Forum : Emploi et carrière

Sujet : Quitter le droit ? Au secours !

Vos expériences, le marché de l'emploi, les évolutions de carrière et des métiers...
   

Re: Quitter le droit ? Au secours !

de Dr.Phil_Good   le Lun 25 Nov 2013 17:52

  • "Membre"
  •  
  • 5 messages
  • Localisation: 75
  • Profession: Fiscaliste
Bonjour à tous,

Je suis fiscaliste d'entreprise depuis 3 ans. Je n'ai pas le barreau et aucune envie de le passer. Certains vont dire que j'ai une grande chance car j'ai trouvé un CDI dans une grande boîte directement en sortie d'étude, mais voilà, je me fais littéralement ch... dans mon job.

Alors bien-sur, chaque soir j'essaie de me morigéner, de me convaincre que j'ai de la chance d'avoir trouvé un super job, bien payé, dans une super boîte, alors que le chômage gèle les embauche dans les métiers du droit autant que dans les autres secteurs... Mais au bout d'un moment l'autoconviction ne prend plus.

J'ai étudié le droit fiscal pour le fric et pour trouver du boulot dans un des derniers secteurs encore ouvert dans le vaste incubateur à chômage de la fac de Droit. Trop préoccupé à sauver mes fesses de ce périlleux chaussetrappe, j'en ai oublié de me demander ce que j'aimerais vraiment faire de mes journées ...

Tout ça pour en venir à poser une question un peu différente de celle du TOPIC : Comment fait-on pour quitter le droit fiscal ? Au secours !

Je suis preneur d'exemples de reconversion... Et qu'on ne me parle pas de François-Xavier Demaison

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de lucio   le Mar 26 Nov 2013 10:07

  • "Vétéran"
  •  
  • 623 messages
  • Localisation: 75
  • Profession: Juriste
J'aime beaucoup votre témoignage, que je comprends, et particulièrement l'expression fort bien trouvée "incubateur à chômage".

Je n'ai pas de solutions miracles pour vous, je peux juste vous faire part de mon expérience. Le coté très aride du droit me rebutait également et j'ai pu bifurquer vers un milieu qui reste juridique mais qui offre des postes et des perspectives bien plus divers : l'immobilier des institutionnels, et plus particulièrement le monde de l'investissement. On y fait du juridique évidement, mais aussi du technique, du financier, du commercial, de la négo etc … j’ai trouvé mon équilibre là.

L’avantage, pour nous, c’est que c’est un domaine qui reste ouvert aux juristes même si la concurrence est très rude avec les écoles de commerce et les écoles d’ingénieur. Cependant, on peut y faire son trou et les rémunérations sont intéressantes.

Dans votre cas, cela passerait sans doute par une année blanche ou une année en cours du soir mais, si vous le souhaitez, je pourrai vous en dire plus.

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de keny   le Mer 11 Déc 2013 18:09

  • "Membre actif"
  •  
  • 29 messages
  • Localisation: 13
  • Profession: Etudiant
Bonjour Dr. Phil good, c'est le coté bad qui est sorti.

Je pense qu'il faut faire un état des lieux de tes compétences, de tes envies et de l'environnement du travail auquel tu aspires évoluer.
Ces trois éléments sont essentiels,

Compétences : Ce n'est pas la peine de refaire des cours de médecine, si la science n'est pas ton domaine.
Envies : La fiscalité ce n'est plus ton truc, monde de paperasses peut être ?
Environnement : Tu veux peut être travailler au soleil, la mer, la montagne, une équipe de 2 personnes, ..peut être prendre l'air ?

Ces listing vont te permettre de cibler le métier qui se cache derrière tout ça, tu veux être agriculteur !
Bref, il y a des choses qui sommeillent en nous lol -)
(J'ai déjà fait plusieurs métiers)

Bon courage.
K.

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de Morgy51   le Lun 06 Jan 2014 21:43

  • "Membre"
  •  
  • 1 messages
  • Localisation: 51
  • Profession: Etudiant
Bonjour, je suis tombé sur ce forum, j'ai lu tous vos messages beaucoup d'entres vous encouragent a continuer dans le droit même si on a l'impression que cela ne nous plais pas. Je suis en pleine interrogation quand a mon avenir, je suis en M1 droit privé, je voulais un m2 droit des affaires pour être juriste. A vrai dire le droit ne m'a jamais passionné mais sans pour autant détester cela, j'ai toujours trouvé ça intéressant mais depuis septembre c'est l'horreur... Les cours m'ennuient, les révisions c'est l'horreur, j'en ai marre de ne faire que des fiches d'arrêt, des commentaires d'arrêt, des dissertations... J'ai eu ma licence sans embûche mais avec une moyenne de 10,60 et la je me dis que c'est possible je ne me vois pas faire du droit toute ma vie, ça ressemble tellement pas a personnalité... Je veux me réorienter, je rêve d'être maîtresse d'école je voudrais donc faire un master MEEF pour devenir enseignante mais j'hésite, sortir du droit cela me fait peur, mon entourage me motive pour que je poursuive mais sans motivation c'est pas possible, surtout que je travail à mi temps à côté sans motivation je n'aurais jamais mon master 1. Qu'en pensez vous? Dois je persévérer dans le droit ou changer de voie sachant que je perdre un an?

Merci

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de Encre Virtuelle   le Mar 07 Jan 2014 17:58

  • "Membre"
  •  
  • 15 messages
  • Localisation: 34
  • Profession: Autre métier non lié au droit
Faites ce que vous voulez faire !!
Vous voulez être instit ? et bien battez vous pour ça !!

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de vanille   le Mar 04 Fév 2014 14:59

  • "Membre actif"
  •  
  • 39 messages
  • Localisation: 75
  • Profession: Avocat
bonjour,
c'est vrai, si vous voulez être instit, allez-y !
Ceci étant dit, allez quand même jusqu'au bout de votre année.
Soit vous voulez vraiment être instit et vous gagnez vraiment à avoir un M1 (pour plus tard, on ne sait jamais)
soit c'est juste un passage à vide. ça arrive... vous avez moins d'énergie, ou les matières vous parlent moins.
Je trouve que parfois quand on avance dans ses études... on en a marre de la théorie ! et c'est donc plus difficile de rester concentré sur l'objectif final.
bon courage,

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de JuristeEntreprise   le Jeu 11 Sep 2014 16:44

  • "Membre actif"
  •  
  • 21 messages
  • Localisation: 31
  • Profession: Juriste
Bonjour à tous,

J'ai lu avec attention les 18 pages de ce post (datant de 2011).

Thoni où en êtes vous ? Quelqu'un sait il ?

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de NesrineK   le Mer 01 Oct 2014 1:54

  • "Membre"
  •  
  • 1 messages
  • Localisation: 95
  • Profession: Etudiant
Bonjour à tous,

Je suis nouvelle sur ce forum et suis tombée sur ce topic par hasard. Je suis actuellement en Master 1 droit public général et viens d'avoir 22 ans...mais voilà : mon obsession première est de quitter le droit. Le problème n'est pas mon niveau et je fournis énormément de travail et d'investissement dans ces études mais je ne m'y plais pas.

J'ai obtenu un bac S il y a 4 ans après quoi j'ai fait une 1ère année de Maths sup (échec total)...la seule matière qui m'a plue à cette époque était le français/philo...autant sur que je n'étais pas à ma place !
Après quoi j'ai décidé de me réorienter en droit, la 1ère année m'a parue ennuyeuse, sauf la philosophie du droit, puis par ma suite le droit administratif à suscité une grande attention de ma part ainsi que la théorie du droit et quelques matières de droit public, mais intellectuellement dans l'ensemble je suis assez malheureuse.

L'idéal pour moi aurait été de candidater à l'ENS pour faire de la recherche en philosophie mais je suis à des années lumières du niveau requis; le master 1 de philosophie à Paris 1 me plairait bien mais après une licence de droit...l'admission est impossible !

Aussi, je me sens piégée et subis péniblement une voie à laquelle je n'ai pas envie de me consacrer.

Si une lumière voulait bien m'apporter son aide je lui en serais reconnaissante...même si il y a rarement de solution miracle en l'espèce !


Bien à vous

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de JuristeModeD'Emploi   le Mer 01 Oct 2014 17:09

  • "Membre"
  •  
  • 3 messages
  • Localisation: 31
  • Profession: Juriste
Bonjour NesrineK,

Comme vous le dites, il n'y a pas de solution miracle, seulement des solutions adaptées à chacun ! Il faut donc que vous réfléchissiez à ce que vous aimeriez faire de votre vie et cela personne ne peut le faire à votre place.

Quelques conseils cependant :
- n'hésitez pas à changer de voie si c'est ce que vous désirez : à 22 ans tout est encore possible !

- n'oubliez pas cependant que le droit peut vous permettre de faire beaucoup de choses, au-delà des professions juridiques classiques : passer les concours de la fonction publique, enseigner, s'orienter vers des métiers dans lesquels des connaissances en droit sont un plus (commerce, achats, RH, immobilier), etc.

- prenez le temps de réfléchir à ce que vous aimez et à ce que vous aimeriez faire comme métier tout en gardant à l'esprit que cela doit vous permettre de vivre.

- n'ayez pas peur de faire des tests de personnalité et d'orientation pour vous aider à déterminer vos points faibles et points forts et à utiliser toutes les ressources disponibles (notamment le site de l'APEC qui est très bien fait).

Bon courage !
Juriste Mode d'Emploi, ma boussole dans le monde de l'entreprise : http://www.juriste-modedemploi.com

   Re: Quitter le droit ? Au secours !

de glamering   le Mer 01 Oct 2014 17:54

  • "Membre"
  •  
  • 1 messages
  • Localisation: 75
  • Profession: Avocat
Dr.Phil_Good a écrit :Bonjour à tous,

Je suis fiscaliste d'entreprise depuis 3 ans. Je n'ai pas le barreau et aucune envie de le passer. Certains vont dire que j'ai une grande chance car j'ai trouvé un CDI dans une grande boîte directement en sortie d'étude, mais voilà, je me fais littéralement ch... dans mon job.

Alors bien-sur, chaque soir j'essaie de me morigéner, de me convaincre que j'ai de la chance d'avoir trouvé un super job, bien payé, dans une super boîte, alors que le chômage gèle les embauche dans les métiers du droit autant que dans les autres secteurs... Mais au bout d'un moment l'autoconviction ne prend plus.

J'ai étudié le droit fiscal pour le fric et pour trouver du boulot dans un des derniers secteurs encore ouvert dans le vaste incubateur à chômage de la fac de Droit. Trop préoccupé à sauver mes fesses de ce périlleux chaussetrappe, j'en ai oublié de me demander ce que j'aimerais vraiment faire de mes journées ...

Tout ça pour en venir à poser une question un peu différente de celle du TOPIC : Comment fait-on pour quitter le droit fiscal ? Au secours !

Je suis preneur d'exemples de reconversion... Et qu'on ne me parle pas de François-Xavier Demaison



Je te comprends, même si je trouve que c'est un peu tôt pour être déjà déçu de ton job (sauf si la fiscalité était déjà quelque chose qui ne te plaisait pas à la Fac et que tu as choisi cette voie uniquement pour les débouchés qu'elle offrait).

Moi, mes premières années de fiscaliste (avocat) étaient plutôt très enthousiasmantes. J'aimais ce que je faisais et je prenais réellement plaisir à mon job, à apprendre tous les jours de nouvelles choses, travailler sur des dossiers très variés et très techniques.

C'est plutôt aujourd'hui, après une quinzaine d'années, que je commence à me poser des questions (comme quoi, ça peut arriver n'importe quand !).

Et forcément, quand on est installé, qu'on a des enfants, des emprunts sur le dos, mais "heureusement" les revenus qui vont avec, c'est beaucoup plus difficile de changer.

En gros, mon conseil serait donc de ne pas attendre. Si vraiment tu t'ennuies, il y a peu de chances que ça change, et tu devrais donc sérieusement envisager d'autres routes. J'imagine que tu as une rémunération correcte, mais encore loin de ce que peut obtenir un bon fiscaliste avec un peu plus de bouteille, et que tu n'as probablement pas d'emprunt, d'enfants, etc. Donc, les freins au changement de job sont sans doute bien plus limités dans ton cas.

Et il y a des tas de choses que l'on peut faire dans la vie, sans se limiter à la fiscalité ou au droit. Ne te connaissant pas, et ne sachant donc pas ce que tu aimes, difficile de te conseiller. Mais je connais des tas de gens qui ont totalement changé de vie pour le meilleur (et parfois aussi pour le pire), par exemple en créant leur société dans le domaine de l'informatique, en créant un restaurant ou un magasin de fringues par exemple (pour parfois créer des chaînes avec des franchisés, etc.), en devenant courtier, en créant une ou des crèches, en devenant prof, en devenant agent sportif, etc. et ce alors qu'ils étaient auparavant avocats ou financiers par exemple.

Les exemples sont nombreux, mais tout dépend de ce que tu recherches: donner un sens à ta vie ou gagner de l'argent. On peut parfois faire les deux, mais forcément rien n'est garanti.

   
Afficher les messages postés depuis:
Trier par
Ordre

Au total il y a 8 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 1 invisible et 7 invités (basées sur les utilisateurs actifs des 5 dernières minutes).
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1334, le Mar 14 Avr 2020 20:28

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 144 820 membres, 21603 articles, 126 409 messages sur les forums, 4 900 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


Nouveau sur Le Village >

De nouveaux Appels à sujets d'articles proposés à nos auteurs.

Focus sur >

Cybersécurité des cabinets d’avocats : il est urgent et assez simple de s’en préoccuper.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs