• 566 lectures
  • 13 mai
 

Un programme transversal adapté à l’évolution des métiers du droit.

lors que la fonction juridique est en plein mutation dans l’entreprise, l’Executive Master General Counsel : Strategy and Leadership for Senior Lawyers de Sciences Po Executive Education offre aux participants un précieux temps d’échanges et de réflexion pour mieux saisir les nouveaux enjeux de leur profession.
Voice le regard d’Elise-Marie Bonfils, directrice juridique d’une banque dédiée au financement des collectivités locales.


Pourquoi avez-vous souhaité suivre l’Executive Master General Counsel : Strategy and Leadership for Senior Lawyers de Sciences Po Executive Education ?

Elise-Marie Bonfils : Après une quinzaine d’années de vie professionnelle, il m’offre tout d’abord une aération intellectuelle appréciable. Cette formation permet de « casser » notre quotidien de juriste et, ce faisant, de réaliser un véritable point d’étape. La formation donne également la possibilité de rencontrer des confrères et consoeurs, ce qui n’est pas forcément fréquent dans notre milieu professionnel. C’est l’occasion de développer des échanges enrichissants entre nous. On constate d’ailleurs qu’au sein de notre promotion, les participants sont en recherche de ces liens tout à la fois amicaux et professionnels.

Pourquoi de tels échanges sont-ils importants à vos yeux ?

Elise-Marie Bonfils : Notre métier est en pleine évolution et le juriste d’aujourd’hui, et a fortiori de demain, n’a plus rien de commun avec celui que j’ai connu quand je suis rentrée dans la vie active. La fonction juridique opère de grandes mutations : sa pratique évolue, notamment sous l’influence d’innovations telles les blockchain, les relations avec les autres services se transforment également. C’était, autrefois, une fonction d’expertise. Désormais, on attend du directeur juridique qu’il soit un business partner, donc une partie prenante de l’entreprise. Face à cela, il est fondamental de pouvoir s’ouvrir aux échanges et à la réflexion collective au sein de notre profession.

(...)

Lire la suite de l’interview.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

0 vote

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs