Poster un message

En réponse au commentaire :

Euthanasie passive : le Juge confronté à la fin de vie. Par Arnaud Gossement, Avocat. retour à l'article
21 janvier 2014, 12:04, par salenson

merci de cette analyse très fine pour nous citoyens qui ne connaissons pas le vocabulaire de la justice

espérons que les questions soulevées permettront une nouvelle loi claire et applicable :

définition de l’obstination déraisonnable ? qui en décide ? le médecin (avec son équipe et un autre médecin) ou le juge ?

définition de "la famille" : où elle commence, où elle finit (pourquoi pas les oncles, tantes et cousins ?, pour moi, la famille d’un adulte marié est celle qu’il a fondé avec son époux(se), mais...)

"euthanasie" active et passive, la même chose ? pour moi non. d’ailleurs aucun de ces termes n’est défini dans les lois, autant que je sache ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs