Propos recueillis par A. Dorange
Rédaction du Journal du Village de la Justice

 
  • 488 lectures
  • 1re Parution: 3 août 2022

  • 5  /5
Guide de lecture.
 

[Save the Date] 8e édition des Grands Prix de l’innovation des avocats.

L’innovation juridique, encore et toujours ! Pour parler des prochains événements sur le sujet, côté avocats notamment, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Christophe Albert, associé cofondateur du Village de la Justice et directeur web. Il nous parle notamment des prix des Grands Prix de l’Innovation des avocats organisés par le Village.

Journal du Village de la Justice : Nous en sommes déjà à 8e édition. Tu nous rappelles comment sont nés les Grands Prix de l’innovation des avocats ?

Christophe Albert : Oui, bien sûr. Initialement, nous avons lancé un Prix pour l’innovation des directions juridiques, qui a plus de dix ans maintenant. Et, un peu plus tard, nous avons lancé le prix de l’Innovation des avocats. L’idée était de répondre, sous une autre forme, à la vocation du Village de la Justice : veiller et partager les bonnes pratiques – et les pratiques en général ! – dans le monde juridique, d’encourager à les partager, les tester, les développer et s’en inspirer. Donc ces prix ont été lancés il y a quelques années avec l’objectif de faire un appel à candidatures pour les cabinets d’avocats qui ont fait quelque chose d’innovant, qui en sont fiers et qui veulent le partager et, éventuellement, qui veulent gagner un prix pour les valoriser.

JVJ : Nous sommes d’accord que l’innovation dont on parle, ce n’est pas que de la « tech » ? Ça peut être aussi concerner des projets liés à des pratiques de gouvernance, des choses plus managériales, au sens un peu plus classique du terme ?

C.A. : Effectivement, tu as raison, l’innovation intègre énormément de sujets. De plus en plus, les aspects humains, la ressource humaine comme l’on dit traditionnellement, mais aussi des sujets de marché du Droit, ou bien les nouvelles pratiques du droit, des sujets de pratiques en général et de gouvernance, comme la RSE. De nombreux sujets peuvent être propices à l’innovation, voire "motorisés par l’innovation", y compris des sujets relativement nouveaux à l’échelle du droit, comme le legal design et la clarification du droit qui servent la relation-client.

Il est clair qu’il y a eu plusieurs phases depuis le lancement des Prix, ces dernières années. Il y a quelques années dans le monde des avocats, avoir une innovation qui utilisait de la tech, c’était déjà quelque chose de relativement exceptionnel et qu’il fallait valoriser, mettre en avant. Je me souviens au tout début d’innovations basées sur des applis mobiles, qui aujourd’hui sont devenues plus courantes, mais qui à l’époque étaient exceptionnelles. Au fur et à mesure du temps, l’innovation a sans doute mûri, ou en tout cas, la pratique de l’innovation s’est développée, on le sent parfaitement au Village de la Justice. Elle s’est élargie, est plus transversale et a dépassé le seul cadre de l’utilisation d’un outil, aussi à la mode soit-il, pour réellement servir un objectif, c’est très sain.

JVJ : C’est un peu paradoxal, mais est-ce qu’il y a des sujets récurrents, des tendances dans l’innovation des avocats ? Est-ce que l’on peut s’attendre à des choses très différentes - pour ne pas dire « disruptives » !?

C.A. : J’aurais tendance à dire que c’est aux avocats de répondre à cette question chaque année ! Et qu’ils y répondront notamment cette année pour les Prix 2022 que nous lançons actuellement.

Mais il est clair que l’un des sujets principaux qui se développe depuis quelques années, et on le voit particulièrement lors notre Congrès Les Rendez-vous transformations du droit, c’est la création de nouveaux services pour les clients, une nouvelle façon de travailler et de nouvelles pratiques de la relation-client, qui s’appuient notamment sur de la tech.

Une autre idée fréquente qui alimente les projets d’innovation, c’est celle d’aller plus vite, d’automatiser des tâches. Donc beaucoup de sujets de contrat, d’intelligence artificielle, etc.

Il y a aussi toute une série d’innovations fondées sur la mise en réseau, l’interprofessionnalité et l’augmentation du potentiel d’un cabinet d’avocats qui, aussi grand soit-il, se trouve de toute façon limité par les heures de travail. Donc une thématique d’augmentation, soit par la mise en réseau, soit par l’ajout de services ou de fonctionnalités qui sont proposés, au besoin de façon automatisée. Mais sans doute aurons-nous plein de surprises cette année !

JVJ : C’est en effet ce que l’on espère ! On le saura à #transfodroit, les 17 et 18 novembre 2022 ? Pourquoi à cette occasion ?

C.A. : Oui, il va falloir patienter un peu pour tout savoir ! Les 17 et 18 novembre en effet pour la 6e édition des Rendez-vous Transformations du droit (#transfodroit), comme l’année dernière au Palais des Congrès (Paris). C’est « le » gros salon de tous les sujets de transformation du monde juridique. Il évolue d’année en année et on ne peut pas encore dévoiler à ce jour tous les thèmes, mais l’idée est toujours de mettre en relation l’ensemble des métiers du droit et leur écosystème, c’est-à-dire les legaltech, les start-up, les entreprises, les prestataires de services, les éditeurs juridiques, les consultants, les formateurs, les acteurs publics et bien d’autres, pour pouvoir collaborer à faire évoluer le monde du Droit et de la Justice.
Il était donc logique de remettre les Prix de l’innovation des avocats à cette occasion.

JVJ : Nous allons donc patienter… Où en est-on dans le déroulement ? Peut-on encore présenter un dossier ? Jusqu’à quand ? Dis-nous tout !

C.A. : Oui, un point sur le calendrier : en ce moment, nous lançons l’appel à candidatures. Nous avons détaillé sur le Village de la Justice et sur nos réseaux quel était l’objet et le règlement du Prix 2022, qui a un petit peu évolué. Donc, première phase, l’appel à candidatures, qui va courir jusqu’à la mi-septembre.

La première phase d’appel à candidatures va courir jusqu’à la mi-septembre.

Ensuite la Rédaction du Village sélectionnera un certain nombre de finalistes, "les dossiers emblématiques". Puis va arriver à la phase la plus « intéressante » de mon point de vue, c’est le partage : nous allons tourner des « pitchs » vidéos avec les cabinets d’avocats finalistes et nous les présenterons les projets sur le Village de la Justice pour que l’ensemble de nos lecteurs y ait accès. L’idée est que chacun puisse regarder, réfléchir, s’en inspirer, poser des questions... et aussi voter bien sûr, comme chaque année, pour élire le "Prix du Public".
Cela représente quand même plus d’un million de visiteurs uniques par mois, donc ça fait du monde ! Évidemment, le projet qui sera le mieux noté gagnera le Prix du public.

JVJ : Tout ça se fera en ligne/à distance cette année ? C’est un vrai choix, n’est-ce pas ?

Nous souhaitons favoriser l’accès à l’évènement à tous les cabinets.

C.A. : Oui, ne serait-ce que parce que l’on a tous développé l’habitude de faire davantage en ligne... Jusqu’ici, les pitchs étaient filmés en studio, ce qui permettait en effet d’avoir des choses très pro, de grande qualité.
Mais notre choix cette année, parce c’est la philosophie du Village de la Justice, est d’inclure tout le monde, quels que soient la taille du cabinet, son temps disponible, sa distance géographique, etc. Traditionnellement, nous avions un peu plus de candidats parisiens, parce que c’était plus facile de déplacer en studio, nous donnons désormais un meilleur accès à l’évènement aux cabinets partout en métropole et en Outre-Mer.
C’est donc bien une volonté d’inclusion de notre part.

JVJ : Il y une autre nouveauté cette année, avec des catégories ?

Cette année, nous allons sectoriser, avec un certain nombre de catégories d’innovations.

C.A. : En effet ! Les années passées, nous avions un prix toutes catégories confondues. Cette année, nous allons sectoriser, avec un certain nombre de catégories d’innovations, parce qu’elles ne sont pas toutes comparables et n’ont pas toutes ni les mêmes moyens, ni les mêmes objectifs. Il y a désormais par exemple une catégorie spécifiquement dédiée à la RSE, aux technologies bien sûr, mais aussi aux nouvelles offres de services par les cabinets d’avocat.

Ces catégories vont permettre de faire émerger, non pas les bons élèves – ce n’est pas vraiment le sujet – mais de mettre en lumière des pratiques « phares » et sans doute très inspirantes pour les années à venir.

On aura également le Prix du Jury, assez différent des années précédentes aussi, constitué de professionnels de l’innovation. Il apportera donc un regard différent de celui du public, probablement un peu plus structuré et en tout cas plus académique et sans doute un peu moins "coup de cœur". Cela nous donne à la fin des Prix très différents et complémentaires, qui correspondent à des critères d’évaluation distincts. Et cela correspondent bien aux multiples regards que l’on peut porter sur une innovation, juridique ou non d’ailleurs...

JVJ : Un dernier mot pour les avocats futurs candidats ?

C.A. : L’intérêt de candidater et de participer au prix, c’est de mettre en lumière, de valoriser ce que l’on a fait auprès de, potentiellement, ses clients.

Participer, c’est aussi une façon de fédérer et de remercier les équipes qui ont travaillé, une sorte de récompense lorsque l’on est finaliste et évidemment lorsque l’on gagne un prix, mais déjà y participer est une démarche majeure et gratifiante.

Le Prix n’est pas une finalité, c’est un commencement !

Et puis, enfin, c’est l’occasion parfois d’affiner les innovations, parce que les rencontres avec le jury notamment ou mêmes les mises en relations issues de la communication, permettent de se poser des questions inédites, d’envisager la suite, de commencer à travailler pour demain.
Par exemple, les rencontres avec des personnes qui vont recontacter les candidats, pour leur dire « ce que vous faites est génial », « est-ce que vous pourriez le faire pour moi ? », « est-ce qu’on pourrait pas ajouter ça ? », etc.

Le Prix n’est pas une finalité, c’est un commencement ! Et c’est probablement le point principal : le partage et le potentiel.

Propos recueillis par A. Dorange
Rédaction du Journal du Village de la Justice

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

2 votes

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 110 membres, 23079 articles, 126 575 messages sur les forums, 4 300 annonces d'emploi et stage... et 2 000 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

Suite du Legal Design Sprint 2022-2023 ! (Angers, Bruxelles, Rennes, Lyon et Paris...)

A LIRE AUSSI >

Suivez le Village sur les Réseaux sociaux... Et pourquoi pas avec une Alerte mail sur nouveaux articles ?




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs