• 242 lectures
  • 26 août
  • 4.5
 

Acheter ou vendre ses licences logicielles d’occasion avec Softcorner : ce qu’il faut savoir.

Softcorner est une société spécialisée dans la commercialisation de licences logicielles d’occasion. Il permet aux entreprises de revaloriser financièrement leurs actifs logiciels inexploités en leur accordant une nouvelle vie.
En effet, pour de nombreuses raisons telles qu’une sur-acquisition ou un renouvellement de technologie, les entreprises peuvent se retrouver avec des logiciels inutilisés. Ces “shelfware”, au lieu d’être supprimées, peuvent être cédées à un second acquéreur.
La marketplace se présente donc aux entreprises comme une réelle solution pour faciliter la gestion du patrimoine applicatif. Par ailleurs, elle permet à celles qui ont besoin de s’équiper de trouver des offres adaptées à leurs demandes.
Cet article parle de Softcorner et du marché des licences logicielles d’occasion.


Softcorner : De quoi s’agit-il ?

Softcorner, place de marché des licences logicielles, est une société créée en 2014. Elle met en relation les entreprises voulant céder des logiciels d’occasion avec d’autres souhaitant les acquérir.

Le processus de cession de licence se déroule entièrement en ligne. Plus concrètement, la société achète des logiciels dématérialisés dont elle met les droits d’exploitation à la disposition des acquéreurs.

Les transactions sont ainsi totalement immatérielles et reposent sur les transferts de licences applicatives. Le vendeur s’engage par conséquent à se déposséder de la version du logiciel vendu.

Une seconde vie pour les licences logicielles d’occasion : Quels avantages ?

La négociation des licences logicielles d’occasion présente de nombreux avantages. En effet :
• La société facilite le rachat et la vente de logiciels entre les entreprises. Elle leur offre donc une solution efficace pour une gestion optimale de leur parc logiciel ;
• L’acquisition des licences logicielles sur le marché secondaire permet de bénéficier d’une réduction drastique sur les coûts d’achat pouvant aller jusqu’à 80% par rapport au prix éditeur ;
• L’acheteur dispose de la latitude de choix entre plusieurs logiciels proposés sur la plateforme ;
• L’entreprise liquidatrice bénéficie d’un moyen de rationalisation de son budget IT ;
• Les transactions s’opèrent dans un environnement sécurisé et légal ;
• Etc.

En termes simples, Softcorner offre aux DSI (Directions des Systèmes d’Information) d’entreprises l’occasion de revendre les licences inutilisées et d’acheter des logiciels à des prix accessibles. Ainsi, acquéreurs et cédants tirent chacun partie de cette seconde vie donnée aux licences logicielles.

Vente et achat des licences logicielles d’occasion : Comment ça se passe ?

Les licences logicielles d’occasion sont celles qui sont mises en vente après une première exploitation. Les processus d’achat et de vente sur Softcorner sont très simples.

Le processus d’achat

L’acheteur publie une recherche sur la plateforme en établissant un délai de livraison au potentiel vendeur. Il procède ensuite à une négociation et effectue un paiement par Mangopay pour l’offre qui lui convient. Il entre enfin en possession de la licence logicielle qu’il peut installer.

Il faut noter que la société sert d’intermédiaire entre les vendeurs et les acheteurs de licences logicielles d’occasion. Elle bénéficie donc d’une commission sur chaque transaction réalisée. Le coût peut être dégressif pour des utilisateurs ayant souscrit à un abonnement.

Le processus de vente

Pour vendre une licence sur la plateforme, la première étape consiste à faire une annonce en décrivant avec précision les informations relatives au logiciel. Dès qu’un acheteur se manifeste, le cédant discute avec lui des conditions d’achat.

Si les négociations aboutissent, il encaisse le paiement et cède la licence en y ajoutant les documents légaux.

Découvrez sur le site du Parisien des informations utiles sur le marché secondaire et les conditions de cession des licences logicielles.

L’accompagnement

La marketplace européenne offre un accompagnement aux entreprises pour leur permettre de déterminer avec précision les logiciels qu’elles pourraient céder.

Elles bénéficient également d’une aide pour évaluer financièrement leurs actifs logiciels en fonction des tarifs pratiqués par les éditeurs.
La plateforme a également établi des partenariats avec des acteurs SAM (Software Asset Management) afin de fournir des solutions logicielles efficaces pour faciliter les transactions.

Le cadre juridique : Que faut-il retenir ?

Par l’arrêt du 03 juillet 2012, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a officiellement autorisé la cession des licences logicielles d’occasion. Cette décision juridique a incité la création de Softcorner qui veille à la licéité des transactions sur sa plateforme.

Ainsi, la marketplace offre ses services aux entreprises européennes, l’arrêt de la CJUE étant applicable à l’ensemble des pays de l’UE.

Bien que vieux, cet article apporte des informations plus détaillées sur les circonstances de la prise d’une telle décision ainsi que ses conséquences sur le développement du marché de l’occasion.

En résumé, en condamnant l’interdiction de la concession ultérieure des licences applicatives, la CJUE a favorisé la création d’un marché secondaire de logiciels.

Les entreprises et administrations ont dès lors l’opportunité de valoriser librement leurs actifs logiciels en vue de renforcer leur santé financière.

Première société à s’être spécialisée dans le secteur des licences logicielles d’occasion en France, Softcorner facilite le réemploi logiciel ainsi que l’accessibilité aux technologies les plus performantes à moindre coût.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

2 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 144 820 membres, 21615 articles, 126 409 messages sur les forums, 4 900 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


L'Enquête en cours >

Professionnels du Droit, participez à l'enquête Métiers du Droit du Village !

Focus sur >

Etats généraux de la Justice : le brief et les motivations du projet.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs