• 498 lectures
  • 1er octobre
  • 5
 

Comment optimiser la gestion et l’utilisation de vos données grâce aux Systèmes d’Informations ?

Pour développer leur activité, les entreprises ont besoin de collecter un maximum d’informations. Pour assurer un traitement efficace, chaque organisation met en place un système d’information qui est un peu le « poumon » de son activité. Découvrez comment un système d’information fonctionne, et quel impact il peut avoir sur l’activité de votre entreprise.


Qu’est-ce qu’un système d’information ?

Situé au cœur d’une entreprise, le système d’information est l’élément permettant aux collaborateurs de transmettre et communiquer des données en toute sécurité. Pour cela, le système d’information utilise de nombreuses ressources matérielles, des moyens humains mais également des outils logiciels. Le système d’information d’une entreprise a pour but de distribuer une information précise à un destinataire précis dans une période bien définie. Le traitement des informations est différent et peut se faire de plusieurs façons, toujours sous le contrôle du DSI, le directeur des systèmes d’information.

Le système d’information d’une entreprise possède 4 fonctions principales.
• La première fonction est la collecte des informations. Leur provenance est externe ou interne à l’entreprise et son ajout crée une donnée. Une fois collectées, elles sont conservées par le système d’information en toute sécurité.
• Le stockage dans des bases de données doit se faire en conservant la disponibilité de l’information.
• Puis durant cette période de stockage, les informations sont transformées puis traitées pour les rendre exploitables sur un ou plusieurs supports adaptés. C’est ainsi qu’elle peut être diffusée soit en interne dans l’entreprise, soit en externe.

Les applications de systèmes d’information

Pour offrir une certaine performance, les systèmes d’information utilisent plusieurs logiciels informatiques appelés applications. Elles sont différentes selon le domaine d’activité de l’entreprise et les utilisateurs qui les concernent. Chacune d’entre elles réalise une ou plusieurs tâches spécifiques en relation avec le type d’organisations qui l’utilisent. Voici quelques exemples des applications les plus couramment utilisées :

- Un outil CRM, ou Customer Relationship Management, s’inscrit dans une stratégie dont le but est d’optimiser sa relation client. Il est en général principalement utilisé par les services marketing, commercial et service client de l’entreprise. Ses fonctionnalités sont multiples, l’objectif étant de centraliser toutes les informations sur les clients et prospects d’une entreprise, afin d’acquérir une meilleure connaissance de leurs besoins, et de les servir au mieux.

- Un ERP, ou Enterprise Ressource Planning, est principalement utilisé par les ressources humaines, les opérations, et le service comptabilité de l’entreprise. Sa fonction est de gérer tout ce qui est lié aux ressources humaines et à la rémunération des salariés. Il permet aussi un suivi des ventes et de la maintenance impliquant de ce fait une gestion de la production et des éléments de logistique. Enfin, en complément de la comptabilité de l’entreprise, il en assure son contrôle de gestion.

- Un outil SRM, ou Supplier Relationship Management, est adapté à la gestion de la relation auprès des fournisseurs. Cette application intervient dans le champ d’action du service achat de l’entreprise.

- Le PDM, ou Product Data Management, a une fonctionnalité plus technique puisqu’il assure la gestion des données à caractère technique. Il est principalement utilisé par les services techniques d’une organisation. Même chose pour l’outil PLM, ou Product Lifecycle Management qui appuie son intérêt à la gestion du cycle d’un produit ou de son processus de fabrication et sert plus spécifiquement au département recherche et développement de l’entreprise.

Au quotidien, les entreprises confirment leur intention d’une approche plus précise dans leur manière de fonctionner. Pour cela, les outils liés au système d’information sont très importants à leur développement. Au-delà des traditionnels CRM, ERP et autres applications métiers, de nouveaux outils font leur apparition sur le marché, simplifiant encore plus leurs démarches, comme les applications low code no code, type Power Apps, permettant à des personnes n’ayant pas de compétences techniques de créer eux-mêmes des applications pour répondre à des besoins métiers concrets.

Pour en savoir plus, assistez à notre webinar Microsoft Teams et Gouvernance de l’information, les Stratégies et Solutions efficaces.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

2 votes

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs