Accueil Mairie du Village Les Habitants du Village Prestataires de services et Solutions pour les professions du (...) Acheter, trouver un prestataire...

Avocat, quelles possibilités pour externaliser sa permanence téléphonique ?

439 lectures

Face aux offres de services de plus en plus diversifiées pour l’accueil téléphonique, les cabinets d’avocats ont le choix entre des prestataires qui ont fait évoluer leurs offres pour répondre aux besoins d’une profession qui nécessite de plus en plus d’attention et de concentration pendant le temps de travail.

Le téléphone est-il devenu le pire ennemi de l’avocat ? Ce téléphone qui est pourtant un moyen de communication ultra-rapide, est indispensable, surtout en appel sortant. Le problème rencontré vient surtout des appels réguliers qui ont tendance à déranger le professionnel dans ses tâches quotidiennes. Pour faire face à cet enjeu de taille, il existe des réponses adaptées à votre fonctionnement quotidien et à votre taille.

Une permanence téléphonique pour se libérer un maximum de temps

C’est la solution radicale qui vous permettra de gagner du temps. Fini le téléphone qui sonne et vous coupe sans-cesse dans vos tâches quotidiennes.

Vous avez déjà songé à recruter un(e) secrétaire mais les avantages de l’externalisation ne manquent pas : horaires d’ouverture plus larges, les double-appels ne sont plus perdus, tous les appels sont tracés puis vous sont communiqués par e-mail ou sms…

Cette solution vous permet d’offrir une meilleure réactivité auprès de vos clients et prospects. Donnez toutes les consignes d’appel à votre prestataire pour élaborer le meilleur script d’appel possible afin d’anticiper les différents cas de figure qui se présenteront. Ce premier filtre permet de rendre l’expérience plus fluide et de prioriser les demandes selon leur degré d’urgence.

C’est le service idéal pour les avocats allergiques au téléphone.

Un standard externalisé pour mieux gérer les priorités

Le standard externalisé, c’est l’assurance de ne plus rater aucun appel, sans jamais le prendre en direct. Un premier niveau d’information transite par un service externalisé de réception des appels qui peut déjà qualifier et orienter l’appelant. Ainsi, et selon vos consignes, l’appel vous est basculé uniquement lorsque c’est nécessaire. Que vous soyez disponible ou non, vous recevez ces informations par e-mail ou sms.

Le standard externalisé a pour vocation de vous épauler quotidiennement en vous libérant de la contrainte téléphonique. L’avantage, c’est que vous trouverez aussi facilement des sociétés de permanence téléphonique spécialisées dans l’accueil à destination des cabinets d’avocats.

En même temps que votre standard externalisé, certaines sociétés vous permettent également d’accéder à des services plus complets en répondant aussi à un premier niveau d’email ou de courrier papier. C’est par exemple le cas d’Absys une société Lyonnaise experte dans la relation client depuis plus de 25 ans.

Un accueil téléphonique flexible et simplifié

Parmi les nouveaux services qui sont apparus ces dernières années, certains sont à l’inverse de l’ultra-spécialisation. Et ce n’est pas forcément mauvais, loin de là. Ces services sont plus flexibles, que ce soit en termes de coût, de mise en place rapide, voire instantanée, ou encore d’indépendance vis-à-vis de son prestataire.

C’est Switchy.pro qui est le pillier sur le marché Français aujourd’hui. Grâce à son coût ultra-compétitif au regard d’une prestation qualitative basée sur l’industrialisation de la prise de message par des agents formés à l’accueil téléphonique et se résume en 2 possibilités :

  • Vous êtes joignable : l’appel entrant vous est transféré si vous le souhaitez
  • Vous n’êtes pas joignable : un mail vous est adressé avec les informations d’appel

Idéal pour les petites entreprises, ce type de service est une alternative sérieuse pour les cabinets d’avocats à taille humaine, tant l’activation est simple (2 minutes en ligne) et l’utilisation du service est flexible (plus d’abonnement ni d’engagement).

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

4 votes