Poster un message

En réponse au commentaire :

Sans titre retour à l'article
22 avril 2020, 16:08, par William Cargill

L’être humain ne change que face à une contrainte très forte ou quand il voit dans la situation "autre" un bénéfice supérieur à celle qu’il connaît. C’est évidemment la première situation qui va amener la profession à devoir changer, au risque de se désintégrer. Mais je crois aussi en la "résilience" (mot à la mode, j’en conviens), de la profession, elle l’a montré dans le passé. Mais il faut que chacun en prenne conscience et que cela ne vienne pas des instances de la profession, au risque, comme le disait Edgar Faure : "en décrétant le changement, l’immobilisme s’est mis en marche et je ne sais plus comment l’arrêter "...

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

Sur le Village de la Justice aujourd'hui...



141 940 membres, 19877 articles, 126 035 messages sur les forums, 2 600 annonces d'emploi et stage... et 2 800 000 visites du site par mois. *

Le "Calendrier de l'Après" >

Chaque jour de semaine de janvier, une info, une idée, par le Village de la justice !

Focus sur >

Petit lexique des nouveaux métiers du droit.




LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs