Accueil Management Stratégies et Organisations

De nouveaux lieux pour exercer la profession d’avocat.

Les méthodes de travail évoluent, les méthodes collaboratives se développent, les charges fixes sont appelées à diminuer... et la profession se renouvelle rapidement par l’arrivée régulière de larges contingents de jeunes avocates et avocats. De nouveaux lieux pour exercer émergent donc aux côtés du traditionnel cabinet d’avocat "autonome", souvent en occupation partielle sur l’année.

Nous vous présentons trois lieux à Paris qui proposent une autre façon d’exercer.

Flexibilité et accessibilité : le CDAAP, la nouvelle pépinière du barreau de Paris.

Le Centre d’Affaires des Avocats de Paris (www.cdaap.fr) est l’ancienne pépinière du Barreau, mise en concession au réseau de centres d’affaires TBC et remise à neuf depuis sa réouverture à l’été 2015.

Au cœur de Paris (Boulevard Sébastopol), ce centre d’affaires est réservé aux avocats - c’est sa spécificité principale - propose des services d’hébergement sur mesure, selon plusieurs formules.
Sur 625 m², le C.D.A.A.P. propose ainsi des espaces de coworking, des bureaux de travail, des bureaux de réception pour accueillir les clients, des salles de réunion, des bureaux partagés ou encore des bureaux permanents.

150 avocats environ utilisent déjà ses services avec différents profils :

  • Des avocats utilisant le centre en tant que un bureau permanent ou ponctuel ;
  • Des avocats inscrits au Barreau de Paris exerçant aussi à l’étranger et ayant besoin d’une domiciliation ;
  • De jeunes avocats sans clientèle, en cours de développement de leur clientèle ;
  • Des avocats de province ayant besoin d’un bureau à Paris ;
  • Des avocats en attente de prestation de serment...

L’attrait du centre d’affaires est sa flexibilité (prestations très évolutives, ce qui est intéressant financièrement au lancement de cabinet, pour une utilisation très ponctuelle ou en cas d’évolution rapide du cabinet), et dans une moindre mesure les échanges qu’il permet.

Ce centre propose certaines innovations qui méritent d’être soulignées. Commençons par le respect garanti des règles déontologiques, conséquence du partenariat avec l’Ordre de Paris, partenariat qui permet d’innover dans les offres commerciales, tout à fait adaptées à la profession d’avocat.
Enfin, le centre mutualise les services, et peut donc innover dans les outils numériques mis à disposition des avocats. Dans l’immédiat il propose déjà les outils numériques de téléphonie fixe et mobile, accueil téléphonique, conférence téléphonique, "faxtomail", etc.

Les tarifs sont fonctions de l’abonnement choisi, à partir de 100 €HT pour un avocat en cours d’installation (n’ayant pas encore prêté serment) par exemple.

Centre d’Affaires des Avocats de Paris (CDAAP) : 01 80 27 00 67

Flexibilité et productivité, Regus.

JPEG - 36.3 ko
Regus Paris quai d’Orsay

Regus étend son offre de bureaux flexibles avec de nouvelles implantations
Leader mondial des centres d’affaires avec près de 3000 implantations dans plus de 106 pays, Regus propose des solutions de bureaux flexibles à partir de 10m².
Depuis l’implantation de son premier site au 72, rue du Faubourg St-Honoré, en 1992, Regus n’a cessé de développé son réseau d’adresses avec, à ce jour, près de 90 centres en France, dont une soixantaine à Paris et en Ile de France.

Cette solution séduit un nombre croissant de cabinet d’avocats, pour plusieurs raisons :

  • Flexibilité : le client choisit sa durée d’engagement et peut augmenter la surface de ses bureaux en fonction des besoins.
  • Productivité : pour un bureau individuel ou d’un bureau d’équipe, la solution est entièrement équipée et l’équipe Regus gère toutes les prestations (nettoyage, accueil, internet, téléphone, etc..)
  • Un large choix d’immeubles de qualité pour répondre à tous les besoins. En octobre 2015, Regus a ainsi ouvert un nouveau centre au 115 rue Cardinet, 75017, à proximité du futur Palais de Justice de Paris.

Regus : www.regus.fr / Contact : Nadège MAREC – 06 89 19 58 41 ou 01 78 42 51 00.

JPEG - 61.1 ko
Regus Paris Porte de Flandre

Diminuer les coûts de l’immobilier avec Scandium

Scandium, spécialiste des centres d’affaires spécialisés par thématiques métiers, annonce l’ouverture d’un centre dédié aux professions légales réglementées. Avocats, Notaires, Huissiers, peuvent profiter d’un espace de standing tout en minimisant les coûts immobiliers ou tout simplement pour domicilier un cabinet ou une étude.

Ce centre de 200m2 au 5ème étage d’un immeuble haussmannien se compose de 7 bureaux allant de 2 à 5 postes de travail, d’une salle de réunion pour 10 personnes, cuisine équipé, sanitaires, douche et grands balcons filants. Les bonnes raisons d’intégrer ce centre ? Durée libre à partir d’un mois, surfaces évolutives, espace spécialisé pour votre métier, locaux de qualité, pas de frais d’installation (mobiliers, internet), vous ne payez que les surfaces utilisées, pas de frais d’agence, aucune gestion immobilière et logistique...

Vous retrouverez toutes les informations sur les tarifs et services inclus pour ce centre d’affaires sur le site Internet : http://scandium-france.com/paris-saint-philippe-du-roule-75008 .

Profitez de "l’offre Village de la Justice" :

  • 1 mois de bureau offert pour toute souscription de 6 mois de contrat
  • 2 mois de bureau offerts pour toute souscription de 12 mois.

Pour toute demande de devis, n’hésitez pas à nous contacter au 01 70 75 36 32 ou contact chez scandium-france.com.
www.scandium-France.com

Social et communautaire : Le Caab, "concept-office" pour avocats, devrait ouvrir en 2016.

Le Caab proposera un contrat de sous-location avec mise à disposition de locaux et partage de moyens d’exercice de la profession d’avocat, conforme à l’Annexe XVIII au Règlement Intérieur du Barreau de Paris.

Dans l’esprit, il proposera une organisation du travail regroupant deux notions. Tout d’abord celle d’un espace de travail partagé permettant à chaque avocat(e) de devenir entrepreneur(e) en lui simplifiant l’installation de son cabinet. Ensuite, celle d’un réseau de confrères et de consoeurs encourageant l’ouverture, l‘échange et la synergie au sein d’un écosystème intergénérationnel.
L’idée est donc de faire d’un lieu de travail le moteur de votre développement personnel, social et professionnel, bien entendu dans le respect des codes propres à la profession d’avocat, par exemple en proposant des moyens techniques garantissant la confidentialité des informations des avocats hébergés : casier personnel, serveur informatique interne dédié, connexion internet sécurisée, coffre-fort électronique...

Le Caab est créé par Choubeila Laïb, formée au sein d’un cabinet de domiciliation d’avocats fondé en 1992, pour qui l’aménagement de l’espace et le mobilier constituent des facteurs déterminants du bien-être au travail.

Et en régions ?

De nombreux centres d’affaires plus "classiques" que ceux présentés ci-dessus, partout en France, ont une offre pour les avocats, qui se développe depuis l’assouplissement et l’éclaircissement des règles déontologiques à ce sujet en 2011.

Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

92 votes

Article lié :


Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 22 décembre 2015 à 12:20 , par Gilles LAOT - Conseil en accessibilité dans les ERP

    Bonjour,

    Disposer d’un "cabinet annexe", accessible aux personnes à mobilité réduite est une bonne solution de substitution à proposer dans les Agendas d’accessibilité programmée par les avocats dont le cabinet principal ne peut ne pas être rendu accessible pour ce type de handicap. Cas très fréquent !

    Encore faut-il que ces nouveaux lieux soient accessibles et le montrent clairement. Ce n’est pas le cas sur la photo de la magnifique banque d’accueil, affichée en page d’accueil du site du CDAAP et sur cet article, qui ne dispose pas d’une partie adaptée aux personnes en fauteuil roulant. Quid alors de l’accessibilité pour les autres handicaps ?
    Dommage.