-bien : désormais sur les montres connectées compatibles Androïd, il est possible d’un toucher ou à la voix de comptabiliser les temps passés sur un dossier : votre montre (de 100 à 250 € selon les modèles) chronomètre un temps, que vous affectez d’un autre toucher de doigt à un dossier. Idéal en déplacement, et première application d’objet connecté dédiée aux avocats !
Nous vous en reparlerons évidemment bientôt plus en détail sur le Village.

ISIS, partenaire Secib et HP qui propose aux avocats des solutions de dématérialisation, innove de son côté en étant en rupture avec les préconisations technologiques des années passées : loin de la centralisation sur des équipements bureautiques importants, ISIS propose au contraire aux avocats et secrétaires juridiques de regagner en efficacité et simplicité en s’équipant d’un petit mais performant scanner personnel : on revient à la souplesse en prenant en plus en compte la réalité du travail quotidien de l’avocat, de plus en plus numérique.

Un nouveau logiciel de gestion de cabinet fait son apparition, officiellement lancé par Adwin : Adapps est une nouvelle solution simple mais efficace de gestion de cabinet, qui offre la particularité de mettre les flux d’informations entrantes (emails, newsletter, documetns partagés...) au centre de l’interface.

Encore une nouveauté importante, le lancement de SECIB AIR, une solution réellement productive de gestion de cabinet mobile en mode SAS, par Secib. L’accent est donc mis sur la productivité quelque soit l’interface, smartphone, tablette, ordinateur. Forcément l’avenir de l’avocat 3.0...

Nous avons aussi relevé le coup d’éclat de Navista, l’opérateur technique du RPVA, que l’on nommera désormais plus souvent le "cloud privé des avocats" : Navista a déplacé directement à la convention des opérateurs SAV (web, téléphone et email) pour montrer concrètement l’action forte de soutien et d’assistance. Ce sont en effet chaque mois plus de 1000 appels d’avocats qui sont traités pour mettre en place et administrer le RPVA. Une bonne occasion de montrer que le RPVA, ce sont aussi des "gens".

Autre opérateur mais de fournitures de bureau, Office dépôt propose un catalogue de 34 références dédié aux avocats, livrables sous 24 heures. Personnalisation et service donc à l’ordre du jour.

Si l’on se tourne vers le développement du cabinet, on notera l’offre d’Azko qui propose un service de référencement de votre site internet et un service de "community management" (gestion et animation du contenu de votre site internet). Bonne idée car à l’heure du numérique les petits cabinets concurrencent désormais les grands, et la concurrence s’accélère globalement sur le "marché du droit"...

Du côté du stand de l’éditeur LexisNexis, de nombreuses nouveautés :
Le portail de recherche Lexis 360® innove, avec notamment un fonds exclusif, l’intégralité des annonces civiles du Bodacc et du Registre national des annonces légales sur 4 000 000 entreprises, mais aussi le développement de nouvelles fonctionnalités, comme par exemple la possibilité d’accéder directement, à partir d’une décision de jurisprudence, à la décision antérieure ou postérieure, à des décisions de même sens ou de sens contraire.
Dans l’ offre logicielle PolyOffice Plus, un accès en mobilité « Poly Mobilité » est désormais proposé.
Et bien entendu l’éditeur présente sa gamme "Livres", et tout particulièrement les codes revêtus de leurs couvertures « Arty ou trendy », la tendance "mode" de chaque rentrée qui "fait le buzz"...
Chez le même éditeur, la rédaction de la Semaine juridique présentait un numéro spécial Convention Nationale des Avocats, sur des sujets de réflexion sur l’évolution de la profession d’avocats, avec de nombreux témoignages d’avocats et de représentants de la profession.
Enfin LexisNexis offrait également un bel e-book multimédia, « le procès civil en version originale », enrichi de 60 vidéos et d’une trentaine d’extraits audios, qui propose une analyse comparée des cultures juridiques en France, Etats-Unis et Chine.

Chez Wolters Kluwers, de nombreuses nouveautés également, en voici une sélection :
Pour la troisième édition consécutive, Wolters Kluwer propose en partenariat avec le Conseil National des Barreaux l’ouvrage « Profession Avocat – le Guide ».
Les logiciels Kleos (logiciel hébergé de gestion de cabinets d’avocats) et DLex (gestion de cabinet en mode client-serveur certifié par Microsoft® étaient en démonstration. La nouvelle version de la base de données juridiques Lamyline était aussi présentée, avec déjà plus de cinq millions de documents juridiques.
L’éditeur présentait enfin les nouvelles chartes graphiques de ses éditions, visant à mieux positionner les marques du groupe.

Parlons encore de TribunApp, une nouvelle application dédiée avant tout aux avocats qui peuvent ainsi trouver rapidement la juridiction compétente par ville et se référencer pour les postulations. Le grand public a aussi un accès à un moteur de recherche d’avocats.

Beaucoup de nouveautés à l’ANAAFA : l’association de gestion agréée lance en avril 2015 un nouveau logiciel de gestion de cabinet, secteur décidément très dynamique actuellement.
Lancement également d’une offre d’accompagnement comptable plus adaptée aux jeunes avocats, très intéressante, à 85 € par an : le "start kit" de l’avocat.
Enfin dernière et grande nouveauté, l’ANAAFA et d’autres institutionnels lancent en janvier 2015 un cabinet d’expertise comptable (UNAGC) dédié aux avocats, nous en reparlerons.

Diapaz lui est précurseur du cloud pour les avocats depuis 2006, un vrai opérateur intégré de services, de la téléphonie à la gestion de cabinet en passant par le bureau mobile. Nouveauté très intéressante, Diapaz présente un vrai cabinet d’avocat en "full démonstration" avec toutes les technologies d’avenir. On peut y vivre l’expérience d’un "avocat technologique", et c’est à découvrir dans les bureaux physiques de la société.

Sur le stand d’Ecostaff on confirme que la société propose un beau bouquet de services aux cabinets, pour optimiser la gestion financière du cabinet en externalisant des tâches qui ne sont pas dans le coeur de métier de l’avocat : dactylographie bien entendu, mais aussi secrétariat online (un vrai secrétariat à distance), l’accueil téléphonique etc.
Autre nouveauté à venir, Ecostaff Créances, pour aider l’avocat à gérer son poste client et sa trésorerie en anticipant. Anticiper, la règle en trésorerie...

Voici du bon sens avec l’offre de la société de communication Lextincelle, qui propose aux avocats de penser pour eux aux actes simples mais incontournables pour leur communication, avec d’une part la mise à disposition d’un flux d’actualité juridique vulgarisée pour le site internet du cabinet (permettant donc d’automatiser le dynamisme en quelque sorte...), et d’autre part en proposant 16 fiches papier complètes, bien réalisées et personnalisables au nom du cabinet, à présenter aux clients dans votre salle d’attente. L’objectif ? Faire savoir tout ce que fait l’avocat et le cabinet, fidéliser, informer sur le rôle de l’avocat, en toute simplicité. Bien vu.

Sur le stand Samsung on apprend qu’au-delà des appareils performants de la marque, cette dernière propose une démarche très avancée de sécurité des données et usages, les avocats apprécieront. Par exemple, l’offre "Knox" permet de séparer parfaitement usages personnels et professionnels sur un même appareil : téléchargez ce que vous voulez sur votre smartphone en usage personnel, ça n’aura aucun impact sur la sécurité de vos données professionnelles. A essayer !
Samsung nous présentait aussi sa montre connectée, un objet appelé à devenir un assistant personnel discret mais toujours présent.
Ajoutons pour terminer que la démarche du fabricant est de proposer des "terminaux" fiables et sûrs pour permettre l’usage de la signature électronique par exemple.

Chez LexisNexis encore, on innove et partage les dernières innovations technologiques, développées par les équipes éditoriales et informatiques dans une démarche R&D pour accompagner les avocats dans l’optimisation de leur productivité. Ainsi Lexis® Explore est un outil intelligent reposant sur un moteur de recherche sémantique, qui scanne une page web ou un document Word, et renvoie au texte intégral des textes ou décisions cités et à des contenus pertinents au sein de Lexis 360®. En pratique, cet outil permet notamment à l’avocat d’analyser les conclusions de la partie adverse, et de vérifier très rapidement les références citées ou de trouver de nouveaux arguments en réponse.
Lancé également très récemment, « Lexis® Procédures », est une application conçue pour apprécier en quelques clics la durée et la complexité d’une procédure. Un autre service opérationnel, « Contentieux de l’indemnisation » permet d’évaluer le montant des indemnités que l’on peut demander pour un client à partir de l’analyse des données chiffrées contenues dans les décisions de jurisprudence, dans des espèces similaires.

Du côté des banques moins de révolutions, mais une bonne prise en compte des réalités et besoins des avocats en 2014 :
HSBC propose ainsi une nouvelle convention professionnelle et personnelle pour les avocats, permettant d’accéder à un bouquet de "services facilitants" gratuitement pendant 1 an. Pas mal pour se lancer...
Le CIC présente lui une convention spécifique pour les avocats du Sud-ouest, un nouveau site pour les entrepreneurs (entreprenons.fr) offrant conseils et contacts avec des experts, et enfin de nouveaux forfaits de téléphonie professionnelle : des forfaits musclés par des services "pros" (facturation groupée pour plusieurs collaborateurs, double-sim, volume de données renforcé...).

La LPA (prévoyance des avocats) présente un nouveau contrat santé dédié aux collaborateurs libéraux, avec une offre très compétitive tant en terme de tarifs que de prestations. A noter la prise en compte des maladies liées à l’exercice professionnel et la pénibilité du métier d’avocat, tel le stress. L’innovation est donc dans les garanties proposées.

PIB solutions a séduit de nombreux avocats sur place grâce à des offres packagées et attractives associant copieur, ordinateur, logiciel RPVA et iphone, un pack "tout en un" bien financé qui résume bien l’approche multi-services de la société, source de bonne organisation du cabinet.

JPEG - 89.5 ko
On scanne, on partage, on génère tout en numérique au cabinet, chez PIB.

Nous rencontrâmes également Juriscloud qui propose un nouveau portail dédié à la dématérialisation des procédures de création et modification de sociétés, apportant l’intéressant avantage de fournir une interface de partage avec ses clients de documents et statuts déposés... Signe de professionnalisme, l’avocat peut utiliser ses propres modèles de statuts, et non pas les sempiternels statuts-types simplistes...

Il était intéressant de s’arrêter sur le stand de Philips, toujours fabricant de machines à dicter, mais qui nous propose par ailleurs une vraie avancée en matière de dictée : Speechlive permet de dicter sur une appli smartphone ou sur ordinateur et de demander une retranscription en ligne en toute sécurité et confidentialité, y compris dans plusieurs langues. Le service est mis en avant, au-delà du matériel.

Thierry Wickers présentait chez Dalloz son ouvrage sur la transformation de la profession d’avocat, sujet d’actualité s’il en est !
Dalloz présentait également le site Dalloz-Avocat.fr, qui se complète avec des mémentos Francis Lefebvre et une offre très intéressante de couplage avec le logiciel de Gestion de cabinet d’avocat Jarvis Avocats. Il est même proposé une offre dite "Maestro" pour les jeunes avocats qui leur donne accès au logiciel + le site à un prix que nous avons trouvé extrêmement compétitif, une vraie aide à l’installation.

JPL (éditeur du logiciel de gestion Lysias 4) connaît une nouvelle dynamique avec un renforcement des équipes et le souhait d’élargir sa couverture nationale, avec un logiciel disponible sur smartphones et tablettes, en plus des ordinateurs évidemment.

La Revue Fiduciaire nous a séduit en innovant et sécurisant l’information sur les textes juridiques avec une très utile application pour smartphones et tablettes qui scanne d’un clic votre page de code juridique papier et vous confirme l’existence ou pas de mise à jour du code (8% du code du travail modifiés ces 8 derniers mois, vous voyez à quel point il faut être attentif). On est là dans la réalité augmentée au service des juristes, c’est innovant et utile, nous en reparlerons.

L’ENADEP lance la deuxième promotion de sa formation certifiante "CQP" pour former les juristes en cabinets aux techniques juridiques des cabinets, une formation opérationnelle qui rencontre un beau succès.

Buroclic, logiciel de gestion de cabinet évolue et met à l’ordre du jour la convergence des services pour l’avocat, c’est à dire dune intégration de services complémentaires à la gestion de cabinet (téléphonie, paiement des clients, site internet, base de données juridiques...).

Le logiciel de gestion de cabinet Rédactes d’Agoracom évolue et annonce sa prochaine version 2015, avec des améliorations ergonomiques et fonctionnelles notamment sur l’agenda.

L’imprimeur spécialisé Fortin le Progrès confirmait que l’impression est toujours pertinente et qualitative pour les avocats, par exemple pour les documents de communication (cartes de visites ou cartes de voeux de qualité sont des vecteurs d’image, même à l’heure du numérique, et la qualité d’un support physique devient encore plus différenciante). Nouveauté que nous avons relevée, l’impression de papier avec un filigrane au coeur même du papier, conférant à une lettre par exemple un caractère unique...

Nouveau logiciel de gestion de cabinet, Net Avocat est 100% web et se targue d’une vraie dimension collaborative, au sens large, entre avocats du cabinet ET avocats d’autres cabinets. Intéressant logique à l’heure du nécessaire networking digital.

Avocats Sans Frontières était également présent, c’était important pour rappeler l’importance de la défense du droit dans le monde, et lance un nouvel appel de fonds pour donner des moyens à la Justice...

Chez l’éditeur Lexbase on propose une licence à petit prix en passant par votre barreau.

JPEG - 57.6 ko
Lire la Gazette du Palais sur tablette...

L’éditeur Lextenso a annoncé le lancement pendant la convention de son nouveau site pour les étudiants, proposant des fiches et vidéos métiers notamment. L’éditeur présente également ses applications mobiles pour consulter ses propres magazines sur support numérique de façon confortable.

Autre stand, la bien connue CREPA propose un guide "Ma retraite mode d’emploi", à jour fin 2014 et surtout qui concerne tout autant les libéraux que les salariés du cabinet. La CREPA attire aussi l’attention sur l’imminence du caractère obligatoire des déclarations en ligne...

Revenons sur l’informatique avec un nouveau service proposé par l’éditeur de logiciel de gestion de cabinet Gestisoft : Gestidesk est un bureau virtuel associant les fonctionnalités du logiciel de gestion de cabinet et la suite Microsoft Office.

La Convention 2014 est donc terminée, suivez toute l’année d’autres actus sur le Village de la justice...

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

22 votes

Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 3 novembre 2014 à 18:41 , par Jean-Philippe
    Bcp de nouveautés

    et bcp de monde j’ai trouvé. de nouveaux acteurs (Jarvis avocats que je ne connaissais pas) et également les valeurs sûres comme Dalloz. il manquait certains exposants par rapport à l’an dernier : trop cher ? A dans 3 ans !

  • Le 31 octobre 2014 à 18:24 , par Patrice

    J’ai bien aimé la montre connectée et tribunapp qui permet de dire adieu au livre vert

    Superbe Convention ! A dans 3 ans !