Forum : Formation initiale et cursus

Sujet : Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

Du bac jusqu'au doctorat, en passant par les concours, examens, discutez de vos orientations, des formations...
   

Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de Forint   le Mer 11 Fév 2015 12:22

  • "Membre"
  •  
  • 10 messages
  • Localisation: 33
  • Profession: Administratif ou support cabinets
perso ce que je ferai c'est créer une activité à distance indépendante sur internet dans le même domaine d'activité que votre diplôme, en attendant de repasser le concours:

Comme ça vous continuez de travailler vous êtes en activité, votre site trace un historique de votre travail durant l'année...

Ca ferai une sorte de stage indépendant à domicile... ou en voyage vu que vous bossez sur internet (autant en profiter ^^)...

Quand vous vous représenterez, vous aurez une avance incomparable sur les autres candidats avec 1 an d'expérience en autonomie =)

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de ccourtau   le Mer 11 Fév 2015 15:45

  • "Vétéran"
  •  
  • 963 messages
  • Localisation: 78
  • Profession: Juriste
bonjour les ti loups...... :D

bon, il faudrait tout de même que dans les facs de droit on aide les étudiants à être clairvoyant sur le marché de l'emploi notamment celui des métiers du droit !!!!

trop d'avocats !!!! dont certains gagnent à peine le SMIC et "raccrochent" la robe.....ou cumulent des fonctions de chargés de TD en droit en IUT , BTS ou fac.....ou des fonctions de JP pour mettre du beurre dans les épinards !!!

trop de diplômés M2 voir X 2 et même titulaires d'un doctorat en concurrence "déloyale" ??? avec les doubles cursus IEP, écoles de commerce, DSCG et expertise comptable, bilingues voir trilingues (langues rares) et ayant effectué un stage de césure de plus de 6 mois à l'étranger ou un VSI !!!!

la concurrence et la compétition dans les métiers du droit et du chiffre deviennent féroces.....et une formation en droit non accompagnée d'un cursus IEP ou école de commerce , ne suffit plus pour prétendre occuper les postes les plus intéressants ou réussir aux concours de la fonction publique....

par contre, on constate une baisse constante et inquiétante du niveau en faculté de droit (mais cela est aussi le cas dans les autres disciplines) et IUT (en 1ière et 2ième années...), où beaucoup d'étudiants même titulaires d'un bac avec mention...) , ont des difficultés d'attention, de compréhension et d'expression !!!!

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de Daoud   le Mar 30 Juin 2015 9:48

  • "Membre"
  •  
  • 2 messages
  • Localisation: 75
  • Profession: Avocat
Le tout est de savoir où vous voulez aller par la suite.

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de zazou78   le Mar 07 Juil 2015 22:19

  • "Membre"
  •  
  • 1 messages
  • Localisation: 78
  • Profession: Etudiant
Bonjour à tous,

Ca y est, c'est officiel : j'ai été refusée de tous les M2 auxquels j'avais postulé. C'est le désespoir pour moi, qui sors d'une bonne faculté, mais avec 10 ou 10,5 de moyenne chaque année et un redoublement.

Ma question est la suivante : y a t il quelque chose à tenter encore pour obtenir un M2 ? Par le jeu des désistements, peut être y aura-t-il des places libres encore ? Je suis prête à saisir n'importe quelle occasion de M2, dès lors que ça touche au droit social ou aux ressources humaines. Même à payer pour une école, dès lors qu'elle veut de moi.
Ayant des soucis personnels, je ne puis me résoudre à passer une année supplémentaire en études. Pouvez-vous m'aider, s'il vous plait, et m'indiquer d'éventuels "tuyaux", si vous en avez ?
Pensez-vous que j'ai une chance si j'envoie un mail à chaque M2 en me tenant à leur disposition pour tout entretien, au cas où une place soit vacante ?

Je suis en panique... :cry:

Merci beaucoup,


Elodie

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de juristeatypique   le Mer 08 Juil 2015 11:14

  • "Membre"
  •  
  • 1 messages
  • Localisation: 34
  • Profession: Etudiant
Bonjour à tous,

J'ai le même problème que zazou78 avec quelques différences :

J'ai eu mon Master 1 Droit Social en juin 2014. La même année j'ai candidaté à plusieurs masters 2 social dans lesquels je n'ai pas été prise.

Mon cursus universitaire est un peu particulier :

Je suis passée d'un cursus pro (Licence professionnelle Assistant Juridique) à une 3ème année de licence droit privé. Cette 3 ème année je l'ai eu en 3 ans. J'ai ensuite fait un master 1 droit privé que j'ai interrompu (ne suis pas allée aux examens pour raisons de santé). Ensuite, j'ai fait le master 1 de droit social que j'ai obtenu( semestre 2 du 1er coup et semestre 1 rattrapage).

Pour préciser j'adore le droit privé (tout comme le droit social) mais celui ci me semblait plus fermé au regard des opportunités d'embauche en entreprise).

toutes mes années générales ont été obtenues à 10 et des poussières.

Lorsque j'ai reçu des refus l'année dernière, et après avoir lu l'article de Patrick MORVAN "L'étudiant en droit qui se préoccupe de son avenir" je me suis dis que mon cv manquait de stages en droit social (j'en avais déjà fait dans le cadre de mon cursus professionnel "assistant juridique" (avocat, juridictions...) mais en droit privé.

Du coup, toute cette année (depuis septembre jusque mai) je me suis inscrite à l'IEJ (seule possibilité comme vous le savez de bénéficier de conventions de stage) j'ai fait plusieurs stages dans ce domaine.

J'ai ensuite repostulé pour le master II droit social et PJJ de ma faculté

Malheureusement, je n'ai pas été prise.

Aujourd'hui je suis plus que désespérée :

Il faut savoir que j'ai un handicap moteur (sans faire durant mon cursus ou auprès des profs "moi la pauvre handicapée" -je le précise- je me suis débrouillée seule et j'ai souvent du trouver seule les solutions à mes problèmes) qui m'occasionne beaucoup de fatigue (même si je garde toujours le sourire) et demande des soins toute l'année, voire m'a parfois entrainé des soucis de santé pendant les examens (pour mon m1 social par ex je suis passée au rattrapages car je n'ai pas pu aller à .3 matières). La prise en charge universitaire de mon handicap n'a également pas été facile à obtenir. Ces aspects ont contribué à ce que j'obtienne mes années à 10.et avec étalement... mais je les ai obtenu tout de même et avec des soucis de santé en plus !!

J'ai fait 3 stages (en plus de ceux déjà dans mon cv) et mes maîtres de stages étaient contents de moi (lettres de recommandation) et ce malgré toute l'énergie que ça m'a demandé.

Je ne suis pas prise en M2 ce qui me donne énormément de soucis car :

- je sais qu'il est difficile de trouver un emploi (sachant que je veux exercer en tant que juriste) avec uniquement un master I (encore pire lorsqu'il s'agit de l'insertion des personnes handicapées à ce qu'on m'a dit)

- je compte passer le precapa en 2017 (je voulais le passer cette année mes avec les stages j'ai besoin de récupérer physiquement même si je continues à le préparer actuellement)
Or, sachant la difficulté de trouver une collaboration (ce que je souhaite faire au départ, pour l'instant) cela ne va t-il pas être compliqué voire impossible sans master II ?

- certains (une greffière) m'a conseillé il y a longtemps de passer le concours de l' ENM (en me disant que j'aurais plus de chance avec mon handicap (pour une fois que c'est une chance ! ...)
Mais admettons que le je décide dès maintenant de le préparer en même temps que le precapa, je n'ai aucune chance avec mes notes (selon moi) que mon iej me prenne !

Aujourd'hui je me pose plusieurs questions :

- Dois- je me faire à l'idée d'une recherche d'emploi source de galères ?

- Dois- je refaire un Master 1 droit privé (j'ai déjà 28 ans et demi donc il faut que ça vaille vraiment de coup d'autant que c'est beaucoup d'efforts niveau fatigue) dans le but d'obtenir 12 à mes semestres pour que l'un des masters II auxquels j'ai postulé cette année acceptent de me prendre (je ne peux pas aller dans une autre faculté en raison de mon suivi médical) ?

- quelles possibilités pour l'enm ?

A l'instant je me dis : Pourquoi j'aime le droit ? Ce serait tellement plus simple si j'avais voulu travailler dans le commerce (école de commerce ou la prise en charge handicap est à des années lumières de celle des facultés) et j'aurais déjà fini depuis longtemps ...

La motivation, la détermination est-elle inutile pour les directeurs de masters 2 ?... Tout ça pour rien alors que j'ai toujours été sérieuse dans mes études !

Voilà ... si l'un de vous à des conseils ou des réponses à me donner ...

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de radost   le Ven 10 Juil 2015 12:08

  • "Membre"
  •  
  • 4 messages
  • Localisation: Etranger
  • Profession: Juriste
Bonjour les amis, je viens à vous aujourd’hui ayant besoin de conseils car je me trouve un peu perdue en ce moment.
Je résume ma situation :
Ayant fait ma licence de droit à Strasbourg, je suis partie cette année en Erasmus dans le cadre de mon M1 ‘’Doit International et Européen’’. Mon année est validée avec une moyenne de 16.00.
J’ai postulé au Collège d’Europe (campus de Natolin) et j’ai été admise ! Sauf que…. On m’a annoncé (très tardivement) qu’on me refusait la bourse. Tant que je ne suis pas apte de me permettre de payer moi-même les frais d’inscription qui s’élèvent à 20 000 euros, j’ai refusé la place et j’ai commencé à faire mes candidatures pour un m2 en France. Le problème c’était que vu la réponse tardive du collège, je nai pu postuler que pour un nombre limité de M2 (j’avais raté les délais tout simplement).
J’ai reçu que des réponses négatives (malgré mon 16 en M1…) mais finalement je viens d’apprendre que je suis admise en M2, Droit de l’UE à Nantes.
Par contre, je commence à hésiter…. M’inscrire dans la fac de Nantes (je connais rien de tout pour cette dernière – niveau, qualité d’enseignement etc.) ou bien m’inscrire dans un deuxième M1 (droit des affaires) au sein de mon ancienne faculté (Strasbourg) et me porter de nouveau candidate pour un M2 l’année prochaine tout en utilisant les deux M1 (ou bien tout en changeant d’orientation… )
On me dit que un master 2 de Droit de l’UE n’a pas trop de débouchés et que un M1 en droit des affaires me sera plus utile et rendre ma tache de trouver un boulot plus facile plus tard…….
D’autres me disent que faire un deuxième M1 (même si différent) va me porter préjudice car les commissions pédagogiques pour les M2 vont décider que je n’étais admise nul part et c’est pour ca que j’ai changé de filière (ce qui ne va pas simplifier mes futures candidatures de M2 non plus).
Qu’en pensez-vous ? Je suis preneuse de toute sorte d’opinions et de conseils ….

Merci en avance ! :)

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de blairotte   le Mer 15 Juil 2015 17:29

  • "Membre"
  •  
  • 17 messages
  • Localisation: 46
  • Profession: Juriste
Bonjour RADOST

Déjà, avoir été admis au Collège d'Europe après un M1...BRAVO ! et désolée que la bourse ai bloqué. :(

Concernant le parcours : j'opterai pour le M1 droit des affaires à Strasbourg. Rien n'est une erreur de parcours quand elle est justifiée. Et si tu postules ensuite à des M2 droit de l'UE (j'en suis une ancienne - DIEA Strasbourg, ils trouveront cela presque "honorable" que tu passes par un nouveau M1 pour approfondir le droit des affaires, car cela va de paire avec le projet pro, d'avocat international par exemple (après, ca dépend de tes plans de carrière évidement)

En allant dans un M2 "par dépis", tu perdras ta motivation, et l'année sera moins facile à justifier : "pourquoi Nantes -> parce que pas mieux" ca fera moins rêver en entretien que "un autre M1 pour avoir un meilleur M2" !

voilà mon opinion :) Bon courage !

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de radost   le Jeu 16 Juil 2015 11:20

  • "Membre"
  •  
  • 4 messages
  • Localisation: Etranger
  • Profession: Juriste
Merci, blairotte, pour ta réponse et pour ton conseil !

Je pense que je vais opter moi-aussi pour cette option !!!

Merci encore et bonne chance ! :)

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de iKeepcool   le Mer 22 Juil 2015 3:06

  • "Membre"
  •  
  • 2 messages
  • Localisation: 44
  • Profession: Etudiant
Venant de la fac nantaise, de source proche, le M2 droit de l'UE a un bon niveau !
Voilà, je tenais à apporter cette petite précision ! ^^

Sinon bon courage à tous, j'ai failli me retrouver dans la meme situation que vous (ayant fait une année d'interruption universitaire après avoir déjà validé un M2).
Si j'étais vous, j'opterai pour l'IEJ afin de faire des stages avant de candidater à nouveau l'an prochain (les responsables de master sont sensibles aux expériences professionnelles réalisées par les étudiants). :)

   Re: Candidature aux M2 : pris nulle part : que faire ?

de Anglac   le Lun 10 Aoû 2015 23:07

  • "Membre"
  •  
  • 1 messages
  • Localisation: 13
  • Profession: Juriste
Bonjour,

Avec 14,65 de moyenne annuelle pour un M1 en droit des affaires, je n'ai obtenu aucun master 2 au sein de ma fac. Après avoir tenté sans succès de contacter les responsables de ces masters j'hésite à effectuer un recours auprès de médiateurs académiques. Qu'en pensez vous ? Je n'ai pas vraiment la possibilité de changer de fac.

   
Afficher les messages postés depuis:
Trier par
Ordre

Au total il y a 21 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 21 invités (basées sur les utilisateurs actifs des 5 dernières minutes).
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1334, le Mar 14 Avr 2020 20:28

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 144 820 membres, 21628 articles, 126 409 messages sur les forums, 4 900 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


L'Enquête en cours >

Professionnels du Droit, participez à l'enquête Métiers du Droit du Village !

Focus sur >

Etats généraux de la Justice : le brief et les motivations du projet.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs