Par Nicolas Marguerat, Avocat
 
  • 1075 lectures
  • 1re Parution: décembre 2010

  • 5  /5
Guide de lecture.
 

Le conseil constitutionnel déclare non conformes à la constitution les peines complémentaires applicables en cas de fraude fiscale.

Qui n’a pas eu l’œil attiré par les publications judiciaires dans la presse quotidienne concernant les contribuables condamnés pour fraude fiscale ?

Ce temps est désormais révolu depuis le 12 décembre 2010 !

En effet, le quatrième alinéa de l’article 1741 du Code Général des Impôts qui prévoyait notamment cette mesure de publicité a été abrogé après avoir été déclaré non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Ledit article disposait que :

« Le tribunal ordonnera dans tous les cas la publication intégrale ou par extraits des jugements dans le Journal Officiel de la République française ainsi que dans les journaux désignés par lui et leur affichage intégral ou par extraits pendant trois mois sur les panneaux réservés à l’affichage des publications officielles de la commune où les contribuables ont leur domicile ainsi que sur la porte extérieure de l’immeuble du ou des établissements professionnels de ces contribuables. Les frais de la publication et de l’affichage dont il s’agit sont intégralement à la charge du condamné. »

Cet article prévoyait donc en cas de condamnation pour fraude fiscale, à titre de peine complémentaire, une mesure d’affichage et de publication du jugement de condamnation qui était obligatoire et que le juge ne pouvait pas tempérer.

Plusieurs contribuables avaient contesté ces dispositions devant le Conseil par trois questions prioritaires de constitutionalité qui lui avaient été transmises par la Cour de Cassation les 28 septembre, 30 septembre et 08 octobre 2010.

Les contribuables arguaient que ces dispositions portaient atteinte aux principes de nécessité et d’individualisation des peines garantis par l’article 8 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui prévoit que :

« La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée ».

Par la décision 2010-72-75-82 QPC du 10 décembre 2010, le Conseil a fait droit aux demandes et arguments présentés par les contribuables.

Après avoir rappelé que le principe d’individualisation des peines implique que la peine de publication et d’affichage du jugement ne peut être appliquée que si le juge l’a expressément prononcée en tenant compte des circonstances propres à chaque espèce, le Conseil a estimé que la peine obligatoire de publication et d’affichage du jugement de condamnation pour fraude fiscale vise à renforcer la répression de ce délit en assurant à cette condamnation la plus large publicité.

Dès lors, le Conseil a décidé que le quatrième alinéa de l’article 1741 du Code Général des Impôts était contraire à la Constitution puisque, en prononçant une condamnation pour le délit de fraude fiscale, le juge :

-  devait obligatoirement ordonner la publication du jugement de condamnation au Journal Officiel,

-  devait également obligatoirement ordonner l’affichage du jugement,

-  ne pouvait faire varier la durée de cet affichage qui était fixée à trois mois par ledit article,

-  ne pouvait davantage modifier les modalités de cet affichage prévu, d’une part, sur les panneaux réservés à l’affichage des publications officielles de la commune où les contribuables ont leur domicile et, d’autre part, sur la porte extérieure de l’immeuble du ou des établissements professionnels de ces contribuables.

Le Conseil a donc estimé que l’automaticité de ces différentes mesures, sans possibilité pour le juge de les tempérer, ne permettait pas d’assurer le respect des exigences qui découlent du principe d’individualisation des peines quand bien même le juge pouvait décider que la publication et l’affichage seront faits de façon intégrale ou par extraits.

Désormais, l’opprobre ne sera plus jeté sur le contribuable condamné pour fraude fiscale !

Nicolas Marguerat

Avocat

nmarguerat.avocat chez orange.fr

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

4 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 290 membres, 23271 articles, 126 585 messages sur les forums, 4 240 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 de visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Dernières tendances de l'emploi dans le Droit] +78% d'annonces d'emploi et stages au 1er semestre 2022 !

A LIRE AUSSI >

Liberalis, nouveau magazine art de vie & professions libérales.




