Poster un message

En réponse au commentaire :

Euthanasie passive : le Juge confronté à la fin de vie. Par Arnaud Gossement, Avocat. retour à l'article
21 janvier 2014, 16:22, par pmrb

Bonjour Monsieur,
Si " toute expression de volonté, écrite ou orale pourrait être remise en cause voire écartée pour défaut d’utilité", il devient urgent de dire au citoyen comment il peut l’exprimer, sa volonté. Avez vous une suggestion ?
Déjà le Dr Léonetti a voulu que les directives anticipées soient renouvelées tous les trois ans, alors même qu’elles sont modifiables à tout moment...Convenez qu’on est en droit de se poser la question.
Je croyais que si Vincent Lambert n’avait pas commis la négligence de ne pas les rédiger, cette lamentable bagarre entre pouvoir médical, pouvoir juridique, parents et famille n’aurait pas eu lieu. Eh bien même pas !
Quand accordera-t-on la liberté à chacun de décider de sa vie ? N’est-ce pas cela, la dignité humaine ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



141 520 membres, 19433 articles, 126 000 messages sur les forums, 2 850 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site le mois dernier. *

L'interview >

2020, l'année des protections juridiques ?

Focus sur >

Le Bilan numérique des Avocats, l'évolution des pratiques en 2020.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs