Sujet : Passer le CAPA vaut-il le coût ?

Vos expériences, le marché de l'emploi, les évolutions de carrière et des métiers...

Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de MotorX le Sam 04 Nov 2017 21:22

Bonjour,

Je me permet de poser ma question sur votre forum de professionnel car j'ose espérer que j'y trouverai des réponses honnêtes et non une leçon de morale.

Je vous explique ma situation, actuellement en L3 Droit (plutôt privée) j'hésite à m'orienter vers le métier de juriste d'entreprise ou d'avocat en droit social ou droit des affaires.

Je sais que les deux postes sont sensiblement les mêmes, cependant l'un demande deux ans d'études après le M2 si tout ce passe bien, et des stages à rallonges. Tandis que l'autre permet de commencer directement (en théorie).

Ma question est la suivante, un avocat correcte, sacrifie 2 ans après son master 2. Il est avocat, il a la chance d'être indépendant et de ne pas avoir de vacances (petite ironie), il ne travaille pas moins de 40h/s.

Pour tous ces sacrifices, l'avocat est-il récompensé ? Il me semble que sur un dossier à 1 000 euros il n'en touche que 500 après impôts. En gros, avec ces sacrifices, les impôts, la charge de travail, les années d'études en plus, le salaire est-il proportionnel ?

Parce que d'un coté, je vois le mec qui a son M2, il devient salarié, a ses 35h, ses vacances, des garanties, avantages, impôts moins durs.


Je parle en tant qu'étudiant, j'espère me tromper, mais à première vue je constate qu'être avocat rapporte moins pour plus d'effort.
J'aimerai avoir vos avis (pas de leçons de morale, je ne fais pas 7 ans d'études pour être au smic).
MotorX
"Membre"
 
4 messages
Localisation: 91
Profession: Etudiant

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de LeMoldu le Dim 05 Nov 2017 23:31

Sans acrimonie, je trouve votre façon de penser très française et je n'entends pas par là un compliment. :roll:
L'avocature est exigente, être un bon avocat, ça demande des sacrifices. Si votre objectif c'est de faire vos heures et basta, n'y allez pas parce que vous n'y réussirez pas.

Beaucoup d'avocats galèrent au SMIC, parce qu'ils se retrouvent dans des spécialités très difficiles, comme le pénal, voir pire, sans spécialité. Vous ne semblez pas être un idéaliste (j'entends pas là, que vu votre message, l'avocature ne vous attire pas pour la défense de l'opprimé), j'imagine que vous vous dirigerez donc vers des spécialités plus "corporate" (je dis ça sans jugement, je suis spécialisé en droit financier) qui sont mieux rémunérées, mais demandent quand même énormément d'investissement.

Enfin, il est possible de faire un M2 dans le cadre de l'école d'avocat, il ne resterait donc après votre M2 que 2 fois 6 mois de stages à faire.

Edit : à noter qu'un juriste qui veut avancer dans sa carrière, ne se contente pas non plus des 35h.
LeMoldu
"Membre actif"
 
44 messages
Localisation: Etranger
Profession: Juriste

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de LaForceMajeure le Lun 06 Nov 2017 11:21

LeMoldu a écrit:Sans acrimonie, je trouve votre façon de penser très française et je n'entends pas par là un compliment. :roll:
L'avocature est exigente, être un bon avocat, ça demande des sacrifices. Si votre objectif c'est de faire vos heures et basta, n'y allez pas parce que vous n'y réussirez pas.


On avait dit "pas de leçon de morale", nom de nom!! :D

Je rejoins globalement l'avis du Moldu, sans le caractère acrimonieux (un nouveau mot dans mon vocabulaire, joie!).

De manière générale le métier d'avocat demande plus d'investissements que celui de juriste d'entreprise, pour un salaire horaire généralement plus bas (surtout en début de carrière il me semble).

Je confirme également que le métier de juriste d'entreprise est exigeant, même s'il permet davantage d'avoir une vie personnelle.

MotorX a écrit:Je sais que les deux postes sont sensiblement les mêmes, cependant l'un demande deux ans d'études après le M2 si tout ce passe bien, et des stages à rallonges. Tandis que l'autre permet de commencer directement (en théorie).


Il me semble utile de rebondir sur ce point en précisant que, sauf coup de chance (e.g. création d'un poste de junior à l'issu du stage de validation de master), il est également nécessaire d'enchaîner les stages pour trouver un poste de juriste d'entreprise.

Cordialement,

LFM
LaForceMajeure
"Membre actif"
 
61 messages
Localisation: 92
Profession: Juriste

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de MotorX le Dim 24 Déc 2017 19:09

Bonjour,

Merci pour vos réponses toujours un plus pour moi. Je constate quand même que personne n'ose dire clairement les choses (sur internet en général).

Personne ne veut dire clairement si un juriste gagne autant voir plus qu'un avocat en faisant moins d'heures.
Cependant, parmi vos deux messages je constate bien que le métier d'avocat paie moins bien par rapport au "temps travaillé".

Cependant, que me conseilleriez vous ? Je suis très attiré par le droit du travail. Il se trouve de plus que c'est une des spécialités qui recrute le plus et qui paie le mieux (sinon j'aurai fait pénal car j'adore aussi).

Un avocat gagnant 4 000 euros par mois n'en perçoit que 2 000 en net. Un juriste en percevrait 3 000 net (à la louche bien sur).

Donc un juriste travaille moins, a moins de responsabilité, mais sur l'évolution de sa carrière, au bout de 10 ans, peut il obtenir un salaire net égale voir plus qu'un avocat avec 10 ans de barreau ?

Je ne parle ici que de salaire et temps de travail, je suis également attiré par le fait d'être libéral, ne pas avoir de patron (après les collaborations).
MotorX
"Membre"
 
4 messages
Localisation: 91
Profession: Etudiant

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de LaForceMajeure le Mar 26 Déc 2017 1:33

MotorX a écrit:
Personne ne veut dire clairement si un juriste gagne autant voir plus qu'un avocat en faisant moins d'heures.


C'est très difficile de répondre de façon générale à cette question, d'une part parce qu'un avocat ne connaitra pas en détail le niveau de rémunération d'un juriste d'entreprise et inversement, et d'autre part parce que les rémunérations peuvent varier énormément en fonction des secteurs, des lieux géographiques, et des entreprises (même en début de carrière ça peut aller du simple au double).

Pour reprendre votre exemple du juriste d'entreprise avec 10 ans d'expérience : vous pouvez commencer votre carrière en droit des affaires à 45K bruts annuels (c'est rare!), bien négocier vos contrats à chaque changement de poste, puis passer responsable juridique autour de 8 ans d'expérience ; dans cette hypothèse vous aurez un salaire très confortable. A l'inverse vous pouvez aussi commencer votre carrière en droit des affaires à 26K bruts annuels (oui, ça existe! :shock: ) et rester bloqué 10 ans dans la même entreprise avec simplement l'augmentation annuelle, avec au bout du compte un salaire très bas.

En conclusion tout dépend de comment vous vous débrouillez (et une grosse part de chance également!). C'est pourquoi, à défaut de garantie sur le salaire, je pense que votre critère principal de choix devrait davantage être l'intéret que vous portez au métier d'avocat plutôt qu'à celui de juriste d'entreprise, à mettre en balance avec votre volonté plus ou moins grande d'avoir du temps pour vous épanouir en dehors du travail. Une fois votre choix de métier fixé il ne vous restera qu'à naviguer au mieux pour obtenir le meilleur salaire possible.
LaForceMajeure
"Membre actif"
 
61 messages
Localisation: 92
Profession: Juriste

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de ipsos le Mer 27 Déc 2017 12:16

Bonjour

MotorX a écrit:Personne ne veut dire clairement si un juriste gagne autant voir plus qu'un avocat en faisant moins d'heures.
Cependant, parmi vos deux messages je constate bien que le métier d'avocat paie moins bien par rapport au "temps travaillé".


Il n'y a pas de réponse mais dans les deux cas, ce sont des métiers exigeants...

Vous pouvez être l'unique juriste d'une entreprise qui n'a pas développé de véritable service juridique avec un salaire annuel inférieur à 30K€. La direction vous posera des questions dans tous les domaines du droit en passant du droit de la consommation à une préparation d'une TUP... Vous risquez de passer des nuits blanches à faire des recherches (surtout si l'entreprise ne met à pas votre disposition les outils pour faire les recherches). Sans compter que certains juristes n'ont pas l'intitulé "juriste d'entreprise" sur le contrat et sont sous payés .

A contrario, vous pouvez être avocat, avoir un bon réseau et de la chance et dépasser les 200 K€ par an (ça existe)... Si en plus vous avez équipe qui fait tout le travail c'est encore mieux :D :D :D !

J'ai pris des cas extrêmes mais, ce n'est pas tant le métier qui importe mais les conditions de travail. Il y a des avocats qui galèrent. J'ai malheureusement traité des cas de liquidations judiciaires.

Lorsque vous choisissez d'être avocat, vous avez peu de chances d'être salarié. Soit, vous avez votre propre cabinet soit vous êtes collaborateur libéral. Dans ce dernier cas, vous travaillez pour un "patron" qui rétrocède des honoraires et doit vous laisser développer une clientèle personnelle en utilisant les moyens du cabinet (locaux, ordinateurs...). Les collaborateurs encaissent tous les mois des recettes (au moins la rétrocession) mais, ils doivent payer les charges sociales, tenir une comptabilité BNC... In fine le résultat (recettes-charges) peut être bas.

Si vous êtes juriste, vous percevez tous les mois un salaire net. Vous pouvez donc disposer de la somme qui vous est virée à la fin du mois. Si vous êtes dans une grosse structure, vous pouvez avoir un salaire confortable et de belles évolutions de carrière.

Seules les grosse sociétés ont un véritable service juridique. Certaines société ont simplement un juriste qui travaille sous l'autorité du DRH et, la majorité des entreprises n'ont pas de service juridique. Ce sont les comptables et les avocats qui délivrent les conseils.

Si vous ne vivez pas dans une région où il y a des grosses sociétés, oubliez le métier de juriste. Vous risquez de devoir postuler auprès des experts comptables ou des cabinets d'avocats (en tant que juriste) et les salaires sont beaucoup plus faibles. Donc, il n'est pas inutile de passer le CAPA pour multiplier les chances de travailler.

En ce qui me concerne, j'ai fait l'erreur de ne pas passer le CRFPA (je voulais être juriste d'entreprise). Je n'ai trouvé du travail que dans les cabinets comptables, des CDD mal payés. J'ai donc passé les concours de la fonction publique (il faut bien manger). Et maintenant, je me prépare à demander mon admission dans un barreau. Je regrette de ne pas avoir passé le CRFPA.
ipsos
"Membre actif"
 
33 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de ju-risk le Ven 29 Déc 2017 12:37

Bonjour,

Après désolé d'insérer un peu de réalité dans ce débat, mais à mon sens, en 2017 quand on arrive fraîchement dans le milieu du travail, réussir à obtenir des postes intéressants en entreprises quand on a "seulement" un master 2 et quelques stages, c'est quand même compliqué, pour ne pas dire même trouver un job tout court... Les postes de juristes d'entreprise sont plus intéressants (pour ne pas dire accessibles, à moins de sortir du Master 2 ultra-côté de Paris 1 ou 2) et la progression est à mon sens plus "facile" quand on a le barreau et quelques années d'activité en tant qu'avocat derrière soi (3 à 5 ans au moins).

Pour avoir commencé en entreprise dans une des plus grosses entreprises françaises (en enchaînant les CDD) pendant que je passais le barreau, je faisais un job inintéressant et je gagnais tout juste 2000 euros net... L'entreprise comptant plus de 500 juristes, je remarquais que tous les responsables juridiques avaient quand même soit le barreau, soit des diplômes d'ingénieur... Le simple "juriste" sans CAPA avait une progression visiblement plus difficile...

En particulier dans le droit du travail, où le juriste en droit du travail est assez solitaire au sein de la direction juridique et c'est quand même rare que l'on recherche des débutants en droit du travail en entreprise (à l'inverse des avocats débutants en droit social).

Ensuite trouver un CDI, voir même un CDD quand on sort fraîchement de la faculté de droit (plus de demandes que d'offres...), c'est quand même assez compliqué et cela l'est beaucoup moins quand on a le CAPA.

Donc passer le CAPA vaut le coup si on souhaite éviter la galère, assurément la vie professionnelle sera moins dure. Et puis, des juristes qui passent de l'avocature, à l’entreprise puis retournent à l'avocature... Il y en a pas mal il me semble... On n'a pas forcément les mêmes envies à 25 qu'à 45 ans, ça dépend de l'envie du moment, des opportunités, de la carrière, des rencontres...
ju-risk
"Membre actif"
 
168 messages
Localisation: 75
Profession: Avocat

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de sev le Sam 30 Déc 2017 15:47

Personnellement cela me paraît aberrant de passer le CAPA pour être juriste d’entreprise ensuite, il s’agit tout de même d’un examen professionnel censé mener à la profession d’avocat. Mais force est de constater que cela se fait de plus en plus, que les entreprises le demandent de plus en plus et qu’un juriste aura toujours plus de crédibilité et une meilleure carrière en ayant passé le barreau. En revanche il me paraît nécessaire d’exercer quelques années en tant qu’avocat et de passer ensuite en entreprise sinon les galères de la recherche du premier emploi sont identiques à celles rencontrées par les titulaires de masters 2. Mais les salaires de juristes en entreprise sont quand même assez bas (moins pour les anciens avocats que pour les simples juristes mais quand même) alors tout ça pour ça... Si le but est vraiment de gagner de l’argent le premier conseil serait de s’éloigner du droit (ou alors de viser exclusivement les banques d’affaire et gros cabinets d’avocats d’affaires parisiens).
sev
"Membre actif"
 
288 messages

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de aiki le Lun 01 Jan 2018 21:09

sev a écrit:
Personnellement cela me paraît aberrant de passer le CAPA pour être juriste d’entreprise ensuite, il s’agit tout de même d’un examen professionnel censé mener à la profession d’avocat.
....
En revanche il me paraît nécessaire d’exercer quelques années en tant qu’avocat et de passer ensuite en entreprise sinon les galères de la recherche du premier emploi sont identiques à celles rencontrées par les titulaires de masters 2
.

Bonjour, on pourrait résumer en reprenant le dicton : "qui peut le plus, peut le moins". En effet, regardez combien de diplômés avocat n'ont pas de Master 2. Quasiment plus aucun.
aiki
"Vétéran"
 
3376 messages
Localisation: Etranger
Profession: Autre métier du droit

Re: Passer le CAPA vaut-il le coût ?

> de ipsos le Mer 03 Jan 2018 20:57

Bonjour

sev a écrit:Personnellement cela me paraît aberrant de passer le CAPA pour être juriste d’entreprise ensuite, il s’agit tout de même d’un examen professionnel censé mener à la profession d’avocat. Mais force est de constater que cela se fait de plus en plus, que les entreprises le demandent de plus en plus et qu’un juriste aura toujours plus de crédibilité et une meilleure carrière en ayant passé le barreau. En revanche il me paraît nécessaire d’exercer quelques années en tant qu’avocat et de passer ensuite en entreprise sinon les galères de la recherche du premier emploi sont identiques à celles rencontrées par les titulaires de masters 2. Mais les salaires de juristes en entreprise sont quand même assez bas (moins pour les anciens avocats que pour les simples juristes mais quand même) alors tout ça pour ça... Si le but est vraiment de gagner de l’argent le premier conseil serait de s’éloigner du droit (ou alors de viser exclusivement les banques d’affaire et gros cabinets d’avocats d’affaires parisiens).


Il n'y a que trois facultés qui peuvent conduire à des métiers très biens payés : médecine, pharmacie et droit.

Les facultés de médecine et de pharmacie sont très sélectives donc ceux qui sortent diplômés sont majoritaires à gagner très bien (plus de 80K€).

En droit c'est différent car après le M2 il faut faire une formation complémentaire mais, les huissiers de justice, les notaires, les mandataires judiciaires, les greffiers de tribunaux de commerce gagnent de l'argent. J'ai jamais rencontré de notaire gagnant moins de 100 k€ par an (je ne parle évidemment pas des notaires salariés) ! Pour les mandataires judiciaires c'est beaucoup plus. Les huissiers de justice ont bien profité de la crise...

Pour les avocats, la situation est plus compliquée mais, oui, il est possible de gagner très bien sa vie en tant qu'avocat, sans nécessairement être associé dans un cabinet d'affaire. Par contre, il y a des fortes inégalités et certains avocats galèrent. Il faut cependant relativiser, globalement, la majorité des avocats peut vivre très correctement.

Donc oui, le droit peut permettre de très bien gagner sa vie, même si le sujet est tabou. Pour s'en convaincre, il suffit de lire les rapports annuels des associations de gestion agréés qui publient, de moyennes en se basant sur les 2035, profession par profession. Par contre, de nombreux juristes n'ont pas de boulot à la hauteur de leurs diplômes.

Bien évidemment, il faut accepter de travailler énormément (sauf si on reprend le cabinet de papa ou maman) et il faut prendre des risques.
ipsos
"Membre actif"
 
33 messages
Localisation: 92
Profession: Autre métier du droit


Retourner vers Emploi et carrière

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: brickie et 2 invités