Accueil Mairie du Village Les Habitants du Village Les habitants Formateurs du Village Des solutions Formation.

Juristes, comment vous distinguer ?

Les conseils par Me. Alexandra Gattino-Pollicott, Avocat au Barreau de Paris – Gattino Avocats, Docteur en droit, Professeure affiliée - Département droit et environnement de l’entreprise, Responsable pédagogique du Mastère Spécialisé Droit des Affaires Internationales et Management - ESSEC Business School.

Ne pas avoir de double-compétence : un point noir sur un CV aujourd’hui ?

Un très bon juriste, qu’il ait ou non une double (voire triple) formation, a de bonnes chances de trouver un emploi satisfaisant après son stage EFB ou à l’issue de son Master 2.
Pour autant, dans un secteur de plus en plus concurrentiel, les recruteurs se trouvent face à des profils de candidats bien plus performants qu’auparavant (MS, LL.M., double barreau, maîtrise de plusieurs langues étrangères...). Leur niveau de curiosité et d’excellence s’est accru. Les avocats associés des grands cabinets internationaux n’avaient pas besoin d’une double formation pour atteindre ce but. Ce qui fait la différence aujourd’hui entre deux candidats tient donc à la personnalité, à la finesse d’esprit, à la capacité d’adaptation, l’esprit d’équipe, le goût du dépassement, l’implication, l’humilité, la capacité de s’investir sans attendre en retour dans un premier temps.

J’ai la chance de rencontrer des étudiants qui ont toutes ces qualités à la fois et dont le niveau intellectuel est remarquable. Les étudiants sont plus érudits aujourd’hui qu’ils ne l’étaient hier, plus rapides, plus connectés. L’hypertrophie des diplômes est un fait. Les étudiants doivent se préparer à multiplier les expériences académiques et professionnelles pour intégrer des structures à leur image.

A tous ces étudiants, je formulerai 4 recommandations :

1 - Diversifier leurs expériences et ne pas se spécialiser trop tôt.
J’encourage d’abord mes étudiants à effectuer des stages au sein de cabinets d’avocats, petits et grands, d’entreprises, d’établissements bancaires ou financiers, d’institutions publiques (organisation internationales, juridictions) ou académiques connues («  summer schools »), et ceci le plus tôt possible dans leur cursus universitaire, dès la L3. La diversification de leurs premières expériences professionnelles leur permettra de mieux s’orienter par la suite et de ne pas se spécialiser avant d’avoir découvert le spectre de leurs potentialités. Ils auront alors plus de chance de créer des affinités dans des domaines de spécialité qu’ils affectionneront ensuite pendant plusieurs années, quitte à y sacrifier quelques nuits !

2 - Effectuer une partie de leur cursus à l’étranger et renforcer leur parfaite maîtrise de la langue anglaise, seule langue des affaires.
Je les incite à effectuer une partie de leur parcours universitaire à l’étranger, soit en partant pendant un semestre dans une université étrangère (programme d’échange), soit en effectuant un Masters of Law (LL.M.) dans un pays anglo-saxon (le MS DAIM bénéficie d’un accord de double diplôme avec les programmes LL.M de King’s College London à cette fin), soit en effectuant un stage à l’étranger, en particulier dans des régions du monde au fort développement économique (Asie du Sud-est, Amérique du Sud, Afrique, Australie, Canada…). Outre le perfectionnement de la langue anglaise, ils puiseront dans leurs ressources personnelles pour s’adapter à un nouvel environnement culturel.

3 - Renforcer leur culture générale et notamment leur culture économique.
Lire la presse, se cultiver en dehors du droit, comprendre les enjeux économiques et financiers seront des atouts supplémentaires pour intégrer avec agilité la vie des affaires. A l’ESSEC, ils suivent des cours en tronc commun dès leur arrivée à cette fin (enjeux économiques contemporains, séminaire Business & Society, RSE…). Je les invite à enrichir leurs connaissances dans des disciplines connexes au droit (management, finance, marketing, R&D, négociation). Tôt ou tard, ils travailleront dans une entreprise ou un cabinet d’avocats qui exigera d’eux d’adopter cette vision interdisciplinaire du droit, de bien connaître le secteur d’activité de leurs clients (expertise métiers) ou encore de suivre leurs actualités (fusions, acquisitions, changement de gouvernance ou de stratégie).

4 - Mettre en valeur leur ouverture d’esprit, leurs qualités personnelles et leurs valeurs professionnelles.
Par exemple, la cohérence de leur projet professionnel, leur niveau de détermination et de maturité pour atteindre leurs objectifs doivent être explicites. Face à des profils similaires, la différence tiendra à la personnalité du candidat, incluant ses passions, ses centres d’intérêts particuliers et ses activités extra-universitaires. On veut savoir qui il est en tant que jeune professionnel, mais aussi comme personne. Humilité, excellence, esprit d’initiative ou de compétition peuvent se manifester à travers les activités sportives, artistiques et culturelles acquises dans le temps, mais aussi associatives. Comment je me perçois ? Comment je m’implique pour telle ou telle cause ? A l’heure de la globalisation, l’ouverture au monde, l’intelligence émotionnelle et sociale feront à coup sûr la différence. Posséder la fibre entrepreneuriale ou associative est un atout de plus.

Le MS DAIM de l’ESSEC : un programme avant-gardiste et visionnaire...

Le MS Droit des Affaires Internationales et Management (MS DAIM) est aujourd’hui un savant mélange de plusieurs ingrédients sans cesse renouvelés, au sein d’une école elle-même pionnière et en perpétuel mouvement (Projet stratégique ESSEC 3I), et c’est ce qui fait sa forte notoriété.
Arrivée à la Direction du MS DAIM en 2012, j’ai d’abord été séduite par l’esprit avant-gardiste et visionnaire de cette formation hybride spécialisée à la fois en droit des affaires internationales et en management.

Très impliquée et particulièrement attentive à la qualité des profils que je recrute parmi les meilleurs de leur génération, je me considère comme un vecteur de leur réussite, un « dénicheur de talents » au service d’une école qui compte parmi les 20 écoles les plus influentes du monde. Les « Daims » se chargent de faire le reste, et je peux compter sur leur bel élan.

… qui délivre une solide formation en droit international et management

Le MS DAIM est centré sur les interactions entre le droit international des affaires et les domaines fonctionnels tels que la gestion d’entreprise : finance d’entreprise, comptabilité, marketing, management stratégique, négociation, prise de parole, communication digitale etc. le but étant de permettre aux étudiants de mieux conseiller leurs clients entrepreneurs ou d’interagir avec efficacité avec les services transverses et les opérationnels d’une entreprise. Ce Mastère Spécialisé, accrédité par la Conférence des Grandes Écoles depuis 1992, donne une vision de l’ensemble des fonctions de l’entreprise et permet aux juristes de sortir de leur spécialité. La connaissance du droit n’est pas tout. Le juriste est désormais associé aux décisions stratégiques de l’entreprise et il conseille les opérationnels en amont, à titre préventif. En effet, la fonction juridique subit des transformations qui s’expliquent par l’essor de l’internationalisation des entreprises, la complexification des échanges et de leur contractualisation. L’avocat ou le juriste d’affaires se positionne désormais en véritable bras droit d’une direction stratégique.
Ma vision est donc celle d’adapter le programme en fonction de ces besoins recensés, par une analyse factuelle des besoins des professionnels du droit.
L’étudiant qui est formé au sein du MS DAIM saura déchiffrer un bilan d’entreprise, il saura communiquer ses idées, saura préparer une présentation orale destinée à des opérationnels non juristes, travailler son esprit de synthèse, saura convaincre et posséder des compétences interdisciplinaires pour répondre à diverses problématiques contemporaines et transverses. Il saura comprendre le travail d’un responsable marketing ou d’un chef produit. Il saura négocier ou régler des conflits de marques liés au management d’un portefeuille de titres de propriété industrielle ou retravailler les clauses d’un contrat de distribution international. Il saura également faire preuve de créativité et d’humanisme, deux valeurs qui me sont particulièrement chères.

« Innovation, ouverture, humanisme, responsabilité et excellence, ma pédagogie est fondée sur l’expérience de l’individu, le développement de sa créativité et de son esprit critique. Mes étudiants ne sont plus un numéro dans un amphi. Ils intègrent une Maison de business à la culture fascinante et en ressortent grandis. Ils deviennent de véritables professionnels au potentiel illimité. Je constate tous les jours leur éclosion professionnelle avec beaucoup de fierté et de bienveillance. »

Les spécificités du MS DAIM de l’ESSEC au regard des autres MS juridiques en France

Au-delà du contenu du cursus et de la très grande qualité du corps professoral de l’ESSEC dont bénéficient les étudiants en Mastère Spécialisé, l’alternance du programme en apprentissage est un point différenciant fort car il permet aux étudiants d’associer la théorie à la pratique, soit en effectuant un stage soit en étant apprentis à raison de 2 jours par semaine pendant 3 mois puis à temps plein pendant 9 mois. Nous encourageons ainsi l’égalité des chances et la diversité des profils. Outre l’apprentissage ou l’expérience professionnelle acquise par le stage, d’autres critères nous différencient des MS concurrents :

● Le programme des cours est dispensé à 50% en anglais et propose un voyage d’étude à l’étranger d’une semaine à la rencontre de professionnels du droit (Singapour, Berlin, New-York, Dubaï, Londres, Shanghai…).,
● Le programme bénéficie d’une participation exceptionnelle pour une école de commerce au célèbre « Vis Moot international arbitration competition » qui est un concours d’arbitrage international qui a lieu chaque année à Vienne et qui permet à un nombre sélectionné d’étudiants d’être coachés par le cabinet White & Case toute l’année, Les étudiants plaident ensuite face à des étudiants venus de prestigieuses universités du monde entier. Travail de groupe, exigence, proactivité et interactivité sont à l’honneur,
● Ce programme est proposé en double diplôme avec l’école de droit de King’s College London, classée numéro 1 au Royaume-Uni. Les étudiants peuvent terminer leur cursus en préparant une année d’études à Londres et suivant le LL.M. de leur choix parmi 8 spécialités offertes,
● Nous jouissons également d’un partenariat professionnel avec le cabinet Clifford Chance Paris qui sélectionne chaque année de façon privilégiée nos étudiants en stage ou en apprentissage,
● Les étudiants du MS DAIM ont également la possibilité de suivre des cours de droit de la grande école, en bénéficiant d’une offre synergique avec la filière droit. Cela permet aux étudiants du MS DAIM de rencontrer les autres juristes de l’école, d’obtenir une plus grande culture économique, des affaires et une plus grande culture internationale pour postuler au sein des grands cabinets d’affaires, et d’appartenir au club droit
● Les étudiants partagent 6 cours en commun avec les étudiants des 10 autres MS de l’ESSEC depuis la rentrée 2016/2017, et ils participeront tous ensemble à la «  digital week » organisée par le MS Marketing Management & Digital en janvier 2017,
● Nous organisons aussi un forum droit ainsi qu’une journée dédiée aux métiers du droit faisant intervenir un panel d’une dizaine de professionnels, d’alumni représentatifs des différents métiers du droit (magistrats, avocats, directeurs juridiques, entrepreneurs). Chacun y exprime son parcours avec beaucoup de simplicité, les échanges avec les professionnels sont sans barrière et les étudiants apprécient cette proximité inédite qui les éclaire dans leurs choix de stage ou de carrière,
● Enfin, les étudiants organisent en mode projet des conférences ou des petits déjeuners débats sur des thèmes forts de l’actualité ; ils sont également amenés à rédiger une thèse professionnelle qui valide les exigences académiques du programme en fin de parcours ;
● J’ai également créé en 2014 des « get together events  » qui ont lieu trois fois par an dans un bel écrin parisien et qui permettent de réunir les étudiants, les alumni, les enseignants et les amis du MS DAIM tout au long de l’année.

Nous réfléchissons à présent à internationaliser notre offre pour la tribu droit de l’ESSEC suite à l’implantation de l’ESSEC à Singapour, à Rabat et à l’île Maurice.

Qu’en disent les étudiants ?

Je leur ai posé la question : « Que retenez-vous de votre année au sein du MS DAIM ? » et voici leurs réponses, sans détours :

« Il s’agirait de la journée organisée au CNIT avec des professionnels venus partager avec nous leurs expériences professionnelles ». (Elaine)

« Je retiendrai le vrai « esprit promo » et les différents évènements organisés dans ce sens, qu’ils soient professionnels (forum ESSEC droit, présentations en cabinet…) ou qu’ils prennent forme dans un cadre plus détendu (« get together events », cohésion de la promotion toute l’année, voyage à Berlin… » (Jean-François)

« Un savant mélange de bonne humeur, d’opportunités et d’excellence » (Stéphane).

« La diversité mais complémentarité des enseignements économiques et juridiques » (Lionel).

« Les ateliers de négociations (…). Ces derniers sont extrêmement utiles pour regarder sous plusieurs angles une situation et pour comprendre que la construction d’une relation professionnelle durable se fait dans l’entraide. Je trouve ce cours très éclairant pour des élèves venant du milieu universitaire car c’est un vrai bain dans la pratique » (Sophie).

N’hésitez pas à contacter Edouard Girard, étudiant ambassadeur de la promotion actuelle qui vous donnera sa vision du MS DAIM.

Je conclurai par un proverbe chinois que j’affectionne dans le cadre de ma fonction pédagogique : "Si tes projets portent à un an, plante du riz ; à vingt ans, plante un arbre ; à plus d’un siècle, développe les hommes."

Pour en savoir plus sur le programme ou sur l’ESSEC, téléchargez la brochure ou contactez-nous.

Me. Alexandra Gattino-Pollicott

Avocat au Barreau de Paris – Gattino Avocats
Docteur en droit
Professeure affiliée - Département droit et environnement de l’entreprise
Responsable pédagogique du Mastère Spécialisé Droit des affaires internationales et Management - ESSEC Business School

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

66 votes