Membre du GRASCO
WebMaster du GRASCO
Ingénieur Analyste TIC
Spécialiste de l’analyse de donnée
Lutte contre la Fraude et le Blanchiment

 
  • 226 lectures
  • Parution : 16 janvier 2021

Guide de lecture.
 

Publication du numéro 32 - janvier 2021 de la revue du GRASCO

Sommaire

Edito

Interview :
Nicolas Bessone, Directeur général de l’agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC).

Constats et préconisations :
Panorama de la lutte anti-blanchiment : défis à relever en matière de lutte contre la criminalité financière par Corinne Bertoux.

Du côté des praticiens :
- La cartographie mondiale des autorités anticorruption par Charles Duchaine.
- Star met à jour son manuel de recouvrement des biens mal acquis par Jean-Pierre Brun.

Doctrine :
- La Commission nationale des sanctions : entre accompagnement et répression par Marie-Emma Boursier.
- Les défis de la cybersécurité en entreprise par Christophe Torrisi et Xavier Leonetti.
- L’action du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères auprès du GRECO par Vincent Filhol.

Compliance /conformité :
La compliance au service de la lutte anti-blanchiment d’argent : enjeux et limites pour les établissements bancaires par Sandie Lacroix-De Sousa.

Regardons ailleurs :
Regard sur le Niger : le défi de la judiciarisation dans la lutte contre le terrorisme par Myrtille Fombonne.

Formuler des vœux en ces temps inédits n’est pas chose aisée. Mais sans doute plus que jamais nous devons nous essayer à cet exercice parce qu’il implique de vouloir voir l’avenir avec sérénité, détermination et bienveillance.

Sérénité parce qu’elle seule nous permettra de trouver le chemin de la résilience. Détermination parce que les défis à relever sont immenses. Bienveillance parce que nous sommes dans une situation de très grande incertitude et que dans ces circonstances, personne ne peut décréter détenir, seule la vérité. Elle ne peut être qu’un but à atteindre et nous avons pour cela besoin de toutes et de tous, unis par un lien de confiance à construire au quotidien et dans la durée ce qui exige la transparence.

Pour toutes celles et ceux qui luttent contre le développement des réseaux criminels la tâche est immense parce que ces derniers, dotés d’une capacité de résilience hors normes ont d’hors et déjà mis en œuvre des stratégies pour tirer profit de la pandémie, trouver de nouveaux moyens de s’enrichir en diversifiant leurs activités et en exploitant la peur et l’incertitude. L’unité cybercriminalité d’Interpol estime à plus de 3 000 le nombre de sites Internet suspectés de vendre des médicaments ou des matériels contrefaits ou illégaux. La situation est tellement préoccupante qu’Interpol a publié une alerte de niveau orange aux 194 pays membres pour prévenir les pays que les groupes criminels préparent un certain nombre d’actions criminelles visant les vaccins, médicaments et matériels médicaux.

Europol a de son côté publié dès décembre 2020 une notification d’alerte sur la criminalité liée aux vaccins et conseillé aux Etats membres et aux États tiers de faire preuve d’une vigilance accrue quant à l’implication éventuelle de criminels dans le processus de développement et de distribution des vaccins.

Pour contrer le développement inquiétant des réseaux criminels par ces temps de crise, il est indispensable de mettre en place une coopération étroite entre les services répressifs, les collectivités territoriales et les populations. Interpol préconise ainsi de recourir à des plateformes nationales de signalement par téléphone pour repérer très tôt les escroqueries et d’informer le public de toute publicité en ligne mensongère ou trompeuse concernant des masques chirurgicaux jetables, les produits désinfectants pour les mains, les médicaments, les vaccins et les tests de dépistage de Covid-19 faux ou contrefaits. Les populations devraient également être informées et mises en garde contre les escroqueries en ligne, par téléphone, le hameçonnage, le détournement de fonds publics, le blanchiment au moyen de mules financières …

Cette collaboration entre les autorités répressives et les populations contribueraient à rétablir le lien de confiance et ainsi de trouver l’équilibre entre l’impératif de sécurité et la protection des droits fondamentaux et faire accepter les mesures restrictives qui s’imposent.

Je souhaite à toutes et tous une très bonne année 2021.

Lire la revue du GRASCO

Membre du GRASCO
WebMaster du GRASCO
Ingénieur Analyste TIC
Spécialiste de l’analyse de donnée
Lutte contre la Fraude et le Blanchiment

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

0 vote

A lire aussi dans la même rubrique :

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



143 130 membres, 19909 articles, 126 070 messages sur les forums, 2 900 annonces d'emploi et stage... et 2 800 050 visites du site par mois. *

Edito >

2021: nos intuitions pour les mois à venir.

Focus sur >

Etudiants en droit, une situation compliquée en 2020-2021... mais vous n'êtes pas seuls !




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs