Poster un message

En réponse à l'article :

Le marché de l’art et la préservation des espèces protégées. Par Béatrice Cohen, Avocat. retour à l'article
30 janvier 2019, 13:00
De nombreux pays se dotent d’un arsenal juridique sévère et répressif afin de lutter contre la disparition de la faune et la flore. L’éléphant et le rhinocéros sont devenus les symboles de cette lutte en faveur de la préservation des espaces protégées ; le commerce de l’ivoire étant désormais particulièrement contrôlé, voire interdit au Royaume-Uni depuis le mois d’avril 2018. De manière surprenante, la Chambre criminelle de la Cour de cassation a annulé dans un arrêt en date du 11 septembre 2018 la (...)
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs