Poster un message

En réponse à l'article :

Scootlib / Scootlib ou l’étonnante décision de la Cour de Paris. Par Antoine Chéron, Avocat.
12 juillet, 15:00
La ville de Paris titulaire des marques Autolib’ et Velib’, soit des services connaissant une notoriété retentissante, a estimé que la Société de droit luxembourgeois Olky International s’était rendue coupable de contrefaçon ainsi que d’actes de concurrence déloyale en déposant la marque Scootlib et les noms de domaines éponymes via sa société Scootlib France. Pour information, la commune de Paris, fort du succès de ses deux autres services de location de véhicules, a déposé la marque Scootlib’ Paris en (...)
modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?