Poster un message

En réponse à l'article :

Les locations Airbnb à Paris : les plateformes numériques aussi assignées. Par Lohrine Rafine, Avocat. retour à l'article
31 janvier 2019, 09:00
La mairie de Paris a lancé depuis déjà plusieurs années un contentieux massif visant à réprimer les locations dites illicites, à savoir dépassant le seuil de 120 jours annuel lorsque le logement constitue la résidence principale du propriétaire ou de son locataire. Les contrevenants encourent une amende civile pouvant aller jusqu’à 50.000 €, mais qui atteint toutefois rarement ce seuil en pratique. 1. Les plateformes numériques désormais également condamnables à l’amende civile. Afin de renforcer (...)

[1Article L. 324-2-1 du Code du tourisme.

[2Cour de cassation, civile, Chambre civile 3, 5 juillet 2018, 18-40.014, Inédit

[3Cour de cassation, civile, Chambre civile 3, 17 janvier 2019, 18-40.040, Publié au bulletin.

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?



Profitez-en !

C'est seulement aujourd'hui sur Le Village de la Justice:

Tous vos fichiers toujours avec vous, échanges sécurisés. 1 mois de test gratuit !

Demain une autre offre !


LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs


te-droit add-mg-top">

A côté du droit !

OUCLE|>{1}|oui)

]

[(|>{1}|oui)