Accueil Management Magazines pour les professionnels du Droit Le Journal du Village de la justice

Parution du Journal du Village de la Justice n°87, Spécial Financement des cabinets d’avocats.

Au sommaire notamment de ce numéro 87......
Ce numéro est consultable en ligne ci-dessous ou téléchargeable en PDF.

Editorial...

Entreprenariat, numérique : les avocats doivent occuper toute la scène !

JPEG - 12.3 ko
Aminata Niakate

"Les avocats doivent être de véritables entrepreneurs, prendre toute leur place sur les nouveaux marchés du droit et être plus visible sur le numérique. C’est ainsi que nous arriverons à déjouer la concurrence peu loyale des nouveaux opérateurs du droit, peu enclins à s’embarrasser d’une déontologie ou de la moindre règle de conflit d’intérêts...

Le CNB et les Ordres se doivent d’accompagner les jeunes confrères et de mettre à leur disposition des outils normatifs et numériques leur permettant de jouer à armes égales avec les nouveaux acteurs du marché du droit.

La plupart des confrères ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour s’engager seuls sur des projets de création de plateformes numériques qui impliquent souvent un investissement financier lourd. Les jeunes avocats sont très demandeurs de mise à disposition par la profession de plateformes où il est possible de consulter un avocat en ligne, d’automatiser certains actes simples et répétitifs, de répondre à des besoins réels d’accès au droit... Ils sont aussi demandeurs d’une évolution des règles qui gouvernement notre profession afin de permettre le développement de leur cabinet, sans s’affranchir pour autant des valeurs salutaires de notre déontologie.

Ainsi, la FNUJA avait proposé que les règles relatives aux incompatibilités et aux structures d’exercice de la profession d’avocat évoluent pour que les avocats puissent développer et exploiter de nouveaux services en ligne, sans devoir renoncer à l’exercice de la profession.

Nous pensons également qu’il est indispensable de donner aux avocats les moyens et ressources pour investir notamment via l’ouverture du capital des structures d’exercice d’avocats aux tiers, tout en conservant le contrôle du cabinet, en termes de droit de vote.
Les règles relatives à la communication des avocats doivent aussi retrouver de la cohérence. Les avocats devraient pouvoir mentionner sur tout support (site internet, plaque, vitrine ou carte de visite, etc.) les domaines d’activité qu’ils pratiquent, tant que cette information est loyale et sincère et qu’il n’est pas créé de confusion avec les spécialités. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.

C’est à ce prix, et il n’est pas si élevé, que nous faciliterons l’installation des jeunes confrères et que nous améliorerons la compétitivité des cabinets d’avocats.

Les jeunes avocats doivent quant à eux adopter un positionnement plus entrepreneurial, conquérant et audacieux. Ils doivent se saisir des opportunités de développement qui se présentent à eux et sortir des sentiers battus. Et c’est le rôle de la profession que de faciliter et d’accompagner le développement des cabinets."

Aminata Niakate
Présidente de la Fédération Nationale de l’Union des Jeunes Avocats

Au sommaire de ce numéro 87 :

  • Interview de Marie-Alice Godot-Sorine, fondatrice de Legal Pilot et lauréate des Prix de l’innovation des avocats en relation-clients 2018
  • Financement des cabinets d’avocats : où en est-on aujourd’hui ?
  • L’installation des avocats : une stratégie sur le long terme
  • Les atouts du secrétariat externalisé
  • Prix de l’innovation des avocats en relation-clients : retour sur l’édition 2019 !
  • Cahier "Management" du Village de la Justice
  • Revue du web juridique
  • Annonces d’emploi

Revue disponible par abonnement également consultable et téléchargeable en ligne ci-dessous en cliquant sur l’image...

Vous pouvez vous abonner gratuitement pour recevoir ce numéro et les suivants en version "papier".

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

3 votes