Rédaction du Village de la Justice

 
  • 1071 lectures
  • 1re Parution: 23 juin 2021

  • 4.2  /5
Guide de lecture.
 

Les acteurs de la Legaltech, dopés par la demande de solutions numériques, entrent en hypercroissance.

Le réseau "France Digitale", qui réunit plus de 1 400 start-up et investisseurs français du numérique, avait créé en 2019 un groupe réunissant les "pépites" françaises de la LegalTech, le groupe "french legaltech" [1]. Aujourd’hui ce groupe publie des chiffres sur les activités de ses membres et leur marché.

Le groupe legaltech de France Digitale a mené au printemps 2021 auprès de 29 de ses membres une étude sur leurs performances et évolutions, ce qui nous donne enfin des informations groupées sur ces acteurs. C’est donc une première en France, même si cela ne concerne qu’une partie des acteurs de la Legaltech.

Premier enseignement que l’on subodorait, 90% des legaltechs indiquent sortir renforcées de la crise grâce à une demande accrue des solutions numériques de la part des professionnels du droit.

Ces acteurs parmi les plus importants de la legaltech française annoncent près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022 avec plus de 600 postes à pourvoir dans les 18 prochains mois. Le potentiel du secteur n’a jamais été aussi fort et l’on confirme ici l’importance du sujet économique...
La croissance est collective dans ce groupe : plus d’un tiers des legaltechs répondantes indique générer un chiffre d’affaires supérieur à 1M€ en 2020, et de plus en plus à l’international : deux tiers des legaltechs (19 sur 29) ont déjà des clients européens.
« L’hypercroissance de la legaltech est le signe qu’une transformation majeure est en marche  » estime Audrey Ellis, CEO de Gino LegalTech. «  Nous entrons dans une nouvelle ère, dans laquelle la technologie devient l’allié indispensable des professionnels du droit. »

Le chiffre d’affaires estimé des 29 legaltech répondantes du groupe legaltech de France Digitale

Les legaltechs expliquent que leur croissance est soutenue par les levées de fonds et des recrutements : les répondants ont déjà levé 50M€ depuis 2017. 17 legaltechs sur 29 planifient de lever 50M€ entre 2021 et 2022. Deux tiers des legaltechs répondantes (18 sur 29) ont déjà levé plus de 1M€.

Ces levées de fonds leur permettent de recruter : les entreprises répondantes estiment à 1000 le nombre de total de leurs salariés à fin 2021, en hausse de 50% par rapport à 2020.

Ajoutons que ce groupe n’est pas déconnecté des professionnels du droit, puisque 82% des legaltechs (24 sur 29) comptent au moins un avocat au capital et 41% (12 sur 29) ont au moins un avocat parmi leurs dirigeants [2]. On confirme ici les constats du Village de la Justice, les avocats sont acteurs de la transformation actuelle. « Les avocats sont au cœur des legaltechs, et c’est bien normal que les professionnels du droit se saisissent de ce secteur d’avenir » signale Fabrizio Papa Techera, membre du Directoire de Lexbase.

Ces chiffres sont-ils représentatifs ? Oui pour une part, celle des "nouveaux acteurs majeurs" (certains ont tout de même plus de 5 ans déjà). Il faudrait ajouter quelques informations des éditeurs juridiques (édition et logiciels) ou de plus petites sociétés qui n’appartiennent pas au groupe France Digitale, mais la tendance est là puisque ce groupe est moteur, innovant et leader.
A quelques mois du prochain grand Village de la Legaltech - devenu les RDV des Transformations du droit (5ème édition) en novembre 2021, ces chiffres sont intéressants pour montrer que oui, décidément, le monde du droit est en transition.

Liste des legaltechs ayant participé à l’enquête :
Avoloi, BlockchainyourIP, BlockPulse, Call a lawyer, Captain Contrat, Data Legal Drive, Demander Justice, Doctrine, EasyQuorum, Gino LegalTech, ILOH, Ipocamp, Juri’Predis, Justice.cool, Justifit, Le Droit pour Moi, Leeway, Legal Pilot, Legalcity Justicity, LegalPlace, LegalStart, Lexbase, Luxia, Robin, Rubypayeur, Seraphin.legal, Visio Avocats, wechooz.

Rédaction du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

5 votes

Notes de l'article:

[2Lire à ce sujet : "Où en est la Legaltech en France ?".

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs