Page 11 sur 20

MessagePosté: Ven 25 Juil 2008 12:30
de krendal
Le metier de comissaire-priseur associe le droit a l'histoire de l'art. Sinon, avec des connaissances histoire du droit je crois que tu es bien armée pour passer certains concours.

MessagePosté: Mer 30 Juil 2008 6:39
de thibault
Bonjour,

Je suis juriste en entreprise depuis un peu plus d'un an et comme certains intervenants précédents, le droit me mine. Lors de mes études déjà, je n'étais pas passionné par cette matière la trouvant peu intéressante intellectuellement et particulièrement aride, mais dans un cadre professionnel désormais, avec le stress et les horaires afférant, c'est à la limite du supportable.

J'ai pensé un moment devenir prof d'histoire géo, ayant toujours été intéressé par les disciplines tournant autour de l'histoire, l'actualité, la géopolitique, mais la perspective de devoir tenir une classe d'élèves turbulents et de faire constamment de la discipline me rebute beaucoup. Donc je ne crois plus trop à cette idée. Je reconnais par ailleurs que le droit offre de nombreux débouchés mais ma détestation de cette discipline fait que je n'arrive pas à trouver de professions m'attirant dans cette branche.

Je m'attends à ce que ces réflexions en irritent plus d'un et à passer pour quelqu'un de trop gâté ou capricieux, ce que je ne suis pourtant pas, je vous assure. Je me suis embarqué plein d'enthousiasme dans une voie qui m'a déplu progressivement mais tout en gardant longtemps l'espoir de m'y habituer par automatisme. J'ai malheureusement constaté que c'était vraiment impossible. Mais ne voulant tout de même pas avoir fait toutes ces études pour rien, je me suis résigné à devenir juriste.

Désolé d'être si long et négatif, mais la construction d'un projet professionnel plus constructif passe probablement par un constat un peu précis. Donc, si vous avez des idées de métiers hors du droit (ou en droit mais qui dans la pratique sont peu liés à la chose juridique) et autres que prof d'hist-géo, je vous en serais très reconnaissant.

Salut

(je n'ai pas mis de smileys car ils n'ont pas l'air d'être activés mais je ressemble beaucoup au 4eme sur la droite première ligne, en un peu plus jaune)

MessagePosté: Mer 30 Juil 2008 8:47
de pasglop
quitter le droit jamais....

Mais quand va t'on arrêter de dire ou de sous entendre "si tu ne sais pas quoi faire fais du droit"( ou une autre matière) Le droit est interessant pour qui est interessé on ne s'habitue pas. Il offre de nombreuses possibilités aux personnes motivées par cette matière, les autres les trouvant fades... Et je comprends comment convaincre une personne ne supportant pas la rédaction de document écrit, la négociation et éventuellement l'échec, qu'elle se fera au droit ?

MessagePosté: Mer 30 Juil 2008 14:08
de fabien
thibault a écrit :Bonjour,

Je suis juriste en entreprise depuis un peu plus d'un an et comme certains intervenants précédents, le droit me mine. Lors de mes études déjà, je n'étais pas passionné par cette matière la trouvant peu intéressante intellectuellement et particulièrement aride, mais dans un cadre professionnel désormais, avec le stress et les horaires afférant, c'est à la limite du supportable.

J'ai pensé un moment devenir prof d'histoire géo, ayant toujours été intéressé par les disciplines tournant autour de l'histoire, l'actualité, la géopolitique, mais la perspective de devoir tenir une classe d'élèves turbulents et de faire constamment de la discipline me rebute beaucoup. Donc je ne crois plus trop à cette idée. Je reconnais par ailleurs que le droit offre de nombreux débouchés mais ma détestation de cette discipline fait que je n'arrive pas à trouver de professions m'attirant dans cette branche.

Je m'attends à ce que ces réflexions en irritent plus d'un et à passer pour quelqu'un de trop gâté ou capricieux, ce que je ne suis pourtant pas, je vous assure. Je me suis embarqué plein d'enthousiasme dans une voie qui m'a déplu progressivement mais tout en gardant longtemps l'espoir de m'y habituer par automatisme. J'ai malheureusement constaté que c'était vraiment impossible. Mais ne voulant tout de même pas avoir fait toutes ces études pour rien, je me suis résigné à devenir juriste.

Désolé d'être si long et négatif, mais la construction d'un projet professionnel plus constructif passe probablement par un constat un peu précis. Donc, si vous avez des idées de métiers hors du droit (ou en droit mais qui dans la pratique sont peu liés à la chose juridique) et autres que prof d'hist-géo, je vous en serais très reconnaissant.

Salut

(je n'ai pas mis de smileys car ils n'ont pas l'air d'être activés mais je ressemble beaucoup au 4eme sur la droite première ligne, en un peu plus jaune)


Bonjour,

Juriste au sens large est un métier dure avare de reconnaissance et stressant, mais je ne connais guère de métier sans stress, et sans contraintes lourde exemple :

Commercial= objectif à respecter,métier stressant, et en plus avec des contraintes très nombreuses (licenciement pour insuffisance de résultat etc. paye fixe faible et donc objectif à réaliser pour avoir un salaire correcte)

Marketing= Objectif, plus contraintes de temps, négociation permanente avec les agences et des objectifs qualitatifs à respecter car c'est l'offre et le packaging qui peuvent faire le succès d'une entreprise

Informatique= passionnant mais grosse source de contrainte surtout lorsqu'on gère un ou plusieurs SI et ça peut vite devenir ch... d'être chef de projet et rédiger des specs à longueur de journée (mais dépend des postes)

Gestion= Droit avec des chiffres donc stress et horaire contraignant

RH= Droit avec des cv au lieu de chiffre :wink: j'exagère mais c'est un métier mal vu par les autres, et avec une pression énorme quelque soit le domaine, (paye, recrutement, formation, etc.)

Je caricature un peu mais franchement tout ces métiers à un certain niveau sont chronophages, vous imposent de grosses contraintes et sont aussi avares en reconnaissance et peuvent devenir ch... 80% du temps le droit n'est pas plus mal loti que les autres enfin à mon sens

MessagePosté: Mer 30 Juil 2008 14:16
de Hervé
Certes, Fabien. Mais je note une chose importante dans le discours de Thibault: l'intérêt (et dans son cas, l'absence d'intérêt). Les contraintes chronophages (et autres) passent toujours mieux quand on fait quelque chose que l'on trouve intéressant. Il arrive même que certains prennent plaisir à travailler 70h par semaine dans ce contexte (désolé pour l'ironie, ça ne méprise ou n'accuse personne), mais quand on n'est pas intéressé, rien qu'une heure par jour peut devenir une galère sans nom...

changer de profession

MessagePosté: Dim 07 Sep 2008 21:11
de alexinter
Bonjour,
J'ai un ami qui a vécu la même situation; pensant être sur la bonne voix et puis patatra!

Il m'a dit avoir trouvé une nouvelle orientation en passant des annonces: ça été difficle mais il a trouvé un site spécialisé dans l'international où il a rencontré des profefionnels installés ici et là autour du monde.

Son annonce a été un véritable succès: il travaille maintenant à Shanghai dans un grand cabinet et ne souhaite revenir pour rien.
Comme quoi, sa voie initiale était la bonne, seule la forme locale ne lui plaisait pas.

Le site c'est Ingelinks.com le site des professionnels de l'international.
Je crois que l'on peut y déposer ses annonces gratuitement

Bonne chance
Alex

MessagePosté: Lun 24 Nov 2008 18:51
de jijiff
Bonjour à tous,

En lisant ce poste, j'ai l'impression de retrouver les mêmes problèmes que les miens.

Moi aussi, je suis juriste depuis quelques années. Le travail ici devient de plus en plus insupportable - je suis corrigé en permanence et il me semble aussi critiqué (évidemment pas ouvertement)...

J'ai cherché du travail ailleurs (toujours dans le juridique) - j'ai envoyé des dizaines de candidatures et je n'ai reçu aucune réponse positive.

On me propose une soit disons évolution, mais qui à mes yeux apparaît plus comme un moyen de se débarrasser de moi.

Avec toutes ces pensées noires, j'ai envisgé également à me reconvertir, mais quand on a une spécialisation juridique - que faire d'autre!?

MessagePosté: Jeu 11 Déc 2008 21:54
de Rainbow
thibault a écrit :Bonjour,

Je suis juriste en entreprise depuis un peu plus d'un an et comme certains intervenants précédents, le droit me mine. Lors de mes études déjà, je n'étais pas passionné par cette matière la trouvant peu intéressante intellectuellement et particulièrement aride, mais dans un cadre professionnel désormais, avec le stress et les horaires afférant, c'est à la limite du supportable.

J'ai pensé un moment devenir prof d'histoire géo, ayant toujours été intéressé par les disciplines tournant autour de l'histoire, l'actualité, la géopolitique, mais la perspective de devoir tenir une classe d'élèves turbulents et de faire constamment de la discipline me rebute beaucoup. Donc je ne crois plus trop à cette idée. Je reconnais par ailleurs que le droit offre de nombreux débouchés mais ma détestation de cette discipline fait que je n'arrive pas à trouver de professions m'attirant dans cette branche.

Je m'attends à ce que ces réflexions en irritent plus d'un et à passer pour quelqu'un de trop gâté ou capricieux, ce que je ne suis pourtant pas, je vous assure. Je me suis embarqué plein d'enthousiasme dans une voie qui m'a déplu progressivement mais tout en gardant longtemps l'espoir de m'y habituer par automatisme. J'ai malheureusement constaté que c'était vraiment impossible. Mais ne voulant tout de même pas avoir fait toutes ces études pour rien, je me suis résigné à devenir juriste.

Désolé d'être si long et négatif, mais la construction d'un projet professionnel plus constructif passe probablement par un constat un peu précis. Donc, si vous avez des idées de métiers hors du droit (ou en droit mais qui dans la pratique sont peu liés à la chose juridique) et autres que prof d'hist-géo, je vous en serais très reconnaissant.

Peut être que c'est simplement l'entreprise dans la quelle du travailles ou le domaine ou encore l'ambiance au travail qui te mine. Peut etre qu'une autre structure te plairait mieux...

MessagePosté: Dim 21 Déc 2008 19:34
de mads
coucou tout le monde!

j'ai une question peut etre stupide mais je l'a pose quand meme, je recherche un emploi depuis bientot deux ans et j'ai un master 2 generaliste , ma question est de savoir s'il est possible de faire des formations par ex en droit immobilier car je vois beaucoup d'annonces qui exigent d'avoir un master en droit immobilier, sans passer par la case université?
merci pour vos reponses :roll: :o

MessagePosté: Jeu 08 Jan 2009 12:39
de charlottemilan
Bonjour à tous

Ca fait "du bien" de savoir qu'on n'est pas seule à avoir ce genre de pensées..

Je suis dans le même cas, à ne plus savoir ce que je veux, à me demander si l'orientation était la bonne...
Oui, j'ai un travail ( je suis consciente que beaucoup aimerait être à ma place) mais je m'ennuie.. et je n'arrive pas à m'épanouir dans ce que je fais... quand on démarre à peine dans la vie active, c'est un peu déroutant!

Alors, voila, c'était juste pour apporter mon témoignage et me "soulager" un peu en écrivant tout cela...

C'est compliqué de se poser tant de questions, et surtout fatigant!

Bon courage à tous en espérant que 2009 nous permette de trouver enfin ce pourquoi on est fait!