Juriste Financements Structurés (H/F)

Hier 22:26 Collaborateur Droit Social (H/F) - 0/3 ans d'expérience

Hier 22:25 Stagiaire droit social 2nd semestre 2022

Stage - Juriste Droit des Affaires à Paris 19 <base href="https://www.village-justice.com/annonces/">

 Job, collaboration and training on the Village of Justice

 


4290 Current Jobs
17042 Job Seekers *
2684 Employers *

 Already registered ?

Stage - Juriste Droit des Affaires

Offre d'emploi : Stage - Juriste Droit des Affaires

  • Posted by : Club Med
  • Posted date : 31/08/2022
  • Location : Paris 19 (Ile de France region)
  • Job Type : Training
  • Main fields of activity : Droit des Affaires ou de la Propriété Intellectuelle

L’entreprise

Inventeur il y a plus de 60 ans du concept de club de vacances, le Club Méditerranée est devenu le leader mondial des vacances tout compris, haut de gamme, conviviales et multiculturelles. Présent dans 40 pays, il compte 75 Villages répartis sur cinq continents.

Terrain de stage et alternance reconnu pour de nombreuses écoles de haut niveau, le siège Monde du Club Med, basé à Paris 19ème, offre l’opportunité d’effectuer une période en entreprise dans des fonctions supports variées (RH, Gestion, Marketing, Communication, etc.).

Poste

Le/la stagiaire assistera la Direction Juridique Droit des Affaires dans ses missions de support aux équipes internes (digitales, commerciales, marketing, informatiques, ...).

Il sera également amené à travailler de manière transverse avec les autres départements du Secrétariat Général (coporate, immobilier, exploitation).

Missions

- Recherches et rédaction de notes sur les problématiques de droit des affaires (commercial, marketing, propriété intellectuelle, marques, informatique, droit de la consommation, droit du tourisme, transport, contentieux, …);

- Assistance à la constitution de dossier contentieux et pré-contentieux;

- Préparation de présentations destinées aux opérationnels;

- Assistance dans la revue et la négociation de contrats;

- Mise à jour de la base de données contrats types;

- Veille juridique et règlementaire.

Le/la stagiaire sera également amené à travailler de manière transverse avec les autres départements du Secrétariat Général (coporate, immobilier, exploitation).

 

Profil

- Master II Droit des Affaires ou en Propriété Intellectuelle et en formation de type EFB/CRFPA. Un 1er stage significatif serait un plus.

- Anglais courant.

- Aisance relationnelle, esprit curieux, esprit de synthèse et pragmatique.

- Qualités organisationnelles.

- Parfaite maîtrise de la suite Office 365 et notamment PowerPoint.

Modalités

  • Le stage s'effectuera au siège du Club Med situé à Paris La Villette et le/la stagiaire pourra bénéficier du télétravail jusqu'à 8 jours par mois.

  • Tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap

  • Stage d'une durée de 6 mois à partir du mois de Janvier 2023

Description de l'annonce :

L’entreprise

Inventeur il y a plus de 60 ans du concept de club de vacances, le Club Méditerranée est devenu le leader mondial des vacances tout compris, haut de gamme, conviviales et multiculturelles. Présent dans 40 pays, il compte 75 Villages répartis sur cinq continents.

Terrain de stage et alternance reconnu pour de nombreuses écoles de haut niveau, le siège Monde du Club Med, basé à Paris 19ème, offre l’opportunité d’effectuer une période en entreprise dans des fonctions supports variées (RH, Gestion, Marketing, Communication, etc.).

Poste

Le/la stagiaire assistera la Direction Juridique Droit des Affaires dans ses missions de support aux équipes internes (digitales, commerciales, marketing, informatiques, ...).

Il sera également amené à travailler de manière transverse avec les autres départements du Secrétariat Général (coporate, immobilier, exploitation).

Missions

- Recherches et rédaction de notes sur les problématiques de droit des affaires (commercial, marketing, propriété intellectuelle, marques, informatique, droit de la consommation, droit du tourisme, transport, contentieux, …);

- Assistance à la constitution de dossier contentieux et pré-contentieux;

- Préparation de présentations destinées aux opérationnels;

- Assistance dans la revue et la négociation de contrats;

- Mise à jour de la base de données contrats types;

- Veille juridique et règlementaire.

Le/la stagiaire sera également amené à travailler de manière transverse avec les autres départements du Secrétariat Général (coporate, immobilier, exploitation).

 

Profil

- Master II Droit des Affaires ou en Propriété Intellectuelle et en formation de type EFB/CRFPA. Un 1er stage significatif serait un plus.

- Anglais courant.

- Aisance relationnelle, esprit curieux, esprit de synthèse et pragmatique.

- Qualités organisationnelles.

- Parfaite maîtrise de la suite Office 365 et notamment PowerPoint.

Modalités

  • Le stage s'effectuera au siège du Club Med situé à Paris La Villette et le/la stagiaire pourra bénéficier du télétravail jusqu'à 8 jours par mois.

  • Tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap

  • Stage d'une durée de 6 mois à partir du mois de Janvier 2023

Other informations :
Examples of this kind of profiles:

Here are examples of this kind of profiles...

Année(s) d'expérience. Revenu brut annuel Taille de l'entreprise Région
De 6 ans à moins de 8 ans65000 euros251 à 500 personnesParis (Ile-de-France)
De 10 ans à moins de 15 ans36000 euros251 à 500 personnesIle-de-France (hors Paris)
De 3 ans à moins de 6 ans44000 euros251 à 500 personnesIle-de-France (hors Paris)
Plus de 20 ans100000 eurosPlus de 5000 personnesParis (Ile-de-France)
De 15 ans à moins de 20 ans82000 euros501 à 1000 personnesParis (Ile-de-France)
[ See all profiles ]

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs

"> Hier 22:25 Stagiaire droit social 1er semestre 2023

Hier 22:12 Stage chez City Law Avocats - 2 mois

Hier 21:03 Stage - Juriste Corporate / Droit des Sociétés - H/F

Hier 19:44 Stage en droit des affaires

Hier 19:43 Stage en droit des affaires - Cabinet d'avocats

Hier 19:00 Avocat droit des sociétés, fiscalité et contentieux h/f

Hier 18:51 Pré stage en Droit social

Hier 18:51 Stagiaire en droit de l'innovation

Hier 18:36 Assistant(e) Juridique

Hier 18:35 Stage Elève Avocat/Juriste en Droit des Affaires (conseil/contentieux).

Hier 18:21 Avocat it/ip/data privacy (h/f)

Hier 18:20 Offre collaboration droit social

Hier 18:20 Juriste/ventes aux enchères/marché de l'art

Forum

Formations à venir

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs

Nouvelles parutions

Code civil 2023

Code civil 2023

Prix de lancement 19,90 € jusqu’au 31/12/2022


LexisNexis Presse

La Semaine Juridique - Édition Générale

Accédez à votre actualité juridique chaque semaine sous la plume d’auteurs de renom !


Fonds de commerce 2021

Fonds de commerce 2021 - Ce qu'il faut savoir

Des réponses concrètes et précises aux différentes problématiques juridiques posées par les fonds de commerce


A côté du droit !

Nuit blanche pour célébrer le Droit : préparez-vous à la Nuit du Droit 2022 !


[Nouvelle publication en Poche] "L’avocat était une femme".


[Partenaires Liberalis] Horlogerie, bijoux, accessoires de mode, les news de la semaine.


Régulièrement nous partageons ici avec vous quelques images du net...

La chaîne "Vidéos et droit" du Village de la justice:

- [Podcast] Égaconditionnalité : Pas d’argent public sans égalité !
- [Podcast et livre] "13 novembre, 3 voix pour un procès".
- [Vidéo] La réinsertion c’est possible ?
- [Vidéo] Prix Gisèle Halimi Fondation des femmes : le discours de Carele Ngaleu Monkam, lauréate du Prix Spécial du Président du Jury 2022.