Accueil Management Technologies et innovations pour les métiers du droit

"Projets innovants" 2018 : Le recyclage des documents juridiques primé par le CNB.

Mis en place en 2004 par le Conseil National des Barreaux (CNB), l’Observatoire national de la profession d’avocat organise pour la seconde année consécutive le concours « projets innovants » à destination des élèves-avocats et jeunes avocats français.
Le 15 novembre 2018, l’Observatoire national de la profession d’avocat a organisé pour la troisième année consécutive le concours « Projets innovants ». Sur les 6 équipes sélectionnées, la start-up L’RDR qui travaille sur le recyclage des données juridiques a eu les faveurs du jury. Retour sur une cérémonie qui a eu lieu dans les locaux du Conseil national des barreaux (CNB).

PNG - 376.1 ko
Les lauréats de l’édition 2018 "Projets innovants" du CNB.

Pour ce cru 2018, le prix du jury, désormais prix Alain Hollande a été décerné à l’RDR, une start-up qui vise à recycler les documents juridiques. L’idée des 3 élèves à l’École des avocats de Toulouse (Julia Martinez, Alexandria Marande et Guilllaume Guegan) a émané d’un constat : la matière juridique est une matière vivante qui nécessite une mise à jour constante. Mais que font les professionnels du droit de leurs supports à chaque année passée ?

L’RDR propose deux voies de recyclage des supports :

  • La revente en ligne des livres juridiques d’occasion, notamment en proposant du contenu à moindre coûts aux étudiants. Pour les amateurs, le projet met en vente une collection issue des bibliothèques des Palais de Justice de France et de Navarre.
  • L’upcycling, autrement dit, l’acte d’offrir une seconde vie aux matériaux par la confection d’une série d’objets designs en collaboration avec des designers et des artisans locaux.

S’insérant dans une démarche d’économie sociale et solidaire, les fondateurs de L’RDR s’engagent à redistribuer une partie de leurs revenus aux associations qui sont dans le besoin.
A titre d’exemple en région occitane, les trois élèves avocats ont noué des partenariats avec la maison d’arrêt de Muret afin de contribuer à l’éducation en milieu carcéral. Aussi, un accord a été conclu avec l’association Nature Midi-Pyrénées : les fonds versés par L’RDR leur permettront ainsi d’ester en justice pour la défense des espaces naturels.

"Nous pensons sincèrement que ce projet peut améliorer l’ensemble de notre communauté professionnelle, qui doit être précurseur des bons comportements à adopter. Il est nécessaire de rassembler les acteurs du monde judiciaire autour de valeurs d’économie circulaire", a commenté Julia Martinez.

PNG - 243.6 ko
Julia Martinez, Alexandria Marande et Guilllaume Guegan.

Le prix du public a, quant à lui été, attribué à Avofamilles, une start-up qui a pour objectif de gérer en ligne des problématiques afférentes au quotidien des enfants de couples séparés. L’application établit en effet un calendrier partagé des gardes parentales garanti par le droit de visite, suit les paiements des pensions alimentaires, et permet de maintenir une communication entre les parents dans le but d’assurer un meilleur quotidien aux enfants.
Le projet est porté par Abdoulaye Cissé et Ajer Dahmani, jeunes avocats exerçant à Bobigny, et Akacha Dahmani, informaticien.

Présentation des 4 autres projets finalistes :

Droit-Expert :

Droit-Expert a pour objectif de créer des modèles de questionnaires juridiques interactifs qui seront par la suite proposés moyennant contrepartie financière aux cabinets d’avocat. Le niveau d’automatisation des formulaires va de la prise de renseignements avec un engagement de réponse sous 48 heures, jusqu’à la rédaction automatique de contrats.
L’idée est portée par Guilhem Debricon, jeune avocat à Lyon et Estelle Lelandais, agent dans l’administration.

FABot :

L’aspiration de FABot est d’utiliser une interface "chatbot" pour simplifier certaines démarches administratives, à l’instar de la réponse au formulaire CERFA. Le projet se spécialise notamment dans le domaine du droit de l’urbanisme.

FAbot a été conçu par Antoine Angot, élève avocat à l’Ecole des avocats de Lyon, Karolina Baranowska, agent d’Etat, Adrien Ceccaldi et Lou Bège, étudiants à l’Ecole privée des sciences d’ingénierie informatique de Lyon.

La Law Box :

La Law Box a pour vocation de lutter contre le faible taux de réussite des étudiants en droit. Aussi, elle s’est lancé le défi d’orienter les futurs juristes vers les différents métiers du droit qu’ils peuvent exercer à l’issue de leurs études.
Accessible par abonnement, elle permet aux étudiants qui ont souscrit au service, de recevoir une box remplie de conseils et de fiches méthodologiques. Le but étant de les encadrer tout au long de l’année universitaire.

Le projet est porté de Victor Birgy et Kristina Lazatian, élèves à l’Ecole des avocats de Strasbourg et Claire Toulza, responsable juridique.

Step by Law :

Le RGPD est entré en vigueur en mai 2018, semant un vent de panique parmi les entreprises et les cabinets d’avocats. « Ma société est-elle concernée ? » « Faut-il la mettre en conformité ? » Step by Law répond aux questions des hommes d’affaires inquiets et facilite la communication avec les cabinets.
Step by Law est porté par Elise Mitaut, Claire Toulza et Laura Punzano, élèves à l’école des avocats de Lyon et Alexis Guillard, étudiant à l’école d’informatique EPITECH.

Il est à noter que les 6 équipes de jeunes avocats et d’élèves-avocats ont été coachées par MJV Technology & Innovation à travers des séances de travail intensives. Aussi, deux hackathons ont été organisés avec les candidats les 4 juillet et 7 septembre 2018.
Le Concours « Projets innovants » s’adresse exclusivement aux élèves-avocats et aux jeunes avocats de moins de deux ans d’exercice. Il a pour objet d’inciter ces nouveaux entrants à construire un projet professionnel sur plusieurs années, afin de les sensibiliser à la dimension entrepreneuriale de l’innovation dans le domaine des services juridiques.

JPEG - 94.3 ko
Affiches présentant les finalistes de l’édition 2018 "Projets innovants".

(Photographies : Rédaction du Village de la Justice.)

Nessim Ben Gharbia
Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

21 votes