Poster un message

En réponse à l'article :

Glyphosate : la France prisonnière des traités internationaux ? Par Arianna Gallo, Consultante.
16 mai, 15:00
Emmanuel Macron voulait-il aller trop vite ? Ce qui est sûr, c’est que l’énergique président a dû revenir sur certaines déclarations hâtives, sous peine d’apporter de l’eau au moulin de ceux qui dénoncent une pratique trop verticale du pouvoir. En novembre dernier, alors que l’Union européenne venait de renouveler l’autorisation pour cinq ans du glyphosate, Emmanuel Macron avait voulu aller plus vite et plus loin que les 27 en promettant que la France abandonnerait l’herbicide « au plus tard dans trois (...)

[1Article à lire sur le site Usine Nouvelle : La mission parlementaire sur les pesticides exonère (en grande partie) le glyphosate.

modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?