Poster un message

En réponse au commentaire :

Sans titre retour à l'article
22 juillet 2020, 16:59, par ADJAOUT

Merci pour votre note.

En relisant l’arrêt de la Cour de Cassation, je m’interroge sur la capacité de l’employeur et in fine sur l’office du juge à apprécier le caractère de "signe religieux" du port d’une Barbe alors que le port d’une Barbe - y compris les barbes fournies - est devenu un standard de mode répandu. N’est ce pas ouvrir une porte à une autre discrimination fondée sur l’origine en considérant que le port de la barbe par des personnes originaires de Pays musulmans serait nécessairement constitutif d’un signe religieux ?
Le plus simple aurait été sans doute d’apprécier le port de la barbe à l’aune des considérations d’hygiènes (pour les restaurants) ou tout simplement que la barbe constitue une "parure" relevant de la tenue vestimentaire ou de l’apparence physique qui ne bénéficie d’aucune protection au titre des libertés fondamentales mais qui doit être compatible avec les impératifs de l’entreprise, comme par exemple l’arrêt considérant que le changement de morphologie d’un mannequin est susceptible d’entrainer son licenciement dès lors que cette dernière ne présente plus les mensurations adéquate.

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs