Poster un message

En réponse au commentaire :

Justification retour à l'article
29 août 2019, 18:10, par Robert

Article fort intéressant, qui s’évertue à "justifier" la raison d’être et la nature du métier d’avocat.

Sa critique des statistiques est pour moi d’arrière garde et ressemble aux critiques qu’on entendait dans bien des professions au moment de l’arrivée des techniques quantitatives et statistiques (en médecine, économie, sociologie, démographie ...).

L’argumentation est très longue et détaillée, complètement fausse et obscurantiste selon moi, et mériterait une réfutation point par point, mais pour faire court, il occulte 5 points fondamentaux qui expliquent avant tout l’explosion des plateformes et la pression pour l’utilisation de statistiques :
- le trop grand nombre d’avocats, en tout cas par rapport au volume d’affaires présent, ce qui fait qu’un grand nombre "crève de faim" et que la plupart des avocats court après ses "provisions" ce qui inquiète voire énerve beaucoup de clients potentiels
- les délais scandaleusement long de la justice, en particulier au civil, même pour des procédures relativement "simples" (divorce ...)
- l’aléa judiciaire et le sentiment d’injustice : ce que beaucoup de justiciables pensent, c’est que la justice est une loterie : si vous pouvez vous payer un Dupont Moretti, vous êtes acquitté, si vous piochez un branque malgré l’évidence des faits vous allez perdre et manger des dépens et article 700
- le manque de connaissance de la jurisprudence pour le grand public : certes le voisin enfreint 5 articles de lois ... mais la jurisprudence ferme systématiquement les yeux donc pourquoi se lancer dans un procès ? L’accès aux statistiques par le grand public permet d’éviter de se lancer dans des causes perdues
- la fatigue, surcharge de travail ou paresse des juges qui ne prennent pas le temps de lire le dossier et les pièces et donc là encore une fois c’est celui qui a le "meilleur" avocat qui gagne, même s’il a tort dans les faits et en droit. Avec l’utilisation des statistiques cela attire l’attention du juge et le cadre : "là je risque de faire une connerie, je dois y regarder de plus près"

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs