Poster un message

En réponse à l'article :

Inspiration ou contrefaçon dans l’art contemporain : Jeff Koons va-t-il trop loin ? Par Béatrice Cohen, Avocat.
29 novembre, 11:30
Cet article s’inscrit dans le prolongement d’un précédent article déjà consacré à ce sujet par le Cabinet (lire ici.) et dans lequel était relaté une précédente condamnation de Jeff Koons pour contrefaçon [1]. Pour mémoire, les juges s’étaient prononcés sur le cas d’une sculpture du plasticien intitulée « Naked », qui reprenait des éléments d’une photographie préexistante en leur conférant un sens artistique nouveau [2]. Le jugement opposait les ayants droit d’un photographe français à Jeff Koons et au Centre (...)

[1TGI Paris, 3è chambre, 4è section, 9 mars 2017, n° 15/01086.

[2TGI Paris, 3è chambre, 4è section, 9 mars 2017, n° 15/01086.

[3TGI Paris, 3è chambre, 4è section, 9 mars 2017, n° 15/01086.

[4TGI Paris, 8 novembre 2018, n°15/02536.

modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?