Poster un message

En réponse au commentaire :

Du droit de la médiation au droit à la médiation. Par Agnès Tavel, Avocat. retour à l'article
21 août 2013, 13:22, par Agnès Tavel

Merci pour tous ces commentaires dont certains traduisent des préoccupations au delà du sujet même. Cet article est seulement promoteur du droit à la médiation initié par les trois structures de la médiation professionnelle :
* l’EPMN : l’école professionnelle de la médiation et de la négociation,
* la CPMN : chambre professionnelle de la médiation et de la négociation
* et ViaMediation : réseau de confiance des professionnels et des partenaires.
C’est vrai que le regroupement des organisations pour la médiation (ROM), placé sous une même égide au sigle évocateur, ne souscrit pas à cette représentation de l’évolution de l’accès à la médiation pour tous. C’est donc les seuls médiateurs professionnels qui en font la promotion. Il y a comme une évidence dans cela. Merci de me donner l’occasion de le préciser une nouvelle fois.

Je pense avoir été claire sur l’anticipation de ces réactions. Je ne découvre malheureusement pas seulement ici qu’il existe des personnes qui considèrent qu’elles ont le droit moral de dire comment les autres doivent vivre leur existence. Les mêmes n’ont-elles pas adopté des positions parfois contraires à l’égalité des droits (cf. le mariage pour tous). Les mêmes énonceraient-elles des règles de corporatisme ? Avec violence, ces personnes veulent dicter une conduite à suivre. Pour moi, chacun peut s’exprimer... et rien ne les autorise à restreindre la liberté des autres.

Pour en revenir au fond qui m’intéresse bien plus, le droit à la médiation, c’est comme le droit à l’éducation, c’est comme la protection routière. Désormais conceptualisé, ce nouveau droit progresse. De plus en plus de personnes s’emparent de l’idée tandis que d’autres se cramponnent à leur représentation conservatrice d’une société où les citoyens doivent se soumettre à d’autres. Mais n’est-ce pas trop tard ? Pour aller plus avant, à la rentrée, je vous proposerai donc la deuxième édition du CODE DE LA MEDIATION annoté et commenté.

Merci de vos implications différentes, de nature à promouvoir l’idée de la médiation. Cordialement.

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 144 820 membres, 21629 articles, 126 409 messages sur les forums, 4 900 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


L'Enquête en cours >

Professionnels du Droit, participez à l'enquête Métiers du Droit du Village !

Focus sur >

Etats généraux de la Justice : le brief et les motivations du projet.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs