Poster un message

En réponse au commentaire :

2e utilisation thérapeutique retour à l'article
24 mars, 21:54, par Benoît Philippe Gilligmann

Bonsoir,

Quelques commentaires sur votre long article sur le thème à la mode du moment :
- le PCT n est absolument pas nécessaire pour "générer" une protection mondiale, il est tout à fait possible de le faire via des extensions directes selon la CUP
- l intérêt majeur de ce système est uniquement de décaler l entrée en phase régionale/nationale, et donc ces décisions de protection géographiques, très coûteuses, à 30 mois au lieu de 12 [mais p.e.x Taïwan n en fait pas partie...]
- pour faire valoir une protection provisoire, une publication anticipée est possible...
- il est également possible de breveter des principes actifs connus pour une 2e utilisation thérapeuthique. C est fondamental et ancré dans la CBE. Il existe même des décisions G sur la brevetabilité posologie... Donc parler d un besoin de "définir" de nouveaux composants pour en garantir la brevetabilité c est plus qu induire en erreur, c est erroné !

Merci en tous les cas pour la lecture & bonne soirée

PS : intéressé par le contenu de votre thèse, ça a l air assez divertissant...

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs