Poster un message

En réponse à l'article :

Le rapport du "Leadership Council on Child Abuse and Interpersonal Violence" peut-il avoir une influence en France ? Par Jacques Cuvillier. retour à l'article
3 mai 2019, 13:00
Des récits de mères accablées par la séparation d’avec leurs enfants et de leurs luttes épuisantes à l’encontre d’une institution judiciaire en cheville avec les services de l’Aide Sociale à l’Enfance défraient régulièrement la chronique. Le public les voient typiquement comme des anomalies du fonctionnement judiciaire. Mais celles-ci sont d’autant plus difficiles à dénoncer, que prises isolément les unes des autres, les preuves objectives du caractère éventuellement infondé des décisions judiciaires sont (...)

[1Bancroft et Silverman, 2002 ; Caplan et Wilson, 1990

[2Bancroft and Silvermann, 2002.

[3Le texte intégral est disponible en ligne.

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs