Page 1 sur 21

Quitter le droit ? Au secours !

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 13:04
de thoni
Salut !
je viens tout juste de m'inscrire sur le site.
Je suis juriste depuis 3 ans en droit des affaires avec un DESS en poche.J'ai un nouveau boulot depuis 4 mois et je suis en période d'essai (encore deux mois à attendre).
Je déteste mon boulot de juriste et je n'ai vraiment pas le moral en rentrant chez moi le soir. J'ai l'impression de perdre mon temps en restant dans le milieu juridique et en même temps, j'ai du mal à trouver ma voie.
Ma femme essaie de m'aider mais cela ne semble pas évident de se reconvertir une fois que l'on est si spécialisé.Je ne sais plus quoi faire d'autant que je suis installé avec ma femme depuis 3 ans donc je ne me vois pas redevenir étudiant avec le loyer à payer et tout le reste... :cry:
Connaissez vous quelqu'un qui était dans la même situation que moi et qui a réussi à se reconvertir?

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 13:36
de Cédric
Heu petite question, vous êtes suivi?

Là, je ne vous comprends pas. Comment tenir de tels propos lorsque l'on voit le nombre de personnes qui aimerait être à votre place. Mince, vous avez un poste de Juriste et vous vous plaignez! J'hallucine!

Re: au secours!

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 14:17
de Zita
thoni a écrit :Salut !
je viens tout juste de m'inscrire sur le site.
Je suis juriste depuis 3 ans en droit des affaires avec un DESS en poche.J'ai un nouveau boulot depuis 4 mois et je suis en période d'essai (encore deux mois à attendre).
Je déteste mon boulot de juriste et je n'ai vraiment pas le moral en rentrant chez moi le soir. J'ai l'impression de perdre mon temps en restant dans le milieu juridique et en même temps, j'ai du mal à trouver ma voie.
Ma femme essaie de m'aider mais cela ne semble pas évident de se reconvertir une fois que l'on est si spécialisé.Je ne sais plus quoi faire d'autant que je suis installé avec ma femme depuis 3 ans donc je ne me vois pas redevenir étudiant avec le loyer à payer et tout le reste... :cry:
Connaissez vous quelqu'un qui était dans la même situation que moi et qui a réussi à se reconvertir?


Bonjour,

Tout d'abord pour te dire que j'ai été dans la même situation que toi et je trouve peu sympa la réflexion de Cédric.

Moi aussi j'ai fait des études juridiques, DJCE et DESS droit des affaires, qui devaient en théorie me permettre d'accéder à un bon job de juriste.
Je n'ai pas trouvé ce poste, j'ai eu des postes d'assistante juridique, mal payée, mal considérée et pour moi sans intérêt.

J'ai cherché à mon reconvertir dans l'immobilier avec succès. Actuellement je suis consultante en immobilier, pour le n°1 mondial de l'immobilier d'entreprise, je suis en fait commerciale, ce qui me convient à merveille, qui me permet d'avoir une activité variée, rémunératrice et gratifiante. Je suis en parallèle la formation de l'ICH, très reconnue dans le milieu.

Si tu as des questions, n'hésite pas à me contacter par PM, je te répondrai volontiers.

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 14:25
de thoni
Mon cher Cédric,
apparemment tu as l'air d'être fort épanoui dans ta profession. Je te souhaite une bonne année 2006 et pleins de bonnes choses.
Pour répondre à ta question: oui, je suis suivi ce qui n'implique pas nécessairement que je ne respecte pas mon prochain! Bien sûr, je reconnais ma chance d'avoir un travail et je serai le premier à bien vouloir t'aider si un jour tu te trouves en difficulté.
Un peu de tolérance, voilà tout ce qui manque à notre monde...
merci de t'en soucier
Thoni

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 14:41
de Nemo auditur
Cédric a écrit :Heu petite question, vous êtes suivi?

Là, je ne vous comprends pas. Comment tenir de tels propos lorsque l'on voit le nombre de personnes qui aimerait être à votre place. Mince, vous avez un poste de Juriste et vous vous plaignez! J'hallucine!


Ouh là, effectivement Cédric, je vous ai connu plus tendre. :wink:

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 14:43
de thoni
Re bonjour Cédric!

J'aimerais tout de même faire figurer ici l'une de vos citations:

"Il serait vraiment temps de redonner leur vraie place aux grandes valeurs que sont le travail, la solidarité, la liberté d'expression, l'ambition... "

De quelle liberté d'expression s'agit - il au juste et qu'est ce que la solidarité pour vous?
D'autres témoignages m'intéressent concernant les reconversions de juristes.
Merci
Thony

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 14:45
de Nemo auditur
thoni a écrit :Mon cher Cédric,
apparemment tu as l'air d'être fort épanoui dans ta profession. Je te souhaite une bonne année 2006 et pleins de bonnes choses.
Pour répondre à ta question: oui, je suis suivi ce qui n'implique pas nécessairement que je ne respecte pas mon prochain! Bien sûr, je reconnais ma chance d'avoir un travail et je serai le premier à bien vouloir t'aider si un jour tu te trouves en difficulté.
Un peu de tolérance, voilà tout ce qui manque à notre monde...
merci de t'en soucier
Thoni


Pas d"inquiétude, ce n'était pas méchant connaissant un peu Cédric maintenant.
Il reste que je comprends qu'au jour d'un chômage suffoquant et d'une précarité omniprésente pour les jeunes diplômés, se sentir "non épanoui" dans son job peut paraître un peu digne d'un enfant gâté.
Je ne vous délivre pas ma pensée, mais je traduis et je comprends en quelque sorte, que bon nombres de JD en droit, prêts à accepter n'importe quel poste de juriste, peuvent se sentir un peu "insulté" par une telle réflexion mais ce n'est pas de votre faute, loin s'en faut.
On ne peut pas vous "obliger" à aimer le travail de juriste sous prétexte que d'autres rêvent à votre place.
Il ne faut blâmer que ce système qui institutionnalise la précarité et les abus de situations fragiles...
:wink:

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 15:16
de Zita
Nemo auditur a écrit :
thoni a écrit :Il reste que je comprends qu'au jour d'un chômage suffoquant et d'une précarité omniprésente pour les jeunes diplômés, se sentir "non épanoui" dans son job peut paraître un peu digne d'un enfant gâté.
Je ne vous délivre pas ma pensée, mais je traduis et je comprends en quelque sorte, que bon nombres de JD en droit, prêts à accepter n'importe quel poste de juriste, peuvent se sentir un peu "insulté" par une telle réflexion mais ce n'est pas de votre faute, loin s'en faut.
:wink:


Et c'est là qu'il faut s'inquiéter, prendre tout travail sans réfléchir sous prétexte qu'il n'y a rien sans se remettre en question, nous donnera des générations d'aigris, ce qui commence visiblement.

Alors oui vous avez le droit de ne pas aimer ce que vous faîtes et de le dire, et de vous remettre en question, et je sais pour y être passée il y a peu que ce n'est pas facile.

Je vous souhaite bon courage, une mure réflexion peut prendre un peu de temps et ne pas être comprise de l'entourage mais je peux vous dire que je ne regrette pas mon choix même si j'entends souvent qu'avoir fait DJCE pour faire commerciale ce n'était pas utile.

Notre formation sert dans d'autres métiers et est un véritable atout.

Je vous souhaite

Re: au secours!

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 15:31
de Dove
thoni a écrit :Salut !
je viens tout juste de m'inscrire sur le site.
Je suis juriste depuis 3 ans en droit des affaires avec un DESS en poche.J'ai un nouveau boulot depuis 4 mois et je suis en période d'essai (encore deux mois à attendre).
Je déteste mon boulot de juriste et je n'ai vraiment pas le moral en rentrant chez moi le soir. J'ai l'impression de perdre mon temps en restant dans le milieu juridique et en même temps, j'ai du mal à trouver ma voie.
Ma femme essaie de m'aider mais cela ne semble pas évident de se reconvertir une fois que l'on est si spécialisé.Je ne sais plus quoi faire d'autant que je suis installé avec ma femme depuis 3 ans donc je ne me vois pas redevenir étudiant avec le loyer à payer et tout le reste... :cry:
Connaissez vous quelqu'un qui était dans la même situation que moi et qui a réussi à se reconvertir?


Simple question qui pourrait peut etre nous aider pour vous répondre: qu'est ce qui ne vous plait pas dans ce job?

Est ce le métier de juriste en lui même? Est ce la spécialité (le cas échéant) que vous pratiquez? Est ce l'ambiance de votre nouvelle entreprise? Que vous manque t'il pour être épanoui (contact humain? aider les autres? Coté commercial?...)

MessagePosté: Mer 04 Jan 2006 16:44
de Jeromine
c'est toujour le même problème, ce qui n'ont pas d'emploi rêveraient 'un poste de juriste (ce qui est de plus en plus dur à trouver par les temps qui courent) et en oublient la question essentielle, celle de savoir si le poste tant convoité pourrait nous satisfaire professionnellement et personnellement. Je comprends la réflexion de Cédric (car je suis dans son cas actuellement et que n'importe quel poste de juriste me parait être le rêve étant donnée ma situation actuelle) mais je comprends aussi Thoni car j'ai aussi été dans son cas et que le poste qui pouvait nous sembler rêvé lorsqu'on était sans emploi peut s'avérer être un calvaire, de même qu'aller au travail et un emploi dans lequel on ne se plaît aps peut très vite nous ruiner le moral.Sauf que bon, quand on n'a rien o espère qu'une chose, avoir quelquechose.
Cédric et Thoni n'ont tout simplement pas le même point de vue car ils sont chacun d'un côté de la barrière mais celà pourrait changer pour l'un comme pour l'autre.
Quand au fait que ce soit très risqué de se lâcher des 2 mains aujourd'hui, je confirme ...