Village de la Justice Village-justice.com
Le pacte d’associés, une mise à plat de tous les enjeux...
mardi 8 novembre 2016
Adresse de l'article original :
https://www.village-justice.com/articles/pacte-associes-une-mise-plat-tous-les-enjeux,23458.html
Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.

Evolution du marché du droit et de ses acteurs, nouvelles technologies et nouveaux acteurs, nouvelles opportunités d’exercice, exigences de rentabilité et de satisfaction clients : la profession d’avocat se transforme et doit s’adapter en permanence dans un monde qui se transforme en permanence.
Quels sont les choix et les options possibles offertes à l’avocat pour exercer son activité, se développer et anticiper ?

La commission des conditions d’exercice au sein de laquelle intervient régulièrement Maître Jack Demaison et Hervé Chemouli au sein du barreau de Paris est le lieu de toutes les discussions, échanges et confidences sur les nombreuses interrogations que se posent les avocats en quête de la meilleure solution pour organiser leur activité et mieux la développer ; nombreux sont ceux qui s’en rapprochent afin de trouver une issue aux difficultés qu’ils vivent au sein de leur cabinet. A entendre Maître Jack Demaison lors du dernier Campus du barreau de Paris, cette commission connait un succès grandissant…
Ecoute, mise à plat des enjeux et des problématiques , conciliation et réconciliations, a minima des tentatives, expliquent un tel succès.

Parmi les solutions les plus simples pour démarrer et se structurer de façon optimale : de nombreux échanges et discussions entre futurs associés concrétisés par un pacte d’associé est fortement conseillé par Jack Demaison. Si le principe s’applique à toute entreprise qui se crée, elle est d’autant plus prégnante dans un cabinet d’avocat compte tenu du parcours que chacun a effectué, de la conception du métier, des ambitions de chaque avocat et du mode d’exercice de cette profession, de la structure d’exercice existante [1] et de réflexions sur la transformation de celle-ci (le choix des structures fera l’objet d’un prochain article) et de la nécessaire anticipation de difficultés possibles dans leur « travailler ensemble ».

Au-delà des principales questions auxquelles le pacte d’associés doit répondre (modalités relatives aux prises de décisions, à la cession des parts des associés notamment), d’autres interrogations doivent être soulevées et des réponses seront opportunément transcrites dans le pacte :
Pourquoi se rapprocher plutôt que de rester indépendant ?
Pourquoi décide-t-on de créer une société civile ou bien une société commerciale ?
Comment le cabinet sera géré ? Si le cabinet comporte plusieurs associés, quel sera le rôle de chacun dans le cabinet ? Qui assurera le rôle de leader ?
Quelle stratégie commerciale et marketing mettre en place ? Avec quels moyens actuels et prévisibles ? Quelle est la position des associés sur les axes de communication à mettre en place ?
Quelles seront les grandes lignes de la gestion RH, du management et avec quels moyens ?

Au-delà de certaines de ces questions, il est fondamental de bien se connaître, tant dans son fonctionnement quotidien, ses hobbies aussi.

C’est aussi et bien entendu l’opportunité de réfléchir aux offres de services et à la relation client qu’ils vont mettre en place. Tout au moins est-il important de prendre en compte cette question fondamentale dans le cadre de réunions régulières sur le développement du cabinet.

La simple complémentarité d’activité, si pertinente soit-elle est insuffisante pour un projet entrepreneurial comme l’a souligné Jack Demaison.

L’organisation de la réflexion en mode projet avec un rétroplanning (l’outil Smartsheet notamment facilite bien cet aspect formel..) la définition d’étapes et les validations à chacune d’elles, avec comptes-rendus est l’une des méthodes de base pour une réalisation satisfaisante d’un pacte d’associés.

Pascal Mendak Directeur Legal Dev - Groupe FARGO

[1C. Andry, "Structures de cabinets d’avocats : les opportunités de la loi Macron", Village de la justice, 5 sept. 2016