• 552 lectures
  • 7 mai
  • 4.97
 

Gabriel Lluch, Directeur Juridique Concurrence d’Orange : « cette formation est un formidable accélérateur de pensée »

Gabriel Lluch, 47 ans, Directeur Juridique Concurrence d’Orange a suivi en 2017 l’Executive Master General Counsel : Strategy and Leadership for Senior Lawyers proposé par Sciences Po Executive Education.
Il revient pour nous sur les bénéfices personnels et professionnels, acquis lors de cette expérience. Interview.


"C’est mon N+1 qui m’a proposé l’Executive Master General Counsel : Strategy and leadership for Senior Lawyers. Elle était nouvelle dans le catalogue de Sciences Po Executive Education, et il souhaitait la tester pour juger de son intérêt pour l’entreprise et nos métiers de juristes. Pourquoi moi ? Je suis en apparence très expert dans mon métier, et ça pouvait faire sens pour mon management de me décloisonner… même si je ne me voyais pas comme quelqu’un de cloisonné (rires).
Pour autant, je dois avouer que le résultat est là : j’ai compris grâce à cette formation qu’il n’y a pas une manière d’exercer mon métier, mais bien mille !"

Quels enseignements ont-été les plus enrichissants selon vous ?

Gabriel Lluch : "Tous sont précieux, chacun à leur façon : les enseignements sur la sociologie des entreprises nous font prendre de la hauteur, les modules managériaux permettent d’intégrer la part d’irrationnel qu’il peut y avoir dans toute organisation. On élargit sa boite à outils de manière démultipliée et on développe une grande confiance en l’avenir car, en réalité, cette formation est un formidable accélérateur de pensée. On développe une meilleure compréhension de notre écosystème professionnel et on se situe mieux : en tant qu’expert, nous sommes les gardiens du temple de notre pratique, mais nous sommes aussi des partenaires qui devons intégrer l’ensemble des joueurs dans un but commun. C’est une révolution sur soi-même que cette formation incite à faire.
Et puis, j’ai enrichi mon réseau, j’ai rencontré des gens passionnants, multi-facettes avec des parcours tous différents et ça c’est enrichissant."

Comment vous êtes-vous organisé pour continuer à assumer vos responsabilités tout en suivant la formation ?

Gabriel Lluch : "C’est clairement un investissement et un pacte de confiance avec son management et son équipe. Évidemment, si nous avions eu des grosses échéances, l’entreprise passait en priorité. Pour autant, mon équipe savait que je n’étais pas présent physiquement deux jours par mois pendant un an et demi, et cette absence s’organise : j’ai du revoir mon mode d’organisation et déléguer. Ça, ça fait du bien ! La difficulté, et je n’ai pas sans doute été le meilleur dans cet exercice, c’est de se rendre très disponible pour la formation. J’avoue que pendant les pauses, j’étais souvent pendu au téléphone avec mon équipe… Je n’ai compris qu’en marchant, qu’il fallait accepter ce temps de déconnexion. Car, de contraint, ce temps est devenu au fil de mois de plus en plus choisi, attendu et aujourd’hui regretté."

(...)

Lire la suite de l’interview.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

1 vote

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs