Sélection Liberalis Spécial Fêtes : Il est l'heure de se préparer psychologiquement à déguster les bûches de Noël 2023 !

Sélection Liberalis Spécial Fêtes : Il est l’heure de se préparer psychologiquement à déguster les bûches de Noël 2023 !

1re Parution: 5  /5

Ce que vous allez lire ici :

Découvrez l'histoire de la bûche de Noël et ses différentes variantes à travers les régions. Devenez incollable sur cette tradition culinaire qui remonte au Moyen-âge. En exclusivité, découvrez notre sélection de superbes bûches pour Noël 2023 et réservez dès maintenant celles qui vous font envie. Des créations originales et savoureuses signées par les plus grands noms de la pâtisserie française. Faites-vous plaisir et régalez-vous avec ces délices gourmands qui émerveilleront vos papilles lors des fêtes de fin d'année. Joyeux Noël !
Description rédigée par l'IA du Village

L’histoire de la bûche de Noël commence au Moyen-âge par une grande souche de bois que l’on faisait brûler le plus longtemps possible. Elle faisait partie des rites cérémoniels du feu païens, la buche était alors appelée Yule, choque, suche, tronche, calignaou, cosse de Nau, tréfouel… selon la région. La tradition serait née dans les pays du Nord de l’Europe, d’un rite marquant la fin du solstice d’hiver, qui annonçait l’arrivée de la très longue et rude période hivernale. La bûche était décorée de feuillages, mousse et de rubans.

-

Cet article est proposé par le nouveau Magazine "Liberalis"...
Avec ce nouveau numéro du magazine LIBERALIS, nous vous invitons à poser un autre regard sur vos professions libérales.
Nous vous invitons à découvrir nos rubriques à travers le prisme des sentiments et de l’action comme « Se passionner », « S’étonner » pour découvrir les savoir-faire ou encore « S’enflammer » pour les témoignages de collectionneurs.

(Savourer / Gastronomie de Noël) : Il est l’heure de se préparer psychologiquement à déguster l’une de nos superbes bûches de Noël 2023 !

Par Jean-Louis Roux-Fouillet

L’histoire de la bûche de Noël commence au Moyen-âge par une grande souche de bois que l’on faisait brûler le plus longtemps possible. Elle faisait partie des rites cérémoniels du feu païens, la buche était alors appelée Yule, choque, suche, tronche, calignaou, cosse de Nau, tréfouel… selon la région. La tradition serait née dans les pays du Nord de l’Europe, d’un rite marquant la fin du solstice d’hiver, qui annonçait l’arrivée de la très longue et rude période hivernale. La bûche était décorée de feuillages, mousse et de rubans.

Vers le 12e siècle, la coutume fut reprise par l’Église catholique. Mais cette fois-ci, pour donner un caractère chrétien à ce rituel, les buches étaient alors arrosées d’eau bénite par les religieux avant d’être brulées continuellement dès le 24 décembre au soir, jusqu’à l’épiphanie.
La cérémonie de la bûche s’accompagnait souvent de petits présents et gâteaux distribués aux enfants, qui devaient prier et promettre d’être sages.

Chaque pays ou région a ses propres gâteaux de Noël. En Allemagne c’est une brioche, la christstollen, qui prend la forme du petit Jésus dans ses langes. En Flandre c’est une pâtisserie oblongue, la caignole, creusée pour recevoir un petit enfant Jésus en sucre. En Lorraine, ces gâteaux se nomment cognés...

Ce serait au XIXe siècle que la bûche telle que nous la connaissons aujourd’hui fait son apparition. Certains attribuent sa création vers 1834 à un apprenti pâtissier de Saint-Germain-des-Prés, pour d’autres elle serait née à Lyon dans les années 1860 dans la cuisine du chocolatier Félix Bonnat. On évoque aussi une création de la maison Quillet rue de Buci à Paris en 1879. Mais c’est Pierre Lacam, pâtissier glacier du prince Charles III de Monaco, qui l’a consignée en 1890 dans son Mémorial historique et géographique de la pâtisserie.
La génoise roulée que l’on déguste aujourd’hui au dessert n’a commencé à se populariser qu’après la seconde guerre mondiale, puis se répandra dans toute la France et dans les autres pays francophones. Aujourd’hui, cette gourmandise traditionnellement composée d’un biscuit génoise couvert de crème au beurre, praliné, à la vanille, au café, aux marrons, ou au chocolat et décoré de feuilles de houx, se décline en mousse de fruits, en glace, ou en tiramisu.

Voici une sélection de superbes bûches pour ce Noël 2023, pensez à les réserver !

L’orfèvre de la pâtisserie, Hugues Pouget de la maison Hugo & Victor s’associe au joailler Lorenz Bäumer. Ce joyau pâtissier prend la forme de la célèbre colonne de la place Vendôme où siège la maison Bäumer. Biscuit financier à l’orange, crémeux chocolat lait 40% infusé au thé Earl Grey, confit et crémeux orange, mousse au thé Earl Grey, flocage et décor de la colonne Vendôme en chocolat façon mendiant.
https://hugovictor.com

Bûche Hugo & Victor de la collection Place Vendôme. © Hugo & Victor

La Bûche Opéra Garni du Café de la Paix Paris, Chocolat Z-café, gelée passion, sirop de café
www.cafedelapaix.fr

© Joann Pai

La Bûche de Noël du Carlton de Cannes : chocolat, noisettes pralinées et caramélisées
www.carltoncannes.com

© Carlton Cannes Cyril Charpin

La Bûche « Entre Nous » de Benoît Castel : coco, noisette, céréale, vanille
www.benoitcastel.com

© Benoît Castel

La Bûche Création 3 Chocolats d’Angelina pour les 120 ans de la maison
www.angelina-paris.fr

© Angelina

La Bûche Prestige de Philippe Conticini : amande, noisette, truffe blanche
www.philippeconticini.fr

© Philippe Conticini

La bûche du Collectionneur du Chef Filipe Da Assunçao, Meilleur Ouvrier de France. Chocolat noir craquant, révélant une saveur unique de vanille, avec en son cœur un insert mystérieux.
www.hotelducollectionneur.com

© Hôtel du Collectionneur / Photo : JLRF

« La Chocomotive » par Maxime Frédéric, chef pâtissier de Cheval Blanc Paris, réminiscence des traditionnels jouets en bois de l’enfance, embarque pour un voyage au pays des rêves et de la gourmandise.
www.chevalblanc.com/fr/maison/paris

© Laurent Fau

La bûche Art Déco Signature d’Hélène Kerloeguen reprend les magnifiques plumes que l’on peut retrouver sur la colonne du Bar & Restaurant 19.20 de l’hôtel Prince de Galles à Paris.
www.19-20paris.fr

© Emilie Franz

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

5 votes

"Ce que vous allez lire ici". La présentation de cet article et seulement celle-ci a été générée automatiquement par l'intelligence artificielle du Village de la Justice. Elle n'engage pas l'auteur et n'a vocation qu'à présenter les grandes lignes de l'article pour une meilleure appréhension de l'article par les lecteurs. Elle ne dispense pas d'une lecture complète.

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 154 500 membres, 25716 articles, 126 942 messages sur les forums, 3 820 annonces d'emploi et stage... et 1 500 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR...

• Assemblées Générales : les solutions 2024.

• Vos Annonces et Formalités légales sur le Village de la justice.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs