Poster un message

En réponse au commentaire :

Sans titre retour à l'article
4 mai 2019, 14:28, par Claire de Lavallée

Cette très intéressante étude peut faire changer les mentalités et protéger les enfants. La situation actuelle en France est liée en partie à la réticence à admettre que les abus sexuels de parent sur enfant sont "fréquents". Des décideurs honnêtes peuvent tendre à minimiser cette réalité en préférant penser que les allégations des mères sont stratégiquement mensongères.
Sans oublier que dans les milieux professionnels où se prennent les décisions et se rendent les jugements, l’on rencontre une part plus importante d’abuseurs sexuels que dans la population générale.

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



143 130 membres, 19957 articles, 126 070 messages sur les forums, 2 900 annonces d'emploi et stage... et 2 800 050 visites du site par mois. *

Edito >

2021: nos intuitions pour les mois à venir.

Focus sur >

[Dernières tendances de l'emploi dans le Droit] -30% sur le début 2021.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs