Accueil Mairie du Village Les Habitants du Village Les habitants Formateurs & Carrière du Village Des solutions Formation, des évènements.

Les cours d’anglais pour les avocats et les notaires : « deux approches, une même nécessité ».

Entretien avec James Haillot O’Connor, Fondateur de Languages for Lawyers.

L’anglais est-il devenu indispensable pour les avocats et les notaires ?

Absolument, pour tous les avocats qui exercent dans un domaine qui demande l’intervention d’acteurs étrangers l’anglais est indispensable. Cela peut paraître une évidence, mais en 2019, et dans une économie globalisée, les domaines d’intervention d’acteurs étrangers sont très nombreux. Pour les notaires la situation est différente et dépend de la géographie. Nous avons pu noter que les demandes émanant des notaires viennent des territoires avec une forte présence de résidents étrangers. Dans ces territoires, le fait pour un notaire de parler anglais est un avantage concurrentiel indéniable.

Quels sont les besoins les plus fréquents exprimés par les avocats et les notaires ?

« Je veux être à l’aise à l’oral », c’est la première chose que nous disent nos clients. Les facultés de droit n’accordent que très peu de place à l’exercice oral de l’anglais. Dès que nos clients sont confrontés à la conf-call, ils sont très stressés et perdent leurs moyens. Le pire sera la réunion avec les partners de Londres, ou le séminaire d’intégration dans un cabinet anglo-saxon.

Par où commencer ?

JPEG - 90 ko
James Haillot O’Connor,
Fondateur de Languages for Lawyers.

Tout d’abord, il faut établir le niveau des clients, expliquer la démarche pédagogique et les rassurer : ils ont tous les moyens d’améliorer leur niveau d’anglais, ce n’est jamais trop tard.
Pour s’améliorer en anglais, il faut que nos clients offrent une plus grande part de leurs vies à cette langue : cela passe dans un premier temps par un RDV hebdomadaire avec nos formateurs natifs du Royaume Uni ou des Etats-Unis et la tenue constante d’un répertoire d’anglais. C’est très important : il faut que nos clients prennent l’habitude de noter tous les mots qu’ils ne connaissent pas dans un carnet et apprendre leur traduction. Un effort régulier est nécessaire.

Comment s’organisent vos cours ?

Nos cours s’organisent entre 20 et 40 heures sur une période allant de 4 à 10 mois. Tous nos cours sont en vidéo-conférence, et permettent de revoir la grammaire, la conjugaison, le vocabulaire juridique général, les institutions judiciaires Britanniques et Américaines, la relation client en anglais, négociation… Ce qui nous différencie de notre concurrence c’est que nous avons des parcours ultra-spécialisés : Droit des Affaires, Droit Social, IP/IT et un autre cursus développé exclusivement pour les notaires. L’oral est au centre de toutes ces formations. Nous testons le niveau de nos clients au début, au milieu et à la fin de la formation.

Les cours par vidéo-conférence sont-ils aussi efficaces que des cours en face à face ?

Je pense que ce type de cours est aussi efficace car il permet aux clients de gagner du temps, et de continuer à suivre leur formation, même en déplacement ou en vacances. Aussi, il permet aux clients de se familiariser avec une situation anxiogène : la vidéo-conférence avec des interlocuteurs anglophones. Enfin, je suis convaincu que la formation en vidéo-conférence présente un intérêt majeur pour les territoires loin des centres de formation bien souvent Parisiens, de bénéficier de formation en anglais de très haut niveau et appliquée à leur profession.

Combien coûtent vos formations et sont-elles prises en charge ?

Le tarif de nos formations est de 1400 E HT pour les forfaits de 20h, 2600 E HT pour les forfaits de 40h. Le Fonds Interprofessionnel de Formation des Professions Libérales (FIFPL), prend en charge nos formations pour les avocats et notaires libéraux (basés en France) à hauteur de 900 E / an, ce qui rend nos formations relativement bon marché.

Languages for Lawyers

Contact : languagesforlawyers chez gmail.com • +33 (0)6 83 73 17 58

Pour toute information complémentaire et demande de devis, contactez nous ici.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

6 votes