Accueil Mairie du Village Les Habitants du Village Prestataires de services et Solutions pour les professions du (...) Dalloz

Trois erreurs judiciaires.

571 lectures

Deux innocents condamnés, un crime et sa victime abandonnés...
Et si vous étiez magistrat ?
Et si vous aviez du requérir contre Patrick Dills, auriez-vous vu l’erreur ?

Dernière mise à jour : 25 novembre 2018

Une erreur judiciaire qui a pris quinze années de la vie d’un garçon de 16 ans et à qui on a empêché de voir sa famille pendant presque deux ans.

François Louis Coste, avocat général, a obtenu l’acquittement de Patrick Dills après une procédure en révision. Mais aussi celui de Loïc Sécher accusé à tort de viol sur une jeune fille.

Deux affaires où des innocents ont été condamnés à tort. Ils avaient épuisé tous les recours. La justice, les médias, et la société dans son ensemble les tenaient pour coupables.

Puis, un miracle, un fait nouveau a été découvert. Ils ont ainsi pu obtenir la révision de leur dossier.

François Louis Coste revient sur chaque fait, chaque étape ayant pu contribuer à ces erreurs judiciaires.

Il explique notamment comment il a réussi à démêler le vrai du faux. Comment il s’est aperçu que les aveux de Patrick Dills, qui étaient si troublants, si détaillés étaient en fait la preuve de leur caractère insensé et de leur fausseté.

Quelle stratégie pour obtenir l’acquittement ?

François-Louis Coste revient aussi sur sa stratégie afin d’obtenir l’acquittement. Ainsi, il aborde la difficulté de remettre en question le travail des institutions, car il ne suffit pas de prouver que la police ou la justice ont mal agi pour démontrer l’innocence.

L’erreur judiciaire au détriment de la famille d’une victime

François Louis Coste analyse aussi l’affaire du gang de Roubaix. Elle représente un second type d’erreur judiciaire. Celle portant préjudice à la famille de la victime.

Le gang de Roubaix a tué Hamoud Feddal afin de lui voler sa voiture. Mais la mauvaise qualification du crime a empêché sa famille de se constituer partie civile. La famille de la victime a été privée de tout droit. Et la rigidité de la règle de droit n’a pas permis de rectifier cette erreur.

Ces erreurs illustrent ce que disait le Premier président Truche : « La magistrature est un métier dangereux, surtout pour les autres ».

Informations pratiques
Trois erreurs judiciaires
20€
Les sens du droit, Dalloz
François-Louis Coste

Boutique en ligne :
https://www.editions-dalloz.fr/Trois-erreurs-judiciaires.html

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

5 votes