Forum : Emploi et carrière

Sujet : Quitter le droit ? Au secours !

Vos expériences, le marché de l'emploi, les évolutions de carrière et des métiers...
   

de Jean Marc Cheze   le Jeu 05 Jan 2006 17:44

  • "Vétéran"
  •  
  • 2028 messages
  • Localisation: 42
  • Profession: Autre métier du droit
Pour être heureux Il faut à mon avis soit se rapprocher plus du monde de l'entreprise et apprendre d'autres matières que le droit pour s'y intégrer complètement et avoir une matière à traiter tangible. Si on a des résultats vérifiables on gagne vraiement sa place et la considération. Soit être avocat et être vraiement judiciaire avec de fortes règles de déontologies pour que les autres n'aient aucune prise possible.
Ces deux techniques permettent d'avoir sa liberté dans un monde cruel pour les juristes ,ce monde dans lequel nous vivons n'appréciant pas les tièdes.
Cordialement
"A bon droit aider on doit" Leroux de Lincy
juriste gestion risques credit manager.
viadeo
Membre de l'association Henri Capitant.
http://www.cfo-news.com/La-manus-injectio-ou-la-regle-de-la-creance_a12944.html

   

de SRVGH   le Jeu 05 Jan 2006 17:47

  • "Membre actif"
  •  
  • 201 messages
  • Localisation: Etranger
  • Profession: Juriste
Jean Marc Cheze a écrit :Pour être heureux Il faut à mon avis soit se rapprocher plus du monde de l'entreprise et apprendre d'autres matières que le droit pour s'y intégrer complètement et avoir une matière à traiter tangible. Si on a des résultats vérifiables on gagne vraiement sa place et la considération. Soit être avocat et être vraiement judiciaire avec de fortes règles de déontologies pour que les autres n'aient aucune prise possible.
Ces deux techniques permettent d'avoir sa liberté dans un monde cruel pour les juristes ,ce monde dans lequel nous vivons n'appréciant pas les tièdes.
Cordialement


C'est quoi "les tièdes"?
:?:
"Ce n'est pas la théorie qui est fausse, c'est la réalité qui a tort." (Réaction d'un prix nobel d'économie à la démonstration de l'inefficience de la théorie de la main invisible)

   

de Dove   le Jeu 05 Jan 2006 17:57

  • "Membre actif"
  •  
  • 164 messages
  • Localisation: 33
  • Profession: Juriste
Je suppose qu’il parle de la position batarde des juristes… concilier les impératifs juridiques avec des objectifs commerciaux nous donnant une image d’empecheur de commercer en rond : Bien évidemment, dans ce cas là comment avoir la considération de commerciaux qui voient une partie de leur com s’envoler sous prétexte que leurs procédés ne sont pas juridiquement pas acceptables

Au moins lorsqu’une société se tourne vers un avocat, c’est souvent parceque le seuil critique a été dépassé. Les considérations juridiques prévalent alors sur toute autre

   

de Jean Marc Cheze   le Jeu 05 Jan 2006 17:58

  • "Vétéran"
  •  
  • 2028 messages
  • Localisation: 42
  • Profession: Autre métier du droit
Ce sont les gentils(sens parvis des gentils) , notre monde nous pousse soit à aller encore plus à fond dans l'entreprise à être encore plus libéral soit à quitter le marché pour le judiciaire.
Cordialement
"A bon droit aider on doit" Leroux de Lincy
juriste gestion risques credit manager.
viadeo
Membre de l'association Henri Capitant.
http://www.cfo-news.com/La-manus-injectio-ou-la-regle-de-la-creance_a12944.html

   

de Guilain   le Jeu 05 Jan 2006 19:20

  • "Vétéran"
  •  
  • 3311 messages
  • Localisation: 79
  • Profession: Métiers des RH
pour ma part, je vous conseillerai de garder votre job tant que vous n'en avez pas trouvé un autre qui correspond à vos aspirations. cela aura au moins le mérite d'assurer vos fins de mois et faire un expérience professionnelle sur votre cv. et ne meme temps faites un bilan des compétences, cherchez votre voie, réflechissez et ensuite ... postulez à des jobs qui vous branchent (utilisez les réseaux sur internet qui existent pour vous informer sur les carrière qui vous tentent).

   

de thoni   le Jeu 05 Jan 2006 19:24

  • "Membre"
  •  
  • 16 messages
  • Localisation: 94
  • Profession: Juriste
SVGH tu partages les mêmes idées que moi!
je hais le droit, je le déteste au point que le seul plaisir que j'ai dans ma journée c'est de manger ! Vous allez dire "il exagère" mais je vous assure que c'est vrai ! Ma bonne téloche le soir, mes locations de dvd, les gâteaux au chocolat !
hier j'étais déprimé comme jamais! je n'en peut plus ! et même si mon salaire est correct, ça ne me motive pas plus que ça quand je vois le nombre d'heure sup que je fais sans être payé. Ras le bol !!!
Merci encore pour vos témoignages.
mon rêve est de faire du cinéma ou de dessiner des dessins animés (infographie avec les ordinateurs...) mais les écoles sont chères et les études sont longues! je fais comment moi pour financer mon école tout en allant aux cours toute la journée???
vive le cinoche!

   

de Guilain   le Jeu 05 Jan 2006 19:26

  • "Vétéran"
  •  
  • 3311 messages
  • Localisation: 79
  • Profession: Métiers des RH
utilisez les possibilités offertes par la formation (fongecif, DIF, ...) et conctatez d'autres infographistes pour connaitre les trucs et astuces

   

de thoni   le Jeu 05 Jan 2006 19:44

  • "Membre"
  •  
  • 16 messages
  • Localisation: 94
  • Profession: Juriste
Ouai, je vais essayer de me connecter à un forum d'infographistes, qui sait... :D

   

de sev   le Ven 06 Jan 2006 16:53

  • "Membre actif"
  •  
  • 292 messages
cher Thoni,
je ne voudrais pas jouer les troubles fête mais si je puis me permettre méfiez vous des secteurs qui peuvent vous paraître plus attirants et plus fun que le droit, vous savez ceux dans lesquels on a l'impression que les gens s'amusent au boulot et aiment leur travail (ou plutôt ont fait de leur passion un travail).
peut-être avez vous tout simplement réussi trop vite à être juriste et naturellement vous vous posez des questions sur vos choix ? Ce que je veux dire c'est que si moi aujourd'hui je m'étais orientée vers un poste austère de juriste en droit des affaires je serais sûrement arrivée aux mêmes conclusions que vous (je n'ai jamais aimé le droit, j'aurais voulu bosser dans le cinéma).
Sauf que je connais très bien les secteurs artistiques, audiovisuels et media pour y avoir travaillé quelques années et je vous dis de vous méfier de ce qui brille. Ok votre poste ne vous plaît peut-être pas, mais êtes vous pour autant prêt à reprendre tout à zéro et à risquer la précarité et la non-reconnaissance de vos compétences ?
Réfléchissez-y tout simplement et renseignez-vous sur le sort des jeunes diplômés infographistes, il me semble que les stages non rémunérés sont légion dans leur domaine, c'est ça aussi le revers de la médaille. Ceci dit mon intervention ne se veut que bienveillante à votre égard et j'espère vous faire un peu comprendre que vous avez quand même de la chance (et du mérite !) d'en être là où vous en êtes. Pour résumer, je ne veux pas passer pour une vieille aigrie mais la reconversion dans l'immobilier me semble plus prometteuse que celle dans le cinéma d'animation ...

   

de thoni   le Ven 06 Jan 2006 19:23

  • "Membre"
  •  
  • 16 messages
  • Localisation: 94
  • Profession: Juriste
j'en prends note et m'en vais de ce pas discuter avec des infographistes qui confirmeront peut être vos propos...mais au moins j'aurai tenté ma chance ! :D

   
Afficher les messages postés depuis:
Trier par
Ordre

Au total il y a 15 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 1 invisible et 14 invités (basées sur les utilisateurs actifs des 5 dernières minutes).
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1334, le Mar 14 Avr 2020 20:28

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs