Accueil Mairie du Village Les Habitants du Village Prestataires de services et Solutions pour les professions du (...) Jarvis Legal

Le Legal Design : traduire le droit en images...

606 lectures

Discipline émergente depuis quelques années, le Legal Design offre des perspectives particulièrement intéressantes pour les professionnels du droit.

La genèse du Legal Design

Venu des Etats-Unis, le Legal Design ou Design Thinking émerge en 1999 à New-York. La designer Candy Chang créé une infographie visant à faire connaître leurs droits aux vendeurs ambulants de la ville. Grâce à cette infographie, elle simplifie le magma de la réglementation alors applicable dans la Grande pomme. Le Design Thinking est ensuite théorisé en 2014 par Margaret Hagan, avocate et designer, travaillant avec l’université de Stanford. Elle popularise notamment le concept grâce à son Tumblr, lawdesigntech.

Depuis le Legal Design Lab de Stanford a fait des émules. Enseigné dans certaines écoles d’avocats (à l’ERAGE, Ecole des avocats du Grand Est) mais aussi objet d’étude dans les universités (l’association Legal Design Assas, première association de ce genre en France fondée en 2016 avec le journal IllustrAssas), le Legal Design tend à s’imposer parmi les professionnels du droit. Très utilisé outre-manche, les administrations françaises tentent aussi de se l’approprier à l’exemple de l’administration fiscale française qui a créé en 2018 de l’infographie pour expliquer le prélèvement à la source des impôts.

Le résultat de la fusion de trois disciplines

Ce nouveau concept est une révolution dans le monde du droit permise grâce aux possibilités offertes par les dernières avancées technologiques. Le Legal Design est situé précisément à la confluence de trois disciplines. Tout d’abord, le design qui permet la création de contenus visuels attrayants. Ensuite, l’expérience utilisateur (UX), c’est-à-dire comment l’utilisateur perçoit l’outil utilisé et s’il peut facilement se servir de cet outil. Enfin et bien sûr, il faut ajouter l’expertise juridique des professionnels du droit permettant la diffusion d’informations juridiques fiables.

Pour résumer en quelques mots, qu’est-ce que le Legal Design ? C’est un concept qui a pour but de traduire le texte juridique en images. Il vise ainsi à créer des documents juridiques simplifiés et visuels à l’aide de schémas, de graphismes, de tableaux, d’infographies, etc.

Le constat de la complexité juridique

Le constat initié par les incubateurs du Legal Design est le même : l’information juridique est souvent abstraite et obscure, versant trop souvent dans un jargon complexe pour les non-initiés. À cela, s’ajoute des informations souvent peu mises en valeur et peu attractives avec une présentation brouillonne.

Loin d’être un simple enjeu cosmétique, ce concept part d’une évidence : l’information juridique devrait pouvoir être claire et accessible à tous.

Proposer des supports visuels

L’utilisation d’un support visuel facilite grandement la compréhension des dynamiques juridiques. La visée pédagogique de ces documents auprès du grand public est certaine.
Prenons l’exemple d’une liste longue et ennuyeuse de conditions générales de vente auxquelles nous ne jetons bien souvent qu’un bref coup d’œil. Traduite en visuels avec des couleurs, des encadrés, des symboles, des flèches, du gras, du souligné, etc., elle devient tout de suite plus structurée, beaucoup plus agréable à lire et facile à comprendre !

Des outils à destination des cabinets d’avocats comme Jarvis Legal s’inspire de la logique du Legal Design pour les outils décisionnels intégrés dans sa plateforme logicielle. Fini les reportings compliqués, Jarvis vous simplifie la vie grâce à l’utilisation d’éléments de reporting graphiques générés à la demande. Vos données peuvent ainsi être restituées sous forme de tableaux, graphiques, arborescences, avec des couleurs et mise en page variées, etc. facilitant la prise de décision.

Faciliter la relation avocat-client

Le Legal Design participe à la mise en place d’un meilleur accès au droit. En favorisant la compréhension et l’accessibilité de l’information juridique, il permet aux avocats de mieux communiquer avec leurs clients.

L’approche globale véhiculée par ce concept est nourrie par la volonté de remettre l’utilisateur au centre en lui proposant des contenus plus intuitifs. De cette façon, il enrichit la relation client en permettant des interactions plus riches et plus fructueuses.

Véritable choc de simplification pour les professionnels, le Legal Design est surtout l’occasion de questionner et de revigorer ses pratiques pour les rendre plus accessibles.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

8 votes