Marie Depay,
Rédaction du Village de la Justice.

  • 659 lectures
  • 1re Parution: 10 décembre 2022

  • 5  /5

[Jeu] Ténor, qui sera le meilleur avocat ?

Quand on vous dit que le Droit peut aussi être un jeu...c’est vrai ! La Rédaction du Village de la Justice a testé pour vous le jeu de société "Ténor, qui sera le meilleur avocat ?" et vous en dit du bien ;-) En effet, que ce soit en individuel ou par équipe, c’est un jeu rapide, percutant et qui fait travailler les méninges des joueurs tout en s’amusant et dans la bonne humeur !
Accessible à partir de 16 ans, il ravira les adultes comme les lycéens ou étudiants, chacun pouvant ainsi améliorer ses connaissances en Droit, tester sa culture générale et son sens de la répartie !

"Ténor, qui sera le meilleur avocat ?" est un jeu de société imaginé et créé par Pierre Benazech, juriste conseil dans le transfert de technologies (ancien avocat) et illustré par Valentin Piquemal, libraire, concepteur graphique et illustrateur [1].

En version "dream team" (2 à 4 équipes) ou version "chacun pour soi" (2 à 8 personnes), les joueurs "s’affrontent" durant 15 à 20 minutes en répondant aux questions et gages prévus par les 150 cartes que compte le jeu.
Ces cartes sont réparties en 4 thématiques :
- les cartes "Bouillon de culture" : le joueur doit éprouver son intelligence en répondant à un QCM ;
- les cartes "Mise en demeure" : là, le but est de répondre à une question de culture générale ;
- les cartes "Effet de manche" : dans ce cas, le joueur doit relever un défi. Dans la majorité des cas, il doit trouver 3 arguments différents pour défendre une cause farfelue ou une idée originale (exemples de sujets : "l’Homme contemporain est-il plus intelligent que l’Homme de Néandertal ?" ; "Faut-il choquer pour se faire entendre ?"...)
- les cartes "Mystère" : elles peuvent accorder des bonus (Force majeure) ou infliger des malus (Préjudices).

Cliquez sur l’image pour l’agrandir (Photo : Rédaction du Village de la Justice).

Le premier joueur ou la première équipe qui arrive à 5 points a gagné !

Ce jeu est un très bon exercice de réflexion, d’imagination et de réactivité. Notamment, les cartes "Effets de manches" peuvent être un bon exercice de préparation pour les Terminales pour leur épreuve de philosophie ou aux étudiants qui doivent régulièrement réaliser des argumentaires.
A noter que ce jeu a gagné la médaille d’argent au "Concours Lépine international de Paris 2021".
Vous trouverez ce jeu auprès de son éditeur, mais également auprès de certains grands magasins.

Entretien avec Pierre Benazech :

Village de la Justice : Quelles ont été vos motivations à la création de ce jeu ?

Pierre Benazech.

Pierre Benazech : « J’ai créé la première version de Ténor – qui sera le meilleur avocat ? en 2015. Je venais de prêter serment et découvrais les félicités et les affres de l’activité d’avocat. Le Barreau et ses personnages hauts en couleur m’ont beaucoup inspiré et j’ai eu envie de créer une parodie du monde de la justice.

Au départ, le jeu n’avait nulle autre ambition que celle de faire rire mes amis, eux aussi avocats.

Puis, les années ont passé et j’ai été amené à dispenser des cours de droit dans des universités et des écoles supérieures. Je me suis alors rendu compte que ce jeu pouvait être un excellent outil pour vulgariser la connaissance.

Le droit est malheureusement perçu par beaucoup comme une matière difficile d’accès, voire rébarbative. Alors, que c’est une discipline riche, vivante, utile dans la vie de tous les jours et beaucoup plus amusante que l’on pourrait le croire !

Je me suis donc replongé dans mon jeu et je l’ai amélioré de manière à créer un instrument permettant d’enrichir sa culture juridique, mais aussi de développer des compétences (éloquence, raisonnement, imagination) tout en s’amusant.

"Créer un instrument permettant d’enrichir sa culture juridique, mais aussi de développer des compétences".

Je l’ai testé avec mes étudiants (que je remercie) et les retours ont été tellement enthousiastes que j’ai osé le présenter à un éditeur. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis et je tiens à remercier Enrick B. éditions de m’avoir donné ma chance.

Je me souviens avec une certaine émotion de la première partie de Ténor réalisée en 2015 avec des cartes découpées dans des feuilles de papier pour imprimante. À cette époque, je n’aurais jamais imaginé que ce jeu serait un jour édité, gagnerait des médailles au Concours Lépine, serait présenté au Conseil constitutionnel lors du salon du livre juridique ou encore qu’une université organiserait un tournoi autour de ce dernier... »

Pourquoi avoir préféré un format jeu plutôt qu’une bande dessinée par exemple ?

« Cela s’est fait assez naturellement. Le jeu de société a beaucoup d’avantages par rapport à la bande dessinée.

Premièrement, le jeu implique une participation active de l’apprenant. Celui-ci sort le nez de ses livres et doit se confronter à une expérience pratique. Un adage dit que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Quoi de mieux pour développer son expression orale que de relever des petits défis d’éloquence ?

Deuxièmement, la lecture est un exercice assez solitaire. Or, l’essence même du jeu de société est de créer des interactions sociales. De nombreuses études prouvent que les jeux favorisent la capacité d’entrer en relation avec les autres, de négocier, de discuter, etc.

Troisièmement, et plus important peut-être, un jeu permet d’apprendre en s’amusant. Il autorise le rire, le plaisir, la joie voire la fantaisie. D’autant plus qu’il y a beaucoup d’humour dans celui-ci.

"Un jeu autorise le rire, le plaisir, la joie voire la fantaisie".

Ténor – qui sera le meilleur avocat ? a pour ambition de faire voir le droit sous un autre angle. Néanmoins, cela reste un jeu de société. S’il permet d’enrichir sa culture juridique et de développer des compétences, il ne se substitue pas aux cours en amphithéâtres ou aux manuels de droit classique.

Gagner une partie de Ténor ne signifie pas être prêt pour le CRFPA… mais c’est un bon début ! »

S’il ne fallait en retenir qu’un, quel serait le point fort de ce jeu ?

« Je dirais sa simplicité. C’est un jeu intuitif ; une minute suffit pour lire et comprendre les règles.

C’est par ailleurs un jeu très adaptable. Les joueurs peuvent jouer les uns contre les autres ou équipe contre équipe.

Il est également possible de faire intervenir un maître du jeu (enseignant ou professionnel du droit) qui peut animer les parties et distiller quelques anecdotes ou conseils ».

À qui s’adresse-t-il ?

« C’est un jeu tout public. Il n’est pas nécessaire d’être un expert en droit pour y jouer et surtout pour gagner.

Avant sa publication fin 2021, j’ai eu l’occasion de faire tester le jeu à de nombreuses reprises par un public très varié. Je me souviens notamment d’une partie test où des lycéens ont battu des magistrats !

Pour résumer, n’importe qui peut apprendre ou développer des compétences en jouant à ce jeu. Néanmoins, je pense que les étudiants en droit et les professionnels du droit seront particulièrement sensibles aux thématiques développées ».

Voudriez-vous brièvement vous présenter ainsi que votre parcours ?

« J’ai effectué toutes mes études à l’Université Toulouse I Capitole et à l’École des Avocats Sud-Ouest Pyrénées. Je suis notamment titulaire d’un Master 2 DJCE et du CAPA.
J’ai exercé la profession d’avocat d’affaires pendant 5 ans. Je travaille désormais comme juriste d’entreprise dans le transfert de technologies au sein la SATT Toulouse Tech Transfer depuis deux ans.
En parallèle, j’interviens comme formateur dans des écoles supérieures et m’évertue à transmettre le savoir avec humour et pédagogie.
Enfin, comme beaucoup de juristes, j’aime beaucoup les mots et il m’arrive d’écrire à mes heures perdues. Je m’intéresse à tous les genres littéraires (roman, nouvelle, théâtre, poésie, bande dessinée, etc.) [2]

Pour résumer, je suis quelqu’un de passionné qui s’intéresse à mille choses (peinture, cinéma, cuisine, krav maga, etc.), mais je pense que j’en déjà assez dit dans cet interview. Aussi, je terminerai en remerciant Village de la Justice pour cet entretien. Je suis très flatté de figurer dans le premier site de la communauté des métiers du Droit ! »

Informations techniques :
- Titre : Ténor, qui sera le meilleur avocat ?
- Créateur : Pierre Benazech ;
- Illustrateur : Valentin Piquemal ;
- Editeur : Enrick.B.Editions ;
- Prix : 29,90 euros.

Marie Depay,
Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

9 votes

Notes de l'article:

[1Jeu édité par Enrick.B.Editions.

[2J’ai réalisé des poèmes (récompensés en France et à l’international par des prix parrainés par le Ministère de la Culture ou encore l’UNESCO), j’ai écrit une pièce de théâtre, "Intelligence et bêtise artificielles" (mise en scène par Nicolas Dandine et est actuellement jouée au Théâtre de Poche de Toulouse). Je viens d’achever le scénario d’une bande dessinée à paraître chez Ankama. Je suis particulièrement fier de pouvoir travailler avec cette maison qui édite des auteurs que j’admire depuis tout petit…

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 700 membres, 24012 articles, 126 607 messages sur les forums, 4 000 annonces d'emploi et stage... et 1 400 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Tribune de la Rédaction] ChatGPT : même pas peur...

A LIRE AUSSI >

Avocat en Droit des étrangers, empathie et polyvalence au service des Droits de l'Homme.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs