• 753 lectures
  • Novembre 2019
  • 5
 

La LegalTech au profit des RH.

C’est le phénomène technologique de ces dernières années. La LegalTech investit de nombreuses entreprises. Depuis peu, elle fait aussi une arrivée remarquée dans le domaine des ressources humaines, à l’image de l’outil digital Lumio proposé par les Éditions Tissot. Quels usages, pour quels avantages ? Voyage au cœur de ces nouvelles applications…


Des LegalTech dédiées aux ressources humaines

Pourtant essentiel, le droit du travail demeure la bête noire des entreprises françaises, notamment des petites structures. Suivre l’actualité et l’ensemble des évolutions réglementaires devient même de plus en plus compliqué pour 46 % des collaborateurs de services RH, comme l’indique l’enquête « Le quotidien des RH », menée par les Éditions Tissot en février 2019. Les services RH sont donc très impactés, avec un temps consacré à cette tâche toujours plus important. Et pourtant, les choses bougent et le changement est déjà là, issu des dernières avancées en matière d’innovation digitale. Cela se concrétise par l’arrivée sur le marché d’outils désormais incontournables : les LegalTech.

Ces nouvelles plateformes, orientées à l’origine vers la génération de documents juridiques pour la création d’entreprise, se tournent désormais vers des métiers spécifiques. C’est le cas des ressources humaines qui bénéficient aujourd’hui d’offres entièrement dédiées à leur métier. L’intérêt majeur de ces outils repose sur le fait de décharger les collaborateurs RH de la pression de certaines tâches administratives qui leur prennent encore un temps considérable. Alors que proposent ces solutions ? Tout simplement : la génération de documents juridiques personnalisés, comme des contrats de travail ou des courriers de convocation, en quelques minutes, et pour quelques euros.

De nouvelles perspectives sans risques

Toute nouveauté arrive avec son lot de risques et d’inconvénients. En effet, rédiger un contrat de travail avec un outil en ligne est une réelle occasion, mais encore faut-il être accompagné pour pouvoir éviter les pièges. C’est bien là tout l’enjeu car la plupart de ces outils n’offrent pas de garde-fou et laissent l’utilisateur avancer seul. Autre point majeur : la maîtrise des évolutions réglementaires. Le droit du travail évolue constamment (nouvelles jurisprudences, publication de décrets, promulgation de lois, etc.), multipliant le risque d’erreur. Comment, alors, faire confiance à une application en ligne et être sûr que les documents produits sont conformes avec les règles en vigueur ?

Certains nouveaux outils ont pris en compte ces faiblesses pour garantir aux utilisateurs la production d’écrits irréprochables. C’est le cas de la solution en ligne Lumio qui propose aux utilisateurs RH de dérouler des procédures en droit du travail. Lumio s’appuie sur 40 ans d’expertise des Éditions Tissot pour proposer des contenus entièrement à jour, et assurer la fiabilité des procédures. Autre intérêt de Lumio : l’utilisateur est autonome, mais pas seul. En effet, il est guidé de A à Z grâce à un système de questions-réponses. Par exemple, si l’entreprise veut répondre à une demande de mobilisation du CPF, le collaborateur RH déroule la procédure dédiée et se laisse guider à travers les différentes questions posées par l’outil. Au fil de la procédure, l’utilisateur bénéficie d’informations complémentaires pour l’accompagner dans sa prise de décision afin de savoir s’il peut ou non accepter cette demande (conseils, avertissements, indication des risques, renvoi sur sa convention collective, etc.), jusqu’à la génération automatique du courrier de réponse. Plus qu’une simple LegalTech, Lumio propose un accompagnement complet et sécurisé à la gestion des procédures en matière de droit du travail.

Suppression des veilles juridiques souvent chronophages et gain de temps général sont deux avantages offerts par Lumio qui donnent au collaborateur RH la possibilité de se recentrer sur son cœur de métier : l’humain. Finalement, ne s’agit-il pas d’un juste retour aux sources ?

Le digital, pour revenir aux sources de la fonction RH

Et si les outils digitaux – LegalTech en tête – devenaient les libérateurs des RH ? À une époque où la profession a fortement évolué pour s’adapter à la nouvelle tendance basée sur l’immédiateté, les collaborateurs RH ont perdu le sourire, ce que confirme l’enquête « Le quotidien des RH ». Ils voient désormais le métier qu’ils ont choisi par passion, pour son côté humain, comme un poste d’abord administratif, entraînant à la fois frustration et isolement. Les nouveaux outils pourraient bien changer les choses et redonner à la profession sa raison d’être.

L’attente autour des outils digitaux est grande. Selon le sondage réalisé, le gain de temps qu’ils engendrent fait presque l’unanimité, tandis que 65 % des interrogés évoquent la simplification des tâches. Les LegalTech se présentent donc désormais comme les instigateurs d’un retour aux bases de la profession, limitant les opérations de veille juridique et l’administratif. À la clé, une meilleure écoute des salariés pour redonner un côté humain aux entreprises.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs