Poster un message

En réponse à l'article :

Le droit à l’oubli spécial des mineurs, droit contre-productif ? Par Lucas Sztandarowski, Juriste.
29 novembre, 09:00
I. Une protection accrue des mineurs par rapport au droit standard. Le but initial de ce droit est de mettre fin aux "erreurs de jeunesse" dont est surtout victime la nouvelle génération trop hâtivement présente sur les réseaux sociaux et exposée, postant n’importe quel contenu sans se rendre compte du caractère éternel de ces données. Il faut être franc et reconnaitre que ces nouveaux "jeunes" sont bien déconnectés des réalités juridiques expliquant cette nécessaire protection. Preuve en sont les (...)
modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?