Accueil Services et "Après le droit"... A côté du Droit... Le Magazine.

Pourquoi le vélo rend plus intelligent...

Se déplacer à vélo rendrait plus intelligent ? En voilà une affirmation ! Et pourquoi pas la robe rendrait l’avocat plus savant ? Concrètement en quoi mon voisin qui rejoint tous les jours son bureau à bicyclette serait-il plus intelligent que moi qui part travailler en voiture ?

Peut-être dans un premier temps pouvons-nous nous mettre d’accord sur ce qu’est l’intelligence humaine. Prenons une définition courante : l’intelligence humaine est l’ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les personnes, les choses, les faits que nous rencontrons.

Revenons maintenant à notre question : en quoi le vélo de mon voisin lui permettrait de mieux comprendre les choses, les personnes et les faits que ma voiture ? C’est simple. En ce que la bicyclette permet de toucher des réalités qui ne sont qu’effleurées en voiture. En effet : "Celui qui a poussé de lourdes portes et celui qui n’a connu que des ouvertures automatiques, celui qui a labouré un champ et celui qui a appuyé sur des boutons, n’ont pas exactement la même représentation de la consistance et de la résistance du donné naturel ; et ce n’est pas sûr que ce soit celui qui bénéficie de la plus haute technologie qui bénéficie de la représentation la meilleure.

C’est plutôt quand l’art est proche de la nature qu’il fournit au penseur les concepts les plus réalistes et les plus profonds – les plus ouverts au mystère du donné. Le logiciel, dans sa sophistication même, ouvre moins d’accès à l’essence du logos que de babiller avec un enfant. C’est l’art du paysan qui laisse voir ce qu’est la culture, mieux que la technique du programmeur ; et l’art de la sage- femme, ce qu’est la philosophie, mieux que le laboratoire du biogénéticien."  [1]

C’est pourquoi celui qui se coltine régulièrement 30 minutes de trajets ébouriffants à vélo aura t-il le regard plus profond, sensible et aiguisé au réel que celui qui prend 15 minutes d’habitacle automatique, climatisée et insonorisée.

Le regard plus profond sur quoi ? Prenons un exemple : mon ego. En voiture, c’est facile de mentir sur ses performances : Un conducteur ou une conductrice fait mine de vouloir vous doubler ? Vous appuyez un peu plus sur votre accélérateur, mine de rien, l’air détaché et au feu suivant, vous êtes toujours le premier dans votre costume cravate sans pli, l’air superbe. A vélo, vous ne pourrez pas très longtemps vous bercer d’illusions sur vos prouesses. Vous vous ferez dépasser, vous ahanerez dans les montées, vous terminerez le trajet en sueur. "La bicyclette, vous ramène vite à vos limites, et à celui que vous êtes vraiment : un petit paquet de chair de bureaucrate à deux roues !" [2]

Pour ouvrir notre intelligence, ne restons donc pas avec un petit vélo dans la tête : faisons le passer du chef aux jambes.

Alors en selle !

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

33 votes

Notes :

[1Frabrice Hadjaj – Qu’est-ce qu’une famille – Editions Salvator septembre 2014

[2Loïc Tertrais- A Vélo ! Editions du Jubilé- avril 2014 - (http://www.guidetotusduvelo.com)


Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 19 novembre 2014 à 09:03 , par Wahlen Jean-François
    Pourquoi le vélo rend plus intelligent...

    Bravo pour cette rédaction empreinte de bon sens (terrien).
    Jean-François