Accueil Actualités juridiques du village Vie des professions du droit

Etats généraux de la profession d’avocats, prenez votre avenir en mains.

1ere Publication

Parce qu’il n’existe pas une vision unique de la profession d’avocat, le Conseil National des barreaux organise des états généraux auxquels les avocats et élèves-avocats sont invités à participer.
Par cette consultation active et collaborative d’une durée deux ans, ces derniers réfléchissent et construisent la profession à leur image pour la pérenniser dans l’avenir.
Le Village de la Justice, pour qui l’esprit de communauté est important, se fait l’écho de cet événement participatif et national qui met en mouvement des femmes et des hommes, dont la diversité des pensées représente un atout pour créer la profession d’avocat de demain.

Placés sous le thème « Ensemble, construisons la société de droit de demain », les États généraux de l’avenir de la profession d’avocat ont été lancé par le CNB en novembre 2018.
Ces derniers donnent l’occasion à tous les avocats et élèves-avocats de se prononcer sur la direction à donner à cette profession.
Cette consultation nationale se déroule en plusieurs étapes présentées dans le schéma ci-dessous, elle devrait aboutir en novembre 2020 par un bilan.

Depuis le 20 novembre 2018, les participants à cette consultation n’ont pas chômé. Après avoir défini quelles étaient leurs priorités pour la profession, des groupes de travail composés d’avocats et élèves-avocats ont élaboré 40 propositions.
Propositions pour lesquelles une nouvelle consultation nationale est lancée jusqu’au 27 juin 2019.

Les propositions sont divisées en quatre grandes thématiques :
- l’identité de l’avocat ;
- la qualité de la prestation ;
- la compétitivité des cabinets ;
- l’unité de la profession.

Elles sont extrêmement variées, cela va de la formation des futurs avocats à la place de l’avocat en entreprise en passant par l’institutionnalisation de cette profession auprès des juridictions, ou la dématérialisation du bureau de l’avocat, ou encore de la fixation à 5,5% de TVA pour tous les honoraires d’avocat.
Elles sont également très précises et sont accompagnées chaque fois, pour ceux qui souhaitent en savoir plus, d’une définition complémentaire de la question posée.
Une remarque toutefois concernant ces propositions, la relation de la profession aux nouveaux outils numériques ou legaltech est quasiment absente du débat...

Le nombre de 40 propositions peut en rebuter certains, mais elles sont complémentaires et pour que cette consultation nationale soit probante et utile, il est intéressant de prendre le temps de les lire toutes (cela se fait aisément) et de voter.

Cette étape du vote clôt la phase de réflexion pour ouvrir celle de la décision et de l’action.

Pour consulter les 40 propositions et voter rendez-vous au lien suivant : https://form.jotformeu.com/91471777...

Rendez-vous en juillet pour découvrir (on l’espère), l’avenir de la profession d’avocat.

Ensuite, de septembre 2019 à juillet 2020, le CNB se saisira des propositions retenues par les états généraux de la profession et arbitrera. Ces décisions seront portées auprès des pouvoirs publics et dans le débat public.

Enfin, le CNB fixe l’échéance de novembre 2020 pour dresser un bilan des états généraux et de ses actions.

Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

10 votes