Accueil Actualités juridiques du village Vie des professions du droit

Prix de l’innovation de l’Incubateur du Barreau de Paris : la remise des prix 2015.

L’Incubateur du Barreau de Paris récompensait début décembre 2015 les deux lauréats sélectionnés à l’occasion de ses Prix de l’innovation.
Attachés à promouvoir l’adaptation des avocats et du monde du droit à la révolution numérique, les membres du jury ont choisi cette année des initiatives tournées vers l’accès au droit et l’accompagnement des avocats dans leur travail de recherche.

C’est en compagnie de "Nao le robot", présenté par Alan Bensoussan comme l’avocat du futur, que le jury de l’Incubateur a remis début décembre ses Prix de l’innovation.

Le Prix Avocat a été décerné au Cabinet Coll (déjà récompensé en avril 2015 par le Prix de l’innovation des Avocats en Relation-client du Village de la Justice). Anne-Constance Coll a ainsi mis en place un dispositif favorisant l’accès au droit à ses clients, principalement des particuliers. «  Nous ne pouvons pas conserver des usages qui sont rejetés et incompris par les particuliers » a-t-elle affirmé. Ses outils permettent aux clients d’avoir une vision claire de la procédure et d’échanger plus facilement avec leur avocat.

Le "Prix Non Avocat" a quant a lui été remis à Sandrine Morard pour son prologiciel Softlaw : il permet d’analyser et d’extraire ce que recherche l’avocat dans une grande quantité de documents. Un « outils-métier » destiné à accompagner l’avocat, et « pas à le remplacer, a expliqué sa créatrice. Le but est de permettre à l’avocat de se concentrer sur son expertise et à gagner du temps. »

Laurent Martinet, vice-bâtonnier du barreau de Paris, a conclu la cérémonie en insistant sur l’importance de l’innovation et le rôle de l’Incubateur dans sa promotion : « L’innovation est la clé de notre prospérité, de notre compétitivité et de notre avenir. Le génie est de savoir transgresser les règles au moment opportun, et c’est ce que fait l’Incubateur ». Ses membres ont d’ailleurs annoncé leur volonté de mettre en place un groupe de travail consacré aux évolutions déontologiques.

Clarisse Andry
Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

7 votes