Page 1 sur 1

Examen déontologie-article 98-1- Passerelle juriste avocat

MessagePosté: Ven 19 Avr 2024 16:41
de ceba40
Bonjour à tous,

Fin Juin 2024, je passe l'examen de déontologie à l'EDACS de Montpellier dans le cadre de la passerelle juriste avocat. J'ai déjà obtenu l'aval du barreau que je souhaite intégrer.

Je recherche des personnes qui l'ont récemment passé ou qui vont le passer, afin d'échanger et de mettre en commun nos fiches de révision (que j'ai déjà établi), et même peut être s'entrainer à des oraux blancs car l'épreuve est très difficile face à un jury exigeant.

Bien à vous.

Re: Examen déontologie-article 98-1- Passerelle juriste avoc

MessagePosté: Lun 06 Mai 2024 11:41
de erika82
Bonjour
as tu eu des retours? je suis dans ton cas sauf que moi je l'ai déjà passé une fois en décembre et le stress m'a envahi , outre le fait que je suis tombée sur un sujet que je n'avais pas révisé. j'ai eu 9.

Je le repasse en fin juin également.
Pas facile ses révisions mais il faut s'accrocher et avoir confiance en soit. cdt

Re: Examen déontologie-article 98-1- Passerelle juriste avoc

MessagePosté: Ven 10 Mai 2024 11:03
de ceba40
Bonjour Erika, non je n'ai eu aucun retour. Je viens de t'adresser un mail avec mon adresse mail pour que nous puissions échanger ensemble si tu le veux bien.

Bien à toi.

Re: Examen déontologie-article 98-1- Passerelle juriste avoc

MessagePosté: Jeu 06 Juin 2024 23:21
de pokash
Bonjour,
Je tenais à vous apporter mon retour d’expérience sur cette épreuve, en l’abordant sur plusieurs aspects qui ne sont pas toujours développés de manière exhaustive ici ou ailleurs (ou alors ils se font via MP ce qui est un peu dommage pour la communauté confraternelle ☹)

Tout d’abord, ce site est l’un des (très) rares qui aide à s’orienter une fois la décision favorable reçue du CO et que l’on a regardé l’ensemble des thématiques à aborder (car il faut bien l’avouer, on se retrouve un peu démuni tant vis-à-vis des sources que du temps à y accorder …)
Autre remarque que je peux faire une fois tous les thèmes étudiés : cette étude va au-delà de la déontologie proprement dite ou stricto sensu mais aborde tous les grands aspects (et les grandes problématiques) de la profession d’avocat ; comme cela a déjà été dit, il faut donc se positionner en tant que futur avocat et se projeter dans sa future activité à travers les thèmes abordés – ils paraissent, abordés de cette manière, un peu moins « rébarbatifs » mais beaucoup plus concrets.

Voyons maintenant les différents points qui peuvent poser questions :

1) Les sources : d’abord le Revet comme base pour avoir une vue assez complète sur les différents thèmes, sans se noyer directement dans le Damien qui doit être utilisé comme complément sur certains points – à noter que la LJ n’est vue ds aucun des manuels, la garde a vue et le commis d’office (cf le point 3) bien mieux développés dans le Damien – a contrario les structures d’exercice sont évoquées de manière plus explicites dans le Revet

2) Approche des révisions : il faut garder à l’esprit que les principes essentiels sont une sorte de chapeau qui va venir coiffer tous les thèmes que vous allez aborder – ils sont d’autant plus à connaître que vous devrez autant que faire ce peut les replacer lorsque vous aborderez une thématique ou une question lors de l’examen – vous verrez que certains sont très proches comme par exemple l’honneur, la dignité et la probité – il faut donc les connaître dans le détail et de manière « naturelle » pour pouvoir les évoquer facilement.
Dans le même esprit, certaines thématiques peuvent se répondent ou s’entremêler, comme par exemple le maniement de fonds (que l’on trouve dans le champ d’activité professionnel), le blanchiment (ave le rôle de tracfin), la comptabilité et la CARPA => en gros tout le contrôle financier qui peut s’exercer face aux risques de la profession, sans oublier les opérations de contrôle de l’ordre sur la comptabilité, où l’on fera une exception au secret pro – il ne faut donc pas voir forcément tous les thèmes en silo mais voir aussi ce qui peut renvoyer l’un à l’autre (bien entendu, cela ne peut s’opérer qu’une fois tous les thèmes abordés), ce qui va prouver au jury que vous avez une vue à 360 (en tout cas le plus possible !) sur les différents thèmes.

Enfin, au fur et à mesure de vos révisions, vous vous apercevrez que certains sujets se suffisent à eux-mêmes pour la présentation de 10/15 minutes, d’autres moins et il faudra les relier à d’autres pour tenir sur la longueur.
Ex de sujets longs :
THEME 1 REGLES DEONTOLOGIQUES :
- Secret pro
- Conflit d’intérêts
- Respect du contradictoire
THEME 3 EXERCICE PRO
- Champs d’activité pro
- Procédures disciplinaires
- Omission suppléance adm° provisoire LJ
THEME 4 MODE ET STRUCTURES D’EXERCICE
THEME 5 HONORAIRES COMPTABILITE ET FISCALITE
- Honoraires et convention
THEME 6 RC
- RC et assurance
- Mesures préventives
Ce dernier sujet est très large car il regroupe l'ensemble des actions destinées à prévenir ou accompagner les difficultés potentielles dans la vie du cabinet ou la gestion des dossiers (donc LJ - Blanchiment / CARPA - Assurance RC Pro – Comptabilité - Formation continue – Réclamations => ici il faut donc balayer large sur ces différents sujets sans rentrer dans le détail du détail, pour les voir tous dans le temps imparti)


3) Temps de révision : La difficulté de l’examen est qu’il est un exercice de mémoire – ce qui en désavantage certain(e)s par rapport à d’autres – en fonction de ses propres capacités à intégrer les notions, de ses disponibilités professionnelles et personnelles, il va falloir donc calibrer le temps nécessaire – pour ma part j’ai pris 4 mois avec en moyenne un travail d’1H30 par jour (week-end inclus) ; il me semble que c’est la période un peu médiane que l’on voit sur le forum – ce qui est sûr c’est que l’examen est vaste et qu’il est indispensable de se donner le temps de voir l’ensemble des thématiques, sans faire d’impasses car tout peut tomber à l’examen
A ce sujet, j’ajoute qu’il faut avoir de bonnes notions sur la garde à vue et le commis d’office car même si cela ne figure pas dans les thématiques (et même sans être pénaliste) cela peut tomber via par exemple le rôle du bâtonnier, la notion d’humanité ou de dévouement (cf le point 2 sur la connexion des sujets)
Il faut donc avoir suffisamment en mémoire les thématiques pour pouvoir les exposer clairement au jury – tout en intégrant le facteur stress (là aussi source d’inégalités entre les candidat(e)s)

4) Méthode de travail proprement dite : ici, chacun(e) utilisera le support qui lui semblera le plus adapté à son travail de mémoire – pour ma part, j’ai choisi Excel : pas sexy mais cela me permettait de regrouper en onglet les sous thématiques d’un chapitre, d’avoir sous forme de tableau les différentes idées à retenir. Au fur et à mesure, il faut se concentrer sur les idées essentielles pour être sûr de les retenir et ne pas se perdre dans trop de détails (je dirais à chaque sous-catégorie dans le plan retenir 4/5 idées/sujets, ce qui à la fin fait quand même une somme de connaissances très importante)
Par ailleurs, j’ai pris une coach (Ana Khammy - vous pouvez la contacter via Linkedin ou superprof) qui m’a aidé à travailler les thèmes en retenant l’essentiel, faire des simulations dans la dernière ligne droite, me donner plein de petits conseils au fur et à mesure. Bien sûr cela a un coût et tout le monde ne pourra pas se le permettre. Pour ma part, étant perdu au départ dans les révisions, cela m’a aidé à tenir le rythme, me fixer des objectifs et organiser mes idées.
Sur la fin, je prenais une thématique et je notais les idées qui me venaient, en les complétant au fur et à mesure. Je pense qu’il faut se garder environ un mois pour ce type d’exercice/simulations.

5) L’examen : je suis passé à Montpellier – pas de présentation du jury et du projet pro, tirage direct d’un sujet, pas de préparation, présentation environ 10mn et ensuite des questions pour une durée totale de 30mn (qui passent vite !) – jury agréable en tout cas – pour les questions, nous sommes restés sur le volet financier (j’avais tiré le maniement de fonds), en y ajoutant la question des honoraires – il n’y a donc pas eu de questions très diverses balayant le programme
Verdict dans la journée par téléphone, courrier sous 10 jours.

Re: Examen déontologie-article 98-1- Passerelle juriste avoc

MessagePosté: Mar 02 Juil 2024 13:07
de Valentinaviolets
Bonjour
J'ai passé l'examen à Toulouse ce 25 juin. J'ai réussi.

Voici mes conseils :
- Le Revet ne suffit pas. Il faut le compléter avec le livre Ader.

- J'ai pris une préparatrice qui est exceptionnelle . Ana Khammy- Delemer. Elle est sur linkedin ou superprof.
Elle a préparé énormément de candidats. Elle connaît les questions pièges, les thèmes les plus courants de l'examen et donne des compléments d'information essentiels.
Cela a un coût mais c'est le passeport assuré pour avoir l'examen. Elle est adorable et extrêmement professionnelle. Elle fait des simulations d'examen qui vous aident à voir ce que vous devez améliorer. Elle fournit les infos complémentaire si vous n'avez pas le temps de voir l'Ader.

- Il faut bien six mois de préparation ou 9 mois si on travaille.

- C'est une examen de connaissances et de maîtrise de l'oral.

- La garde à vue, perquisitions, aide juridictionnelle et commission d'office doivent être apprises.

- J'ai tiré au sort le thème suivant : Le Conseil de l' ordre et le bâtonnier.

- Voici les questions que j'ai eu :
◦ Y a t il un conseil de l ordre pour avocats CE/CCassation ?
◦ L avocat est il un auxiliaire de justice ?
◦ Les mb de l ordre ont ils 2 mandats successifs êtes vous sûre?
◦ Quel est le rôle de la parité dans le Conseil de l’Ordre?
◦ Comment est on élu bâtonnier en dehors des conditions d éligibilité?
◦ Est ce que le bâtonnier a le bâton pendant cérémonies officielles?
◦ Quel est le rôle du bâton?
◦ Est-ce que l avocat peut faire du coworking?
◦ Est ce que vous pensez que cela se justifie le fait que le bâtonnier ait un vice bâtonnier?
◦ Est-ce que vous pensez que c’est très courant l admonestation paternelle?
◦ Est ce que vous pensez que ce n’est pas grave de payer les cotisations?
◦ Que fait l Europe pour les avocats?
◦ Votre parent vient vous demander que vous le défendiez que faites-vous?
◦ Que Pensez-vous sur le fait que le bâtonnier intervienne pour l enquête déontologique?
◦ Que pensez-vous de la maternité des avocates libérales ? (Cf derniers articles libération/le Figaro)
◦ Vous assistez un dirigeant, vous apprenez que l on a falsifié les comptes sociaux. Que faites vous?
◦ Que pensez vous de l avocat et intelligence artificielle?
Bonne chance à tous