Marie Depay.
Rédaction du Village de la Justice.

 
Guide de lecture.
 

[Nouvelle parution] Hors procédure : dans la tête d’un juge d’instruction.

Cet ouvrage proposé en format poche par la maison Enrick B Editions nous entraîne dans la tête du juge d’instruction Patrick Ramaël, auquel ont été notamment confiés les dossiers rattachés à Jean Hélène (journaliste), Medi Ben Barka (homme politique marocain) et Guy-André Kieffer (journaliste).
Patrick Ramaël confie, avec simplicité, aux lecteurs ses souvenirs et impressions sur cette fonction prenante qu’il a exercée durant dix années et qui a bien failli disparaître dans les années 2010.

Le livre "Hors procédure : dans la tête d’un juge d’instruction" écrit par le magistrat Patrick Ramaël [1] a été initialement publié par la maison d’éditions Calmann-Lévy en 2015 ; cinq ans plus tard, c’est au tour d’Enrick B Editions de remettre en lumière cet ouvrage (en format poche) axé sur la fonction du juge d’instruction. Fonction mal connue et qui politiquement ne fait pas toujours l’unanimité ; elle a d’ailleurs failli être supprimée sous le mandat de Nicolas Sarkozy (2007-2012).

"Le juge d’instruction est un homme libre qui cherche la vérité sans a priori." (Patrick Ramaël)

C’est justement, l’annonce faite par le Président Nicolas Sarkozy de supprimer la fonction de juge d’instruction [2] et une volonté de reprise en main de la magistrature dans les années 2007-2012 qui a incité le juge Patrick Ramaël à sortir de sa réserve.
Dans un premier temps, il a écrit un texte pamphlétaire en mai 2010 dénonçant la volonté de Monsieur Sarkozy de vouloir faire disparaître cette fonction vieille de plus de deux cents ans [3].
Dans un second temps, il s’est lancé dans la rédaction d’un livre (2015) dans lequel il souhaite faire part au grand public de la "vraie vie du juge d’instruction" et ce sans être donneur de leçon.

Ce livre souvenir est l’occasion pour Patrick Ramaël d’expliquer la fonction et le quotidien ordinaire et extraordinaire d’un juge d’instruction ; de préciser le fonctionnement d’un cabinet d’instruction ; d’apporter des détails sur les stratégies à mettre en place lorsque les dossiers confiés peuvent s’opposer à la raison d’Etat, sur la relation de la fonction de juge avec les médias...

Dans ce livre plutôt personnel, l’auteur partage, au travers des dossiers qui lui ont été confiés et avec un constant souci d’intégrité, ses doutes, les difficultés et "réussites" qu’il a rencontrés en exerçant cette fonction.

Cet ouvrage est également l’occasion pour l’auteur de rappeler combien est fondamental le principe d’indépendance de la Justice et importante la fonction du juge d’instruction. Fonction qu’il définit ainsi : « le juge d’instruction est un homme libre qui cherche la vérité sans a priori » (page 24). « C’est une fonction de liberté, de réflexion et d’action » (page 30).

Ce livre, aisé à lire, s’adresse à un large public et peut plus particulièrement intéresser les étudiants en droit qui souhaiteraient devenir Magistrat.
A ces derniers, Patrick Ramaël adresse le message suivant : « A ceux qui vont embrasser la fonction de magistrat, je souhaite transmettre ce message de ne jamais trembler ou faiblir dans l’accomplissement de leur mission qui est rendue au nom du peuple français (...) ».
Il ajoute ces mots forts : « La soumission, la veulerie et la résignation font quelques belles carrières, mais ne feront jamais le destin d’un juge » (page 215).

Informations techniques :

Auteur : Patrick Ramaël ;
Titre : Hors procédure : Dans la tête d’un juge d’instruction ;
Editeur : EnrickB. Editions ;
Date de publication : juillet 2020 ;
ISBN : 978-2-35644-511-7 ;
Prix : 9,90 euros ;
Pages : 217.

Notes :

[1Patrick Ramaël est magistrat depuis 1980, il a exercé comme magistrat du parquet et comme magistrat du siège. Actuellement, il est président de Cour d’assises.

[2Lors de l’audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation en mai 2007, le Président Nicolas Sarkozy, avait comparé les magistrats présents à des "petits pois" et annoncé sa volonté de supprimer la fonction de juge d’instruction.

[3C’est par ce texte que débute le premier chapitre de l’ouvrage « Hors procédure : dans la tête d’un juge d’instruction ».

Marie Depay.
Rédaction du Village de la Justice.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

3 votes
Commenter cet article

Vos commentaires

  • par Eugene Parise , Le 1er septembre à 15:48

    Mr Ramaël, a été vraisemblablement un Juge d’Instruction intègre qui a assumé le traitement à charge et à décharge de ses dossiers et qui n’a jamais commis le moindre impair....C’est plutôt rare, même très rare car dans cette fonction moins de 1 % des JI sont à mon sens intègres.

    Ce n’est pas Mr Sarkozy qui voulait la suppression des Juges d’Instruction à la "française" mais cela émanait d’une Directive de l’UE.

    Regardez comment sont organisés judiciairement, l’Italie, le UK, la Belgique, l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, etc...et même la Suisse.

    Il y a des Magistrats Instructeurs qui organisent des Audiences, les débats sont ouverts et enregistrés où toutes les parties sont mieux entendues qu’en France et peuvent solliciter des actions...C’est un peu mieux que de se retrouver coincés dans le bureau d’un JUGE, tout puissant. et pas toujours compétent, non responsable de ses erreurs...qui instruit uniquement à charge...

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